magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
SPORTS
Régionaux
Phoenix de Sherbrooke
Novus Vitres Sherbrooke Coaticook
SPORTS / Régionaux
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 5 juillet 2017

« Je veux faire un impact cette année »- Jérémy Grégoire



 Imprimer   Envoyer 
Depuis qu’il a été repêché par les Canadiens de Montréal en 2013, le joueur de centre sherbrookois Jérémy Grégoire ne cesse de progresser (crédit photos: Club de hockey Canadien inc.).

Depuis qu'il a été repêché par les Canadiens de Montréal en 2013, le joueur de centre sherbrookois Jérémy Grégoire ne cesse de progresser. Satisfait de sa dernière saison dans la Ligue américaine, il compte bien avoir un impact cette année dans la formation du Rocket de Laval, club-école du Tricolore.

Le Rocket de Laval en sera à sa première saison de son histoire dans la Ligue américaine de hockey (LAH) cette année. Le joueur sherbrookois et ancien membre des Cantonniers de Magog, Jérémy Grégoire, voudra certainement laisser sa marque et avoir un impact.

La saison dernière, le joueur de centre a cumulé 12 points en 56 joutes avec les IceCaps de St. John's dans la LAH. Il a rempli à la lettre son rôle sur le troisième et quatrième trio pour le club-école des Canadiens de Montréal. « J'ai pas mal eu le même rôle que j'avais eu l'année d'avant, explique Jérémy Grégoire. Je suis un joueur qui joue sur un troisième et quatrième trio. J'apporte de l'énergie et je suis capable de tuer des punitions. À la fin de l'année, l'organisation était vraiment satisfaite de moi. Je l'étais également, car j'ai été plus solide et plus fiable en désavantage numérique. C'est une grosse partie de mon succès qui va m'amener dans la Ligue nationale. De ce côté-là, c'est très satisfaisant », a-t-il confié.

Maintenant que le club-école des Canadiens de Montréal sera à Laval, les dirigeants seront donc plus près pour observer leurs espoirs. Pour Grégoire, il ne fait aucun doute qu'il veut être un rouage important pour l'organisation.

« C'est encore un processus, mais en même temps, je veux faire un impact cette année, explique Grégoire. On est au Québec et devant les dirigeants qui vont être beaucoup plus près que quand on jouait à St. John's. Les dirigeants ont fait signer de très bons joueurs pour la prochaine saison, donc ça l'augure bien. À Laval, l'équipe veut gagner et je veux faire partie de cette équipe-là. Je veux être un rouage important », assure-t-il.

« Je veux continuer de progresser »

Même s'il a acquis plusieurs bagages depuis qu'il évolue chez les professionnels, Jérémy Grégoire cherche constamment à progresser. « Je veux continuer de progresser, indique-t-il. Dans le hockey professionnel, tu dois t'améliorer chaque année parce que sinon, c'est là que tu peux te retrouver en danger. L'année passée, je me suis amélioré, et cette année aussi je veux faire encore un plus gros impact en désavantage numérique. Je veux bloquer des lancers et être un joueur qui est difficile à jouer contre. Je veux faire ma marque de cette manière », confie-t-il.

Si Grégoire a rapidement été un leader dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ), avec notamment le Drakkar de Baie-Comeau, il veut également apporter son leadership avec le Rocket. « Mon leadership, je le démontre sur la patinoire, souligne-t-il. Je travaille fort dans les entraînements et fort hors glace. C'est sûr que les jeunes peuvent prendre exemple là-dessus. »

Le contrat avec les Canadiens de Montréal de Jérémy Grégoire se termine cette année. Il avait paraphé une entente de 3 ans en 2014. S'il est trop tôt encore pour parler de contrat, tout semble être positif. « C'est trop tôt encore, surtout dans un premier contrat comme ça, rappelle-t-il. C'est de bon augure et la dernière année, tu as toujours un peu plus de motivation supplémentaire. Ça peut juste être bon », assure-t-il.

Depuis son arrivée dans le hockey professionnel, Grégoire apprécie grandement son expérience. « Je suis vraiment choyé de jouer avec cette organisation, commente-t-il. Elle prend soin de nous et fait tout pour qu'on aille du succès. Même dans les moments difficiles, on ne s'est jamais senti à part. On était aussi bien traité dans la Ligue américaine que dans la Ligue nationale », conclut-il.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Fitzpatrick quitte, un nouveau départ s'amorce

Fitzpatrick quitte, un nouveau départ s'amorce
Sherbrooke affiche sa fébrilité olympique

Sherbrooke affiche sa fébrilité olympique
NOS RECOMMANDATIONS
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
Skier pour persévérer et ne pas décrocher

Skier pour persévérer et ne pas décrocher
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

The Barr Brothers
Ces maladies camouflées Par Rosemarie Lacroix Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous