Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
J & M Grégoire
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 12 avril 2017

Une défaillance électrique à l’origine de l’incendie de la rue Dufferin



 Imprimer   Envoyer 
Les coûts des dommages sont évalués entre 250 000 $ et 300 000 $.

L'incendie qui a eu lieu sur la rue Dufferin, hier, dans le bâtiment abritant notamment le bar Le Magog a été causé par une défaillance électrique. Les dommages sont évalués entre 250 000 $ et 300 000 $.

Rappelons qu'une vingtaine de pompiers ont maîtrisé l'incendie, hier matin. C'est un passant qui a constaté de la fumée au niveau de la toiture du bâtiment à l'arrière, explique Stéphane Simoneau, directeur du Service contre les incendies de Sherbrooke (SPIS).

« C'est un bâtiment quand même assez vieux, explique M. Simoneau. On l'estime plus que centenaire et contient quatre étages. À l'arrivée de nos pompiers, on a constaté de la fumée au niveau de la toiture, mais aussi des flammes. Il y avait donc de la fumée à la toiture et au rez-de-chaussée. Ça laissait sous-entendre qu'il y avait une propagation au niveau de tous les étages. C'est pour ça qu'on a monté le niveau d'alerte trois pour avoir un nombre d'effectif et de matériel suffisant pour combattre ce genre d'incendie », fait valoir le directeur du Service incendie.

Parce que le bâtiment était muni des gicleurs automatiques, les flammes ont tardé à se répandre. « Cela a probablement eu un effet positif pour retarder l'incendie et la propagation verticale sur les autres étages », précise Stéphane Simoneau.

La cause de l'incendie est liée à une défaillance électrique et non aux dépôts graisseux dans le système de ventilation, explique Dany Robitaille, du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS). « On a évalué les dommages entre 250 000 $ et 300 000 $. L'inspecteur a fini son enquête. On a déterminé que le lieu d'origine était au sous-sol du bâtiment dans une section », soutient-il.

Aux dires de M. Robitaille, l'enquête pourrait se continuer. «  L'enquête va peut-être se poursuivre plus tard avec les assurances, commente-t-il. Nous, notre mandat était de déterminer le point d'origine et la cause. Ils vont peut-être creuser plus, mais nous savons que c'est électrique au niveau du sous-sol », termine-t-il.

 


Vieuc Clocher 10 decembre 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke

Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
Le Sacré-Cœur démystifie le monde informatique

Le Sacré-Cœur démystifie le monde informatique
NOS RECOMMANDATIONS
Une révolution pour les maladies neurodégénératives

Une révolution pour les maladies neurodégénératives
Ils se faufilent pour voler du cuivre

Ils se faufilent pour voler du cuivre
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke decembre 2018
 
Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 10 décembre 2018
Cégep de Sherbrooke : s’adapter au changement

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 7 décembre 2018
Refrain de Noël: «tous les soirs, ce besoin de boire» en version plus santé!

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Les spécialistes de l'électroménager decembre 2018
Une révolution pour les maladies neurodégénératives Par Vincent Lambert Lundi, 3 décembre 2018
Une révolution pour les maladies neurodégénératives
Un premier artiste dévoilé pour la Fête du lac des Nations Par Cynthia Dubé Lundi, 3 décembre 2018
Un premier artiste dévoilé pour la Fête du lac des Nations
Un homme décédé en abattant un arbre sur son terrain Par Cynthia Dubé Lundi, 3 décembre 2018
Un homme décédé en abattant un arbre sur son terrain
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous