La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 23 décembre 2015

Hausse de 1,75 % du fardeau fiscal pour East Angus



 Imprimer   Envoyer 

Les citoyens d'East Angus verront leur taux de taxe foncière et le coût des services gelés pour la prochaine année, à l'exception du taux de taxation industriel qui s'inscrit à la hausse. Toutefois, cela n'épargnera pas certains contribuables d'un alourdissement de leur fardeau fiscal. Si le nouveau rôle d'évaluation fait en sorte que plus de 60 % des propriétaires connaîtront une diminution de leur compte de taxes, d'autres subiront des hausses moyennes de 1,75 % pour l'année 2016. Pour une résidence unifamiliale moyenne de 150 682 $, la facture à payer passera de 1 831,08 $ à 1 863,14 $. Comme dans tout nouveau rôle, il y aura des histoires d'horreurs où certains contribuables verront leur évaluation littéralement exploser.

Trois citoyens assistaient à la présentation des prévisions budgétaires donnée par le maire de East Angus, Robert Roy, et les membres du conseil municipal. « Je pense que c'est parce que les gens ont confiance dans le conseil qu'il y a peu de monde », d'exprimer le maire pour expliquer la faible participation des citoyens. Satisfait du budget, M. Roy mentionne que la municipalité aurait pu abaisser le taux de taxation, « mais on aurait été accoté avec aucune marge de manœuvre », précise-t-il. Ce dernier ajoute que la municipalité doit encore composer avec les effets de la fermeture de l'usine Cascades. La dévaluation du bâtiment de quelque 1,3 M$ prive la municipalité de 36 000 $ en revenu de taxes. Quant à la station d'épuration des eaux, la municipalité devra supporter un manque à gagner de 80 000 $ suite au retrait de Cascades. « On va essayer d'absorber en accueillant plus de boues », de souhaiter le maire. Ce dernier ajoute que la municipalité assumera également, à même son budget de fonctionnement, l'augmentation du coût d'enfouissement de 2 $ la tonne décrétée par Valoris pour la prochaine année. Selon le maire, ce sont les principales raisons qui ont influencé les membres du conseil municipal à maintenir le taux de taxation pour la prochaine année.

Budget
Pour une troisième année consécutive, la Ville de East Angus présente un budget à la baisse de 4,39 % passant de 5 965 300 $ à 5 703 387 $. Mentionné précédemment, le taux de taxation demeure identique pour l'année 2016 à l'exception de celui pour le secteur industrie qui grimpe de 2,80 $ à 2,84 $ du 100 $ d'évaluation. « On essaie de faire absorber une partie de la perte de Cascades par le secteur industriel », d'expliquer le maire. Pour le reste, les taxes de services demeurent stables. Quand à la dette nette, elle s'élèvera approximativement à 5 549 300 $ au 31 décembre 2015, soit en diminution constante puisqu'elle était à 6,4 M$ en 2013.

Le conseil municipal a aussi déposé le programme en immobilisations pour 2016-2018. On y retrouve du pavage, l'aménagement d'un stationnement au nouveau CHSLD, des travaux d'aqueduc au pont Taschereau. On remarque également des investissements majeurs de 800 000 $ pour une conduite principale au niveau de l'aqueduc, 1 M$ pour un système de réfrigération pour l'aréna et 3 M$ pour la réfection de la rue Saint-Jean Est et Ouest. Le maire précise que ces investissements sont conditionnels à l'obtention de subventions gouvernementales.

Satisfait
Le maire Roy est satisfait des prévisions budgétaires 2016. « Je suis satisfait, compte tenu de tout ce qu'on a eu comme pertes et manques à gagner. Je pense qu'on a fait du bon travail. En tant que maire, je suis là pour gérer une croissance. Si la ville se tire aussi bien d'affaire, c'est dû à la vision du conseil qui va toujours de l'avant de façon réfléchie. Les retombées des investissements, les programmes de crédits de taxes rapportent. » Le premier magistrat ajoute avec une fierté évidente « qu'on a près de 22 M$ en projets d'immobilisation résidentielle, construction et rénovation. » Pour en rajouter, le maire mentionne que la municipalité fait des efforts considérables pour économiser l'eau potable. La consommation de cette richesse naturelle est passée de 2 300 mètres cubes par jour, une moyenne pour l'année 2012, à 1 500 mètres cubes par jour, en moyenne pour la présente année, soit une économie correspondant à 36 fois le réservoir d'eau potable de la municipalité, d'exprimer M. Roy.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le Sacré-Cœur démystifie le monde informatique

Le Sacré-Cœur démystifie le monde informatique
Une grande firme choisit Magog pour poursuivre ses activités

Une grande firme choisit Magog pour poursuivre ses activités
NOS RECOMMANDATIONS
Sept arrestations pour alcool au volant

Sept arrestations pour alcool au volant
«Le Sapin a des boules» … à  Lennoxville!

«Le Sapin a des boules» … à Lennoxville!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 17 décembre 2018
Le saumon et le dollar

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 17 décembre 2018
Le Cégep, premier lieu d'expérimentation pédagogique

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 décembre 2018
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog
Cantonniers : Mario Gosselin, le premier dans la LNH Par Vincent Lambert Mercredi, 12 décembre 2018
Cantonniers : Mario Gosselin, le premier dans la LNH
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous