magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
13°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 8 juillet 2015

Les Faucheurs de Marguerites



 Imprimer   Envoyer 

Les Faucheurs de Marguerites, comme on appelait ces pilotes audacieux du début de l'aviation, ont utilisé au maximum la piste d'envol samedi dernier. Cet évènement qui se tenait à l'aéroport de Sherbrooke, située dans Cookshire-Eaton, a attiré plus de 250 aviateurs pilotant avions légers, ou ultralégers, hélicoptères et autogires. Ils s'en sont donné à coeur joie. Une foule record a été enregistrée, au dire de Réal Paquette, président des Faucheurs de Marguerites.

Plusieurs familles ont profité de l'occasion pour s'initier au vol avec des pilotes d'expérience. Les enfants ont eu le droit de monter dans une reproduction d'aéronef, don du Club aéronaval expérimental de Sherbrooke. Toutes les manettes y étaient pour donner l'impression aux plus jeunes qu'ils pilotaient l'engin. Sous les tentes et dans les hangars se tenaient des conférences ou des expositions. Une présentation particulièrement intéressante portait sur l'aviation de demain. David Rancourt, doctorant et ingénieur chez Georgetech, indiquait, entre autres, qu'il faudra s'habituer à de nouveaux concepts et de nouvelles formes d'avions. Propulsés de plus en plus par des batteries, ils prendront des allures surprenantes comme le modèle sur lequel il travaille. Deux girodynes supportent par des câbles multifonctions un cylindre qui peut servir d'habitacle ou de transporteur. Ce modèle agit à la fois comme hélicoptère et aéronef. Reste que le clou de l'évènement fut la visite du CF-18 de l'aviation canadienne piloté par le commandant Denis Beaulieu. Ce dernier a reçu de la ville de Sherbrooke la permission de voler à 500 m d'altitude avant d'atterrir. Il a survolé East Angus et Cookshire dans un bruit d'enfer pour le plus grand plaisir des amateurs. Malheureusement, la température a jeté une douche froide sur la journée du dimanche. Deux enfants s'amusent à faire bouger les volets de l'avion que le Club aéronaval expérimental de Sherbrooke a reconstitué pour initier les tout-petits au pilotage.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
La nouvelle SPA de l’Estrie maintenant ouverte!

La nouvelle SPA de l’Estrie maintenant ouverte!
Acura RDX 2019

Acura RDX 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Les essentiels pour passer de l'été à l’automne en douceur !

Les essentiels pour passer de l'été à l’automne en douceur !
Top 5 de la « Body positivity »

Top 5 de la « Body positivity »
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
La parole est aux ados 3.0 : à la recherche de nouveaux chroniqueurs Par Cynthia Dubé Mardi, 11 septembre 2018
La parole est aux ados 3.0 : à la recherche de nouveaux chroniqueurs
Le Club de Golf Milby : un incontournable en Estrie Lundi, 10 septembre 2018
Le Club de Golf Milby : un incontournable en Estrie
8 écoles verront leur cour s’améliorer Par Vincent Lambert Mardi, 11 septembre 2018
8 écoles verront leur cour s’améliorer
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous