Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La mère de Félix Desautels-Poirier remercie tous ceux qui ont envoyé des messages d'encouragement à la famille.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 12 avril 2017

Une défaillance électrique à l’origine de l’incendie de la rue Dufferin



 Imprimer   Envoyer 
Les coûts des dommages sont évalués entre 250 000 $ et 300 000 $.

L'incendie qui a eu lieu sur la rue Dufferin, hier, dans le bâtiment abritant notamment le bar Le Magog a été causé par une défaillance électrique. Les dommages sont évalués entre 250 000 $ et 300 000 $.

Rappelons qu'une vingtaine de pompiers ont maîtrisé l'incendie, hier matin. C'est un passant qui a constaté de la fumée au niveau de la toiture du bâtiment à l'arrière, explique Stéphane Simoneau, directeur du Service contre les incendies de Sherbrooke (SPIS).

« C'est un bâtiment quand même assez vieux, explique M. Simoneau. On l'estime plus que centenaire et contient quatre étages. À l'arrivée de nos pompiers, on a constaté de la fumée au niveau de la toiture, mais aussi des flammes. Il y avait donc de la fumée à la toiture et au rez-de-chaussée. Ça laissait sous-entendre qu'il y avait une propagation au niveau de tous les étages. C'est pour ça qu'on a monté le niveau d'alerte trois pour avoir un nombre d'effectif et de matériel suffisant pour combattre ce genre d'incendie », fait valoir le directeur du Service incendie.

Parce que le bâtiment était muni des gicleurs automatiques, les flammes ont tardé à se répandre. « Cela a probablement eu un effet positif pour retarder l'incendie et la propagation verticale sur les autres étages », précise Stéphane Simoneau.

La cause de l'incendie est liée à une défaillance électrique et non aux dépôts graisseux dans le système de ventilation, explique Dany Robitaille, du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS). « On a évalué les dommages entre 250 000 $ et 300 000 $. L'inspecteur a fini son enquête. On a déterminé que le lieu d'origine était au sous-sol du bâtiment dans une section », soutient-il.

Aux dires de M. Robitaille, l'enquête pourrait se continuer. «  L'enquête va peut-être se poursuivre plus tard avec les assurances, commente-t-il. Nous, notre mandat était de déterminer le point d'origine et la cause. Ils vont peut-être creuser plus, mais nous savons que c'est électrique au niveau du sous-sol », termine-t-il.

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une bière qui redonne à la communauté

Une bière qui redonne à la communauté
Toujours sans nouvelle de Félix

Toujours sans nouvelle de Félix
NOS RECOMMANDATIONS
Le combat des librairies indépendantes

Le combat des librairies indépendantes
Percée majeure contre le cancer de la prostate

Percée majeure contre le cancer de la prostate
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza
 
Daniel Nadeau
Mardi, 21 novembre 2017
Les réflexes du boutiquier

Yves Paquette
Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017

Isabelle Perron
Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke

APCHQ Estrie
Lundi, 20 novembre 2017
Groupe Concept PV spécialiste en revêtement de cèdre!

François Fouquet
Lundi, 20 novembre 2017
Tous pour… soi

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé

Assurance Xpert
Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 17 novembre 2017
Des produits de beauté d’ici

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 8 novembre 2017
Bedon & bout'chou
Tentative de meurtre pour une histoire de séparation Par Vincent Lambert Jeudi, 16 novembre 2017
Tentative de meurtre pour une histoire de séparation
Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound) Par Cynthia Dubé Mercredi, 15 novembre 2017
Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)
Tentative de meurtre : un Sherbrookois entre la vie et la mort Par Cynthia Dubé Mardi, 14 novembre 2017
Tentative de meurtre : un Sherbrookois entre la vie et la mort
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous