Radio-Canada - Par Ici l'info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
12°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Basta Communication sept 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Kassandra Boulay Par Kassandra Boulay

Lundi, 7 novembre 2016

Quand la pensée positive dépasse la maladie



 Imprimer   Envoyer 
Jean Cameron

Il y a 5 ans presque jour pour jour, son médecin lui annonçait qu'il était atteint de la maladie de Lou Gerigh. Une nouvelle qui frappe au visage, qui vous martèle la tête et qui brise le cœur. L'espérance de vie des personnes atteinte est de 3 à 5 ans, mais pour Jean Cameron, cette importante nouvelle fut le début d'une longue et nouvelle aventure.

D'abord, qu'est-ce que la maladie de Lou Gerigh : il s'agit d'une maladie neurodégénérative des motoneurones qui provoque à la longue une paralysie progressive de l'ensemble de la musculature. Cette maladie touche particulièrement la population adulte et ces ravages provoquent 50 % de décès dans les trois premières années.

«Cette maladie est progressive, elle n'arrive pas du jour au lendemain, indique M. Cameron. Dans mon cas, elle a commencé dans ma jambe droite et, depuis un an, c'est mon bras droit qui est touché. Tant que cela reste comme ça, il n'y a pas de problème. Toutefois, lorsque la maladie va toucher le système digestif et respiratoire, c'est là que les choses vont se compliquer, car quand ça part, tout part »

Il y a cinq ans presque jour pour jour,on lui annonçait la terrible nouvelle. Aujourd'hui, pourtant, la maladie est toujours présente dans le quotidien de M. Cameron, mais celui-ci est plus en forme que jamais.

Toutefois, lorsqu'on se fait annoncer une telle nouvelle, les réactions sont multiples pour la personne touchée et son entourage. Les premières semaines sont difficiles, car c'est l'incompréhension et le manque d'informations qui monopolisent la pensée.

Pour Jean Cameron, la sclérose latérale a été l'élément déclencheur d'une nouvelle vie ; celle de s'entourer de personnes positives en s'éloignant de tout le négatif possible et en forgeant les souvenirs à travers les voyages. Une nouvelle vie qui amène la confiance et force la détermination à affronter de plein fouet cette épreuve difficile.

«Honnêtement, ça fait trois ans que je n'ai pas été à l'hôpital. Je trouvais que tout ce qui entourait cet endroit était négatif. Que ce soit les consultations, les questions et la prise de médicaments, tout était négatif. J'ai donc mis cela de côté pour me concentrer sur les vraies choses qui me passionnent et qui me font vivre», déclare Jean Cameron.

Les voyages ainsi que la famille sont au cœur de son quotidien. Pour lui, le fait de découvrir le monde est un soulagement pour le corps et l'esprit, mais aussi une source de motivation. De plus, le temps est important. Le temps de regarder la vie, de contempler les merveilles du monde et le temps de prendre le temps. Ces nouvelles façons de concevoir le quotidien ont certainement eu un impact positif. La maladie, selon Jean Cameron, se passe dans la tête. Pour lui, l'important c'est de garder le positif et de voir la vie d'une tout autre façon.

Les hauts et les bas sont bien sûr très présents tout au long du processus. «Pour affronter les hauts, je me suis entouré de bonnes personnes qui me soutiennent dans mon cheminement. De plus, le fait de me fixer des objectifs m'a grandement aidé. Mais ce qui m'a aidé le plus, c'est la relation avec mon fils. L'ouverture de se parler, de voyager et de tripper ensemble est la clé de ma détermination et de mon courage», conclut Jean Cameron, bien connu à Sherbrooke pour son engagement dans la communauté et pour avoir été à la tête du Groupe Cameron, en tant que copropriétaire.

 

 

 

 


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Finissants: un nombre record historique pour l’UdeS

Finissants: un nombre record historique pour l’UdeS
Pas de cannabis au lac des Nations

Pas de cannabis au lac des Nations
NOS RECOMMANDATIONS
Le plus gros événement de hockey-balle en ville

Le plus gros événement de hockey-balle en ville
Jacques Rougeau et les élections…

Jacques Rougeau et les élections…
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative funéraire de l'Estrie 26 sept 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

Jacinthe Dubé
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne Par Cynthia Dubé Mardi, 18 septembre 2018
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne
Le hockey, de père en fils Par Vincent Lambert Jeudi, 20 septembre 2018
Le hockey, de père en fils
De la recherche financée par des professeurs Par Vincent Lambert Lundi, 17 septembre 2018
De la recherche financée par des professeurs
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous