La Fête du Lac des Nations prévente65 2 juillet 2019
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Soirée d’information et d’échanges sur le projet du Quartier Well Sud
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Novus Vitres Sherbrooke avril 2019
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Vendredi, 14 décembre 2018

«Le Sapin a des boules» … à Lennoxville!



 Imprimer   Envoyer 
La maison d’ Éric Mackeage et sa conjointe Donna Harden est située sur la rue Carl, à Lennoxville.

Chaque période des Fêtes, depuis trente ans, Éric Mackeage s'amuse à recréer sur son terrain et sur la façade de sa demeure un véritable petit village de Noël, comprenant plusieurs milliers d'ampoules de couleurs. Même la maladie n'a pas arrêté ce passionné des Fêtes à poursuivre la tradition qui attire chaque année de nombreux curieux...

La maison d' Éric Mackeage et sa conjointe Donna Harden est située sur la rue Carl, à Lennoxville. Depuis samedi dernier, comme à chaque période des Fêtes, leur demeure brille par la panoplie de décorations de Noël. Cette passion, qui appartient davantage à Éric qu'à Donna, rappelle certainement à plusieurs le fameux film Le sapin a des boules (Christmas Vacation) mettant en vedette Chevy Chase.

« J'ai vu le film à plusieurs reprises, mais je ne suis pas aussi fou que lui, je crois! », lance Éric en riant. « Tu es certain de ça? », réplique à la blague sa conjointe.

Cette passion pour les décorations de Noël est née dans son enfance, grâce à son père. « Mon père décorait toujours notre maison, qui était située sur la rue Queen. J'adorais l'aider, se rappelle Éric. Il y a trente ans, ma conjointe et moi avons construit notre maison et nous la décorons chaque  année depuis. On ajoute des objets d'une fois à l'autre. Je passe beaucoup de temps à réparer les décorations. Mes voisins me donnent les décos brisées qu'ils ne veulent plus et je les répare, avec de nouvelles ampoules. »

Snoopy et ses amis, Big Bird, le Père Noël et ses lutins, la crèche, les soldats Casse-Noisette, les bonhommes de neige; on retrouve plusieurs milliers d'ampoules de toutes les couleurs et plus de 100 fils à extension. Éric met chaque année plus de deux semaines à décorer la façade de sa maison.

Mais depuis deux ans, il reçoit l'aide de ses amis, ses deux enfants et ses voisins pour poursuivre la tradition. C'est qu'à l'automne 2017, le malheur a frappé la famille Mackeage-Harden.

« L'an dernier, Donna et moi avons eu un diagnostic de cancer, à quelques mois d'intervalle. J'étais vraiment malade Noël dernier et je ne pouvais rien faire. Mon ami François Gilbert a pris les choses en main pour que tous nos amis et le voisinage viennent nous aider à décorer la maison. J'étais tellement heureux de voir toutes ces lumières! Cette année, je vais mieux et Donna est en rémission, mais je me fatigue tout de même vite. J'ai commencé tranquillement en réparant certaines décorations, mais j'ai vite réalisé que j'avais encore besoin d'aide. »

Son ami François a donc décidé de récidiver en invitant amis et voisins à venir décorer la maison du couple. Une trentaine de personnes ont bravé le froid, samedi dernier, pour poursuivre une tradition bien ancrée. Encore cette année, les curieux sont nombreux à se rendre devant la maison située sur la rue Carl, afin d’admirer ce véritable petit village de Noël.   

 « Un soir cette semaine, j'étais dehors à travailler sur mes lumières et un Dodge Caravan s'est stationné devant la maison. Un adulte et six enfants sont sortis de la voiture pour venir voir les décorations», raconte ce père de deux jeunes adultes âgés de 22 et 25 ans.

« Il peut passer des soirées complètes dehors à parler avec les gens qui passent devant la maison », ajoute Donna. « Ça me fait sourire et ça me rend heureux, poursuit Éric. J'ai tellement de plaisir, je suis comme un enfant lorsqu'il s'agit de Noël.»

 

 

 


Entrepôt Chaussures Prix printemps 2019
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Québec Solidaire dépose un projet de loi sur les agressions à caractère sexuel

Québec Solidaire dépose un projet de loi sur les agressions à caractère sexuel
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
L'Écolo Boutique 10 juin 2019
NOS RECOMMANDATIONS
Lancement de la saison des activités touristiques 2019 dans la Vallée de la Coaticook

Lancement de la saison des activités touristiques 2019 dans la Vallée de la Coaticook
L'esprit entrepreneurial partagé pour et par les jeunes

L'esprit entrepreneurial partagé pour et par les jeunes
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation québécoise du cancer 12 juin 2019
CONCOURS - Les Éditions La Presse - TENDRE VERS LE ZÉRO DÉCHET
Remise Gagnon mai 2019
 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 14 juin 2019
Pour mieux comprendre le diabète de type 2...

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 juin 2019
Réformer le mode de scrutin

François Fouquet
Lundi, 10 juin 2019
Notre-Dame de là-bas… et d’ici

Jacinthe Dubé 17 avril 2019 2019
Hyundai Sherbrooke mai 2019
Mon nom est lesbienne, mais vous pouvez m’appeler Sarah Par Sarah Beaudoin Lundi, 10 juin 2019
Mon nom est lesbienne, mais vous pouvez m’appeler Sarah
Soirée d’information et d’échanges  sur le projet du Quartier Well Sud Mardi, 11 juin 2019
Soirée d’information et d’échanges sur le projet du Quartier Well Sud
Rachid Badouri : l’ère de la maturité Par Anita Lessard Lundi, 10 juin 2019
Rachid Badouri : l’ère de la maturité
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous