Matelas Houde - janvier 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Val Estrie Ford
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 3 novembre 2017

#Jedisnon pour combattre le harcèlement



 Imprimer   Envoyer 
Un Sherbrookois a décidé de mettre sur pied lundi un outil impliquant des numéros de téléphone avec le mot-clic #jedisnon (capture d'écran site Web jedisnon.ca).

Afin de contrer le harcèlement au Québec, un Sherbrookois d'origine a décidé de mettre sur pied lundi un outil impliquant des numéros de téléphone avec le mot-clic #jedisnon. Le principe est simple : donner une solution aux personnes qui sont aux prises avec un individu insistant.

Si le nouvel outil contre le harcèlement est disponible dans plusieurs régions du Québec, il l'est aussi en Estrie. « Suite à plusieurs initiatives du genre à travers le monde, j'ai décidé d'offrir gratuitement un outil contre le harcèlement fait aux femmes et aux hommes à travers le Québec », indique le Sherbrookois d'origine Patrick Lincourt, concepteur du projet.

« Je n'ai pas vécu ce genre de harcèlement autour de moi, ajoute-t-il. J'avais la technologie puis la connaissance en main et j'ai vu que ça se faisait en France. Je me suis donc dit pourquoi ne pas l'offrir. Je suis quelqu'un qui aime contribuer et c'est un moyen pour moi de me sentir impliqué dans ce genre de situation. »

C'est donc dire que lorsqu'une personne sera aux prises avec un être insistant quant à la demande de son numéro de téléphone, et ce, même après lui avoir dit non, elle pourra choisir de lui remettre un des numéros de téléphone #jedisnon via le site jedisnon.ca - 819 200-6003 pour Sherbrooke.

« Dès qu'il écrira ou téléphonera à ce numéro, il recevra une mise à jour sur le consentement, souligne M. Lincourt. C'est aussi simple que ça. » Chaque message ou appel engendre des frais gérés entièrement par le Sherbrookois d'origine. C'est pourquoi il a décidé de mettre sur pied une campagne de sociofinancement GoFundMe de 1 000 $ - le montant présentement amassé est de 80 $ depuis trois jours.

« La collaboration des gens aidera pour continuer à offrir le service gratuitement, admet M. Lincourt. Pour chaque tranche de 5 $, plus de 250 personnes indésirables seront sensibilisées à propos du consentement. Les fonds serviront à acheter plus de numéros de téléphone dans différentes régions du Québec et à payer pour les frais des lignes téléphoniques. »

Jusqu'à maintenant, le nouvel outil comptabilise près de 6 500 appels. « C'est une surprise, je ne pensais pas que le projet allait être aussi efficace, confie M. Lincourt. J'aime ça et je pense déjà à la version anglophone. J'aimerais pour le long terme m'associer à un organisme ou une entreprise et peut-être même faire de la sensibilisation dans les écoles. Mon intention est de pousser le projet plus loin. »

Selon la demande, le concepteur Web pourrait ajouter d'autres numéros de téléphone ce week-end.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
NOS RECOMMANDATIONS
24 heures pour se découvrir!

24 heures pour se découvrir!
La culture et la confiture

La culture et la confiture
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
24 heures pour se découvrir! Par Sarah-Eve Desruisseaux Jeudi, 11 janvier 2018
24 heures pour se découvrir!
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2 Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous