Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique janvier 2018 - 3
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Lundi, 21 mars 2016

La seule ressource pour pères et enfants en danger



 Imprimer   Envoyer 
La Maison Oxygène Estrie est située sur la rue Victoria, à Sherbrooke.

Faute d'argent, la Maison Oxygène Estrie (MOE) fermera ses portes le 1er avril. Après trois tentatives infructueuses pour se faire reconnaître comme ressource en santé et services sociaux par le réseau de la santé, l'organisme n'a plus de fonds pour soutenir les pères en détresse qui cognent à sa porte.

Cinq pères, onze enfants et deux intervenants seront directement touchés par cette fermeture.

L'organisme a un urgent besoin de 25 000 $ pour éviter sa fermeture le 1er avril prochain et poursuivre ses activités jusqu'en juin. Ses contributeurs privés essoufflés, la MOE est contrainte de se tourner vers le réseau public.

Impossible d'obtenir une reconnaissance
D'abord ouverte en mai 2012 comme service de la Maison de la famille de Sherbrooke, la Maison Oxygène Estrie finance ses activités par des dons. À trois reprises, elle a tenté de se faire reconnaître comme ressource officielle par la défunte Agence de la santé et des services sociaux de l'Estrie (ASSSE), sans succès.

La dernière fois, on lui reprochait de compter parmi son conseil d'administration des membres de celui de la Maison de la Famille, qui supporte la MOE de différentes façons. La directrice générale de l'organisme, Sarah Gaudet, ne pouvait pas non plus assumer de fonctions à la Maison de la Famille : les règles empêchent deux organismes de se prêter des employés, même si cela permet de faire des économies.

Autre hic : comme la Maison de la Famille est rattachée au ministère de la Famille, la MOE devient automatiquement affiliée à ce ministère, même si sa mission relève du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Le CIUSSS de l'Estrie - CHUS a récemment déclaré à l'organisme qu'il n'était pas « disposé à intégrer la MOE parmi ses organismes reconnus », affirme Sarah Gaudet.

« La dernière démarche que nous avons tentée est de demander notre transfert au ministère de la Famille, qui aurait pu par la suite demander au CIUSSS de l'Estrie - CHUS de nous soutenir financièrement. Cela nous a été refusé. On nous force à séparer les deux organismes, à créer une toute nouvelle structure, alors que la Maison de la Famille existe depuis trente ans », souligne-t-elle.

La démarche de séparation est entamée depuis plusieurs mois, dans l'espoir que cela puisse changer quelque chose dans le dossier de la Maison Oxygène. Celle-ci fait partie d'un réseau de sept établissements à travers le Québec et est la deuxième en importance en termes de capacité d'accueil, après Montréal.

« On sait que l'enveloppe est vide et que nous ne pourrons pas être financés tout de suite. Ce qu'on demande, c'est la reconnaissance par le programme. Ensuite, lorsque des fonds seront attribués à la santé et au bien-être des hommes, un dossier que l'on sait être sur la table à dessin du ministère, nous pourrons demander à avoir un financement récurrent pour remplir notre mission », soutien Mme Gaudet.

La seule ressource pour pères et enfants en Estrie
La Maison Oxygène Estrie accueille des pères en détresse qui tiennent à garder leurs enfants dans leur vie, malgré les difficultés. L'organisme compte 17 lits et peut accueillir jusqu'à cinq pères à la fois. La durée du séjour varie entre trois et sept mois, le temps que les pères se remettent sur pieds.

Pour bien remplir sa mission auprès des pères, la MOE a besoin de 160 000 $ annuellement. Dans le meilleur des mondes, Sarah Gaudet embaucherait un troisième intervenant. Le besoin s'élèverait cependant à 200 000 $.

L'an dernier, le député de Sherbrooke, Luc Fortin avait réussi à constituer une aide d'urgence de 16 000 $ auprès de ses collègues du conseil des ministres.

« On ne peut pas bénéficier d'un soutien d'urgence deux années consécutives, explique Sarah Gaudet. Et ce ne sont pas des chiffres dans une colonne qui trouve refuge à la Maison Oxygène de l'Estrie, ce sont de vraies personnes. Nos espoirs sont maintenant dirigés vers la générosité des gens et dans une aide gouvernementale récurrente. »

Une vidéo a été produite en 2013 pour sensibiliser la population à la mission de la MOE. Les gens intéressés à soutenir l'organisme peuvent le faire en ligne.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke

Niveau de la rivière sous surveillance à Sherbrooke
Arrêtés pour des vols dans des boites aux lettres

Arrêtés pour des vols dans des boites aux lettres
NOS RECOMMANDATIONS
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?

Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
LE BOSTON BAR - Sir Pathétik
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Vol qualifié sur la Wellington Nord Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Vol qualifié sur la Wellington Nord
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Un jeune de 22 ans arrêté pour exploitation sexuelle Par Cynthia Dubé Vendredi, 19 janvier 2018
Un jeune de 22 ans arrêté pour exploitation sexuelle
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous