La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Bingo Abénaquis fêtes 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Lundi, 26 janvier 2015

Les employés du Manoir de Sherbrooke recevront leurs dus



 Imprimer   Envoyer 

Le propriétaire des Résidences Soleil, Eddy Savoie, devra inévitablement rembourser des dizaines de milliers de dollars à une soixantaine de ses employés du Manoir de Sherbrooke.

Les employés syndiqués avec la centrale des syndicats nationaux de l'Estrie (CCSNE) crient aujourd'hui victoire dans leur lutte pour récupérer leur part de l'assurance dentaire.

En effet, Eddy Savoie avait jusqu'au 22 janvier dernier pour faire appel au jugement rendu le 22 décembre dernier qui obligeait l'employeur à rembourser les montants prélevés des primes de soins dentaires. Le montant dû s'élève jusqu'à 2 200 $ pour certains employés du Manoir. Si tout se passe comme prévu, les employés devraient recevoir leurs dus dans les prochaines semaines.

Soupir de soulagement

« Nous applaudissons le geste de M. Savoie de ne plus contester la décision arbitrale, décision pour laquelle les procédures juridiques ont été longues et couteuses », a affirmé Denis Beaudin, président du CCSNE.

« Nous pouvons maintenant déclarer que ce dossier est clos et les employés des Résidences Soleil - Manoir de Sherbrooke vont pouvoir enfin toucher leurs dus » a pour sa part déclaré Luc Poirier, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs des centres d'hébergement privés de l'Estrie - CSN.

Johanne Girouard travaille depuis cinq ans et demi au Manoir de Sherbrooke. Elle explique que ces trois années de bataille juridique ont causé beaucoup de stress aux employés : « Certains de mes collègues, particulièrement ceux qui ont des enfants, ont trouvé ces trois années très difficiles. Ils avaient prévu recevoir un certain montant et finalement ils ont été dans le pétrin financièrement », a-t-elle soutenu. « Mais, j'ai toujours été très confiante. J'étais certaine que nous irions jusqu'au bout et aujourd'hui nous récoltons le fruit de notre travail », a-t-elle poursuivi.

M. Poirier prévient néanmoins que la bataille pourrait perdurer : « Pour les prochains jours, l'avocate va communiquer avec l'employeur pour savoir ses intentions. Si jamais il refuse encore de payer, nous allons devoir lui envoyer une mise en demeure », explique-t-il. Une situation qui pourrait une fois de plus retarder le remboursement des salariés.

Retour sur les événements

Les employés, membres de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), ont déploré l'attitude du propriétaire du Manoir, qui en 2012 a décidé que ses employés assumeraient en totalité le coût des assurances des soins dentaires. Or l'employeur aurait dû assumer à 50 % les coûts des assurances. Les employés ont également contesté la décision d'Eddy Savoie de récupérer auprès des employés la part du coût de l'assurance dentaire qu'il a versée à l'assureur, et ce, d'avril 2009 à avril 2012.

Rappelons qu'en juillet dernier, à la suite de cinq jours d'audience, l'arbitre André Ladouceur avait rendu sa décision qui obligeait Eddy Savoie à rembourser entièrement tous ses employés concernés du Manoir Sherbrooke dans un délai de 30 jours. Depuis cette ordonnance, M. Savoie n'avait pas payé ses employés et avait présenté une requête en révision judiciaire remettant en question l'ordonnance et demandant un sursis pour ne pas verser les sommes qu'il a prélevées.

Photo: Archive


Clinique Supra Santé nov 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!

Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
15 des 71 patinoires de Sherbrooke ouvertes!

15 des 71 patinoires de Sherbrooke ouvertes!
NOS RECOMMANDATIONS
Nouvelle expérience immersive pour le vélo

Nouvelle expérience immersive pour le vélo
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $

Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Basta Communication novembre 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Quoi faire ce week-end
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $ Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous