magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 20 avril 2016

Les IGA et Marchés Tradition baissent les prix



 Imprimer   Envoyer 

À l'instar des autres consommateurs au Québec, ceux du Haut-Saint-François pourront faire des économies en profitant de la nouvelle politique de réduction des prix permanente, implantée dans les IGA d'East Angus, Cookshire-Eaton et du Marché Tradition à Weedon.

Depuis le 7 avril dernier, Sobeys procède à une baisse de prix permanente sur des milliers de produits dans ses bannières IGA, IGA Extra et Tradition. L'entreprise, en collaboration avec ses fournisseurs et ses marchands indépendants de l'Estrie, a donc revu à la baisse et de façon permanente les prix de plus de 8 500 produits pour les IGA et IGA Extra avec une diminution moyenne de 5 à 7 %. Pour les Marchés Tradition, on parle de baisses de prix pour plus de 8 400 produits, en moyenne de 2 à 3 % en tout temps.

« La baisse de prix permanente est un projet ambitieux », lance René Couture, marchand propriétaire du IGA Extra Couture à Sherbrooke et du IGA à East Angus. « Rien n'est changé de l'ADN de IGA et ce qui nous différencie sur le marché demeure inchangé, soit la qualité et la variété des produits et les services offerts. La seule différence que verra le consommateur, c'est sur le prix de milliers de produits qu'il aime », d'ajouter M. Couture, également membre du C.A. de l'Association des marchands IGA.

Les consommateurs peuvent identifier en magasin quels produits ont bénéficié d'une baisse de prix grâce à des étiquettes autocollantes indiquant les prix avant et après la baisse permanente. Ils peuvent par exemple constater par eux-mêmes que les fruits en coupe Compliments, les biscuits Vital de Leclerc et le fromage en bloc Cracker Barrel ont subi des baisses de prix de 26 %, 21 % et 9 % respectivement, mentionne-t-on dans un communiqué de presse.

On y fait également part que l'initiative a nécessité des changements de taille dans les façons de faire comme le réinvestissement des sommes allouées à des promotions telles que le produit gratuit de la semaine, dont la valeur ajoutée n'était plus perçue par le consommateur. La simplification des processus d'affaires avec les fournisseurs et d'importantes négociations ont mené à des baisses de prix transférées directement aux clients. Par ailleurs, on précise que les consommateurs de l'Estrie continueront de profiter des rabais à la circulaire, du programme Achetez plus, économisez plus et de celui des milles de récompense Air Miles.

Retombées
L'objectif derrière cette initiative est évidemment de fidéliser la clientèle et par ricochet augmenter le volume de ventes. Il est tôt pour tirer des conclusions sur l'effet à long terme. Toutefois, M. Couture note une augmentation du volume de vente de 8 % pour le IGA Couture à East Angus comparativement à la même période l'année dernière. « On a fait un gros «move»; personne va pouvoir imiter ce qu'on a fait. Ça fait un an qu'on travaille et négocie avec nos fournisseurs. On essaie de frapper où que ça compte. On veut que les gens cuisinent de plus en plus chez eux et mangent mieux. On a des ambassadeurs et on donne des recettes. » René Couture mentionne que les gens ont la fausse perception qu'il en coûte plus cher de mieux manger. Avec la réduction des prix, ce propriétaire précise « On est moins cher que les chaînes économiques et avec plus de variétés. »

Heureux de l'initiative, Gilles Denis, propriétaire du IGA à Cookshire-Eaton, mentionne « jusqu'ici le test est bon, mais je remarque le scepticisme des gens. Je suis très confiant que ça sera positif. Ça va contribuer à augmenter la fidélité des gens. Ici en région, c'est important. »

À Weedon, Bruno Lagassé, copropriétaire du Marché Tradition, mentionne que « les gens sont très heureux. Ils sont enchantés du prix. Ici en région, nous avons les mêmes prix que les grandes surfaces. Nous avons peut-être moins de produits, mais nos spéciaux de longue durée demeurent, ce n'est pas le cas pour les IGA. » Parmi les exemples de baisses de prix chez Les Marchés Tradition, on souligne le produit Compliments pour le lait condensé sucré format 300 ml de 27 %, le ketchup 375 ml de 21,5 % et l'eau Eska de 22,3 %.

Les propriétaires des marchés d'alimentation concernés pour le Haut-Saint-François sont d'avis que les consommateurs sont gagnants et n'ont aucune raison d'aller faire leurs achats ailleurs.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Partenariat unique pour la recherche sur le cannabis

Partenariat unique pour la recherche sur le cannabis
De la recherche financée par des professeurs

De la recherche financée par des professeurs
NOS RECOMMANDATIONS
Ils volent et prennent la fuite

Ils volent et prennent la fuite
Le plus gros événement de hockey-balle en ville

Le plus gros événement de hockey-balle en ville
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Le hockey, de père en fils Par Vincent Lambert Jeudi, 20 septembre 2018
Le hockey, de père en fils
La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver» Par Vincent Lambert Vendredi, 14 septembre 2018
La Legionella, «pas inhabituel de la retrouver»
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 septembre 2018
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous