La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 25 mars 2015

Hydro-Wick de East Angus, 20 ans à innover et exporter



 Imprimer   Envoyer 

Sans tambour ni trompette, les Industries Hydro-Wick ltée, situées sur la rue Saint-Jean à East Angus, s'inscrivent parmi les chefs de file dans son domaine. Depuis maintenant 20 ans, le fabricant d'adaptateurs, d'accouplements, de soupapes, de pompes et de moteurs, principalement utilisés dans le secteur incendie (pompiers et feux de forêt) et fabrication de neige pour les centres de ski, distribue ses produits dans une multitude de pays.

Michel Bergeron, directeur des usines HighWater Hose, de la rue Willard à East Angus, fabriquant des boyaux de nouvelle génération, qui en est à sa 19e année, occupe le même poste pour Hydro-Wick qui célèbre son 20e anniversaire. De deux employés, au tout début, l'entreprise procure aujourd'hui du travail à 33 personnes. C'est avec une fierté évidente que M. Bergeron souligne l'apport de quatre employés des premières heures qui célèbreront également leur 20e anniversaire en même temps que l'entreprise et il s'agit de Steven Rogers, Odell Lassenba, Dean Murray et Frank Bell.

Hydro-Wick, filiale de Mercedes Textiles, située à Ville Saint-Laurent, fabricant de boyaux d'incendie, ne cesse de se développer au cours des dernières années. « Ici, on fait strictement de la fabrication. Dans le secteur, nous sommes avant-gardistes dans nos produits », d'exprimer M. Bergeron. « On sait qu'on a encore plein d'améliorations à faire pour rester en tête de peloton » ajoute-t-il, mais il s'appuie sur l'excellent travail du département de recherche et développement de la compagnie Mercedes Textiles pour innover et améliorer le matériel existant. M. Bergeron mentionne que Hydro-Wick a effectué un important virage au cours des dernières années. L'amélioration de la qualité des produits, l'augmentation de la productivité en instaurant de nouvelles méthodes et d'autres outils de travail ainsi que l'ouverture de l'équipe en place aux changements ont fait en sorte de propulser l'entreprise vers de nouveaux sommets. D'ailleurs, les résultats sont probants avec une augmentation de 80 % des ventes au cours des quatre dernières années démontrent l'efficacité du travail accompli.

Selon M. Bergeron, Mercedes Textiles exporte les produits de Hydro-Wick partout dans le monde comme en Chine, au Japon, en France, en Indonésie, en Argentine et au Brésil pour en nommer que quelques-uns. L'entreprise, qui en est à sa 20e année, entend poursuivre son excellent travail encore plusieurs années.


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

L’enfant, un enseignant pour l’adulte!
Tout sur le sommeil (part 2)

Tout sur le sommeil (part 2)
NOS RECOMMANDATIONS
Toyota Rav4 2019

Toyota Rav4 2019
Cantonniers : Mario Gosselin, le premier dans la LNH

Cantonniers : Mario Gosselin, le premier dans la LNH
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 17 décembre 2018
Le saumon et le dollar

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 17 décembre 2018
Le Cégep, premier lieu d'expérimentation pédagogique

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Sept arrestations pour alcool au volant Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
Sept arrestations pour alcool au volant
L’or et rien d’autre pour Alexie Guay Par Vincent Lambert Mercredi, 12 décembre 2018
L’or et rien d’autre pour Alexie Guay
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous