magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
28°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 15 janvier 2014

Légère hausse de taxes à East Angus



 Imprimer   Envoyer 

Les contribuables d'East Angus subiront une hausse du fardeau fiscal de 1,24 % au cours de la présente année. Concrètement, cela représente une augmentation de près de 22 $ pour un contribuable dont la valeur de la maison unifamiliale moyenne est de 145 574 $.

La taxe foncière passe donc de 0,875 mce_markernbsp; à 0,89 $ du 100 $ d'évaluation pour les maisons unifamiliales, de 1,05 $ à 1,068 $ pour les bâtiments de six logements et plus et de 1,75 $ à 1,78 $ pour les terrains vagues desservis. Les autres taxes demeurent stables.

Le conseil municipal a dû jongler avec deux éléments importants pour boucler le budget équilibré de 2014, qui est de quelque 48 200 $ inférieur à celui de l'année précédente et s'élevant à 6 430 600 $. L'augmentation du service de la Sûreté du Québec, calculé selon le nombre de personnes sur le territoire, a grimpé de 71 000 $. Le service des incendies n'a pas été en reste avec une hausse de 40 000 $ faisant donc grimper le poste sécurité publique de 111 000 $. À cela s'ajoute un manque à gagner net de 100 000 $ attribuable au changement de calcul des transferts de la TVQ réalisé par le gouvernement provincial.

Heureusement pour les contribuables, l'augmentation de l'assiette fiscale de la municipalité en raison de la croissance de la population, notamment l'octroi de permis de construction pour 45 nouvelles portes en 2013, permet d'amortir le coup, d'où la hausse de 1,24 % pour boucler le budget 2014. Le maire, Robert Roy, et le directeur général de la municipalité, Normand Graillon,  se montrent optimistes et croient que la nouvelle année sera aussi bonne en terme de nouvelles constructions sur le territoire. L'arrivée de nouveaux résidents est une façon d'augmenter l'assiette fiscale,  de mentionner les deux intervenants. À cet égard, le maire mentionne que la municipalité mène une politique agressive dans ce sens. Il estime que la première participation de la corporation municipale à l'Expo habitat, à Sherbrooke, a contribué à l'augmentation de la population. « Les revenus payent notre participation à l'exposition pour les dix prochaines années », de lancer M. Roy.  Ce dernier n'était pas en mesure de quantifier exactement les retombées de la participation, mais il assure que le site de la ville avait littéralement explosé de visiteurs au lendemain de l'exposition.

Le service de la dette est un aspect qui préoccupe les contribuables. Elle est passée de 6 524 000 $ à 6 023 500 mce_markernbsp; au 31 décembre dernier. « En 2013, on a éliminé quatre dettes et on en éliminera deux autres en 2014. Le niveau de la dette ne m'inquiète pas. Il faut être vigilant, mais continuer à construire. La dette est en bas du budget de fonctionnement de la ville », d'ajouter M. Roy.

Projets

Plusieurs projets comme finaliser la mise à niveau de la barboteuse du parc Nicol, la modification de l'éclairage urbain au centre-ville et optimiser la capacité de la station d'épuration devraient se réaliser en cours d'année. Quant à la réfection de la patinoire extérieure, projet évalué à 75 000 $, elle sera conditionnelle à l'obtention de subvention. Par ailleurs, on songe déjà à des travaux majeurs pour la modernisation du système de réfrigération à l'aréna. Un projet de 1 million $ prévu pour 2016.

D'autre part, les élus entreprendront une réflexion sur le développement de la rive sud. Un mandat a été confié à un consultant qui travaillera avec le comité d'urbanisme sur la question. « Il y aura aussi une consultation publique », d'assurer le premier magistrat. D'autre part, le maire mentionne qu'il est déjà prévu par règlement qu'une révision de la rémunération des élus sera applicable en 2014.

Le maire de East Angus est satisfait du budget 2014, mentionnant qu'il s'inscrit dans la continuité. « Notre taux de taxation est compétitif pour une ville qui offre la même gamme de services. Je suis plus petit, mais j'ai les mêmes choses que Sherbrooke en terme de services », de conclure le maire.  
Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
C’est l’été, comment faire pour ne pas abîmer nos cheveux?

C’est l’été, comment faire pour ne pas abîmer nos cheveux?
Des ados se lancent en entrepreneuriat pour la région

Des ados se lancent en entrepreneuriat pour la région
NOS RECOMMANDATIONS
Du bon bord du gazon... à Milby!

Du bon bord du gazon... à Milby!
Les suspects comparaissent pour le meurtre de Félix Bergeron

Les suspects comparaissent pour le meurtre de Félix Bergeron
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
SAQ: les employés en grève, les succursales fermées Par Cynthia Dubé Mardi, 17 juillet 2018
SAQ: les employés en grève, les succursales fermées
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine? Par APCHQ Estrie Lundi, 16 juillet 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?
Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville Par Cynthia Dubé Lundi, 16 juillet 2018
Nu et intoxiqué, il s’attaque à un inconnu au centre-ville
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous