magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
20°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 4 mai 2016

De l'intergénérationnel à Weedon



 Imprimer   Envoyer 

Les écoliers de 6e année de l'école Notre-Dame-du-Sacré-Coeur de Weedon ont vécu à cinq reprises, depuis le début de l'année scolaire, une belle expérience intergénérationnelle avec des patientes et des patients du Centre d'hébergement de la municipalité. Les enfants ont préparé des albums de découpes de journaux et de revues pour faciliter la communication avec les aînés.

Interrogée sur la signification des lettres CHSLD, Alexia n'a pas hésité. Elle savait très bien de quel genre d'hôpital il s'agissait. Forts des informations de Mme Auréanne, technicienne en éducation spécialisée au Centre d'hébergement de Weedon, et rassurés par la préparation en classe fournie par leur enseignante, Mme Marie-Ève, les enfants ont eu du plaisir à participer à ces rencontres entre gens de différentes générations.

Arthur, un des écoliers, racontait qu'il avait assemblé un document portant sur le système planétaire pour entreprendre une conversation avec un des résidents du CHSLD. Ce dernier s'est montré très intéressé par le sujet. De la même façon, on avait découpé d'autres objets des temps anciens pour les inciter à en parler. Un peu déçu, quelqu'un mentionnait qu'une des patientes ne se souvenait plus des grosses laveuses à tordeur de l'époque, bien qu'elle les ait utilisées pendant des années. Peu importait les pertes de mémoire ou les handicaps des résidents, les jeunes savaient dans quoi ils s'étaient engagés.
Tous les écoliers avaient préparé différents sujets pour que les patients s'expriment. Daphné exposait, par son travail, une initiation à la technologie. François-Xavier s'est intéressé à l'histoire de leur vie. Alex, lui, était à l'aise avec les résidents. Sa grand-mère et une tante y séjournaient. Philippe s'est senti un peu mal à l'aise au début, aux prises qu'il était avec certaines pertes de mémoire de ces gens ou avec leur mobilité plus réduite. Un jeune a raconté le ravissement qu'a éprouvé une résidente, enseignante retraitée et professeur de piano. Un autre écolier se rappelait l'intérêt porté par une de ces personnes passionnées par les présentations sur l'astronomie. Pour certaines, ce fut l'occasion de réveiller des souvenirs comme cette dame qui racontait ses jeux avec des poupées.

L'expérience s'est avérée fructueuse. Les commentaires des aînés étaient unanimes, tous ont beaucoup aimé ces moments de visite. Mme Marie-Ève soulignait que les enfants étaient empathiques et généreux, avec une grande ouverture d'esprit. À cinq reprises durant l'année, ils les ont rencontrés. Les déguisements de l'Halloween et la fête de Noël, entre autres, ont laissé des souvenirs impérissables dans les têtes couronnées de cheveux blancs.

Planifiées par Mme Auréanne, à la fin de l'année scolaire précédente, elle a su convaincre l'enseignante de 6e de préparer ces rencontres intergénérationnelles. Véronique Ruel, chef de service par intérim au CHSLD, rappelait qu'une activité semblable avait eu lieu en 2005. « Cette année, on la lance cette implication », décidait passionnée Mme Auréanne. L'an prochain, l'initiative se poursuivra.

David Morin, directeur de l'école, n'a pas eu de difficulté à se porter garant du projet. « L'enseignante est autonome, elle a établi les contacts, je n'étais pas inquiet », confirmait-il devant Mme Marie-Ève. M. Morin se réjouit de ces initiatives parce que le blason de l'école s'en trouve redoré. « L'image, ça compte beaucoup pour la notoriété de l'école. Des parents ont félicité des enseignants sur la rue », témoignait-il.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Vol qualifié sur la rue Montréal

Vol qualifié sur la rue Montréal
« C’est pas juste! »

« C’est pas juste! »
NOS RECOMMANDATIONS
Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue

Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue
Une première fête de l’eau à Magog

Une première fête de l’eau à Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Incendie chez Ateliers B.G, rue King Est Par Cynthia Dubé Lundi, 16 juillet 2018
Incendie chez Ateliers B.G, rue King Est
Meurtre: l'identité de la victime dévoilée Par Vincent Lambert Vendredi, 20 juillet 2018
Meurtre: l'identité de la victime dévoilée
Les Vikings s’attaquent au meilleur de Pink Floyd Par Cynthia Dubé Mardi, 17 juillet 2018
Les Vikings s’attaquent au meilleur de Pink Floyd
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous