magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
28°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 7 octobre 2015

La Maison ReNasci fermée



 Imprimer   Envoyer 

Depuis vendredi dernier, le centre de désintoxication la Maison ReNasci d'East Angus n'est plus en activité. Une trentaine de résidants ont été relocalisés et une douzaine d'employés sont en recherche d'emploi.

Selon le propriétaire et fondateur du centre de désintoxication, Jean-Luc Marquis, la fin des opérations serait attribuable aux coupures du gouvernement provincial particulièrement envers les allocations versées aux résidants. À cela s'ajoutent les dépenses plus grandes causant la fin d'une aventure qui aura duré six ans.

Néanmoins, M. Marquis nourrit encore quelques espoirs. « On continue de se battre. J'ai vu bien gros des miracles avec nos gens qui ont réussi. Je me dis qu'il y a encore des miracles qui peuvent se produire. » Le propriétaire et directeur général du centre mentionne ne plus être en mesure de collecter les frais de service à ses résidants, créant de ce fait un manque à gagner d'environ 155 000 $. « Avant, nos résidants recevaient 747 ou 947 $ par mois. Ils reçoivent maintenant 200 $. La plupart sont fumeurs; ça couvre à peine les cigarettes. Il ne reste rien pour payer les frais de service, médicaments et autres », d'exprimer Jean-Luc Marquis. Il mentionne que le gouvernement paie directement le centre l'équivalent de 49,88 $ par jour par résidant pour la nourriture et l'hébergement.

Le propriétaire mentionne que la nouvelle mesure gouvernementale est en force depuis juin dernier. « J'ai été jusqu'au bout de l'élastique. Depuis juin, j'ai 55 000 $ de déficit. » M. Marquis mentionne que les deux tiers de la clientèle à la Maison ReNasci proviennent du système carcéral et devaient être replacés par la cour dans un autre centre accrédité dans le domaine correctionnel. Ce dernier mentionne avoir investi plus de 300 000 $ dans l'aventure qui semble malheureusement se solder par un échec. Comme mentionné précédemment, le propriétaire nourrissait encore un faible espoir de survie la semaine dernière.


Club de Golf de Sherbrooke
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les citoyens peuvent maintenant avoir leurs poules

Les citoyens peuvent maintenant avoir leurs poules
Granada : une nouvelle image à l’aube de ses 90 ans!

Granada : une nouvelle image à l’aube de ses 90 ans!
NOS RECOMMANDATIONS
Disparition de Michaël Fortin-Turcotte

Disparition de Michaël Fortin-Turcotte
Les Vikings s’attaquent au meilleur de Pink Floyd

Les Vikings s’attaquent au meilleur de Pink Floyd
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Golf et Académie Longchamp inc. 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Les suspects comparaissent pour le meurtre de Félix Bergeron Par Cynthia Dubé Vendredi, 20 juillet 2018
Les suspects comparaissent pour le meurtre de Félix Bergeron
Encore des récalcitrants du cellulaire au volant Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 juillet 2018
Encore des récalcitrants du cellulaire au volant
Invasion à domicile dans l’est de la ville Par Cynthia Dubé Mercredi, 18 juillet 2018
Invasion à domicile dans l’est de la ville
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous