La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
LE PAPOTIN
La une, accueil
Actualités
Reportages
Chroniques
Affaires municipales
Écho des organismes
Divers
Facebook
Ministère de la culture et communication
LE PAPOTIN / Divers
Mercredi, 10 octobre 2018

Le cheval, notre fier ami



 Imprimer   Envoyer 

Les chevaux comme les humains ont une culture.  Une culture se compose d’un groupe d’êtres qui forment une société.  Ils adoptent un mode de vie.  Celui du cheval est basé sur l’instinct : l’instinct de se reproduire, d’éviter le malaise ou l’inconfort, de dominer ou faire confiance au membre dominant du troupeau.

Ce sont des créatures sociales, ils craignent les prédateurs, recherchent la sécurité au sein de leur propre espèce et désirent le confort dans un endroit où n’existe pas de pression extérieure.


N’oublions pas que le cheval est une proie et c’est pour cela qu’il souffre en silence.  Si un cheval geint parce qu’il est blessé ou affaibli, il deviendra assurément le prochain  repas du prédateur le plus près.  Il faut aller au-delà de l’écoute pour bien saisir les messages du cheval.  Il faut l’entendre; écouter implique l’usage des oreilles alors que pour entendre, on doit utiliser notre cœur et notre esprit.

L’échec

Pour ne pas avoir « entendu » le message de ma jument Speedy, j’ai vécu une expérience crève-cœur.  En 1999-2000, j’ai fait du Gymkhana avec ma belle jument noire.  Je m’étais acheté une jolie petite selle de baril, légère et confortable pour moi.  Les disciplines de Gymkhana sont courtes…  moins de 30 secondes chacune. J’en faisais plusieurs et ma jument répondait bien.  J’aimais aussi faire de la randonnée sur cette même selle.  En randonnée par contre, Speedy devenait très difficile. Elle ne tenait pas sa tête droite et donnait des coups.  Comme  elle refusait certaines commandes, je devais insister, mais elle voulait toujours revenir vers l’écurie et le plaisir manquait à l’appel.

J’avais entendu dire que certaines disciplines pouvaient rendre un cheval « capricieux ».  On disait même à l’époque qu’on  pouvait « gaspiller » un cheval. Comme Speedy avait toujours été très docile auparavant, je savais qu’elle le redeviendrait.

La réparation

En 2011, quand j’ai choisi Dudswell comme lieu de résidence, j’ai cessé le Gymkhana et je me suis procuré une bonne grosse selle de randonnée.  Devinez quoi? Speedy est redevenue ma fidèle compagne, tout comme avant. À discuter avec des gens qui connaissaient mieux que moi les composantes des selles, j’ai appris que ma jolie petite selle de baril ne convenait pas du tout à la conformation de mon cheval et lui causait de grandes douleurs. Je me suis sentie tellement coupable!

Maintenant, aussitôt que j’ai un cheval qui réagit d’une façon qui ne correspond pas à son tempérament, je cherche … je regarde au lieu de simplement voir; j’essaie de sentir au lieu de toucher et je tente de bien entendre pour être au-delà de la simple écoute.

Le cheval est grégaire et sa culture est hiérarchique
.  C’est de cela qu’il a besoin et c’est cela qu’il recherche.  La hiérarchie dans un troupeau équestre est basée sur le respect et la confiance  mutuels.  C’est la base aussi pour nous, c’est ce que nous devons atteindre pour bien nous amuser ou travailler avec notre ami.

Le succès

La fillette que vous voyez sur la photo est Olivia, elle a neuf ans. Olivia vient occasionnellement s’amuser avec cette magnifique jument Dolce.  Après avoir mis en pratique quelques consignes très précises et surtout importantes, en démontrant au cheval qu’elle le respecte et que celui-ci doit faire de même, elle a réussi à gagner sa confiance.  Olivia assure un contrôle merveilleux  sur cette jument.  Elle a tout d’abord établi que c’est elle qui est en haut de l’échelle hiérarchique et que Dolce peut lui faire entièrement confiance.

Je suis toujours épatée de voir que, lorsqu’elles marchent côte à côte, jamais la jument ne va dépasser Olivia. Si la cadence augmente ou diminue, la jument garde le rythme.  Lorsqu’Olivia stoppe, Dolce s’arrête aussitôt toujours un pas derrière.  Ça, c’est du respect!  Sans toucher le cheval, juste d’un geste de la main, la fillette arrivera à le faire bouger dans la direction qu’elle choisit.  Elle sait le faire reculer, tourner ou changer de position toujours sans contact. Vous pouvez être assuré que Dolce ne va pas écraser les pieds d’Olivia!

Quand ces petits jeux sont terminés, on enlève laisse et licou, Olivia s’éloigne doucement du cheval et garde le dos tourné.  Il ne faut que quelques secondes pour que la jument la rejoigne de son plein gré et, ça, c’est vraiment l’union de deux amies qui se respectent et où la confiance règne.  Pourtant, il y a un paradoxe ici.  Considérant  la grosseur du cheval par rapport au petit format d’Olivia, on serait porté à croire que celui-ci la protégerait.  Mais c’est tout le contraire … même si Olivia est toute petite, étant donné qu’elle a démontré à Dolce qu’elle est plus haute dans la hiérarchie, c’est Dolce qui se sait protégée par la fillette et elle lui fait entièrement confiance!

Si vous demandez à Olivia si elle préfère monter en selle ou faire des jeux au sol, elle vous répondra avec son plus charmant sourire qu’elle préfère les jeux au sol.  Ça me touche beaucoup de travailler avec Olivia parce que je perçois dans tous ses comportements « l’Amour du cheval ».

À la prochaine
Louise

P.S.  Le texte en italique est tiré du livre de Sam Powell et Lane Carter : « Juste un murmure : une approche mentale et physique de votre cheval ».

Je recommande ce livre à tous les « amis » des chevaux. Il est facile à lire, n’a que 145 pages, mais  a un contenu rempli de tout ce qu’on devrait savoir pour acquérir l’harmonie avec notre ami équidé.


Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
DUDSWELL, HÔTE DU SALON DES AINÉS

DUDSWELL, HÔTE DU SALON DES AINÉS
Centre équestre Équilibre (Dudswell)

Centre équestre Équilibre (Dudswell)
NOS RECOMMANDATIONS
Un voleur fait le plein de rhum à la SAQ

Un voleur fait le plein de rhum à la SAQ
Une révolution pour les maladies neurodégénératives

Une révolution pour les maladies neurodégénératives
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 7 décembre 2018
Refrain de Noël: «tous les soirs, ce besoin de boire» en version plus santé!

Sarah-Eve Desruisseaux
Mercredi, 5 décembre 2018
Et si je répondais « je ne sais pas » !

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 5 décembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke à l'international

Daniel Nadeau
Mercredi, 5 décembre 2018
Le peuple instrumentalisé!

Desjardin - Papotin
Des concerts de  Noël  à profusion Par Cynthia Dubé Mardi, 4 décembre 2018
Des concerts de Noël à profusion
Une révolution pour les maladies neurodégénératives Par Vincent Lambert Lundi, 3 décembre 2018
Une révolution pour les maladies neurodégénératives
Un voleur fait le plein de rhum à la SAQ Par Vincent Lambert Mercredi, 5 décembre 2018
Un voleur fait le plein de rhum à la SAQ
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous