Radio-Canada - Par Ici l'info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
13°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Radioactif Forfait Internet mai 2018
CHRONIQUEURS /
Les nouvelles rondes de René
René Dubreuil Par René Dubreuil

Vendredi, 16 février 2018

Les nouvelles rondes de René



 Imprimer   Envoyer 
René Dubreuil entouré des joueuses de handball Émily Routhier et Audrey Marcoux.

En cette semaine des Jeux olympiques, j'avais le goût de vous parler de deux Sherbrookoises qui se distinguent sur la scène nationale depuis plusieurs années dans un sport un peu moins connu, le handball.

Émily Routhier et Audrey Marcoux, qui sont toutes les deux au début de la vingtaine, pratiquent ce sport depuis longtemps (elles ont commencé respectivement à l'âge de 8 et 13 ans). Après avoir joué quelques années au niveau scolaire, elles ont été recrutées par l'équipe du Québec. Un avant-goût en quelque sorte du handball international.

Chaque été, elles se rendaient deux semaines en Europe avec l'équipe du Québec pour un camp d'entrainement, mais surtout pour jouer contre des équipes de haut niveau et ainsi, acquérir des qualités de jeux plus avancés.

En 2012, elles ont été recrutées par Équipe Canada et font toujours partie de cette équipe. Tous les deux ou trois semaines, elles doivent se rendent à Montréal pour des entrainements d'équipe. En janvier dernier, elles se sont rendues en Islande pour un camp d'entrainement et plusieurs joutes. Elles ont même disputé un match contre une équipe masculine.

En 2015, elles ont participé aux Jeux Panaméricain de Toronto. Cet été, il y aura des joutes et des entrainements en France, où elles joueront contre des équipes de très haut niveau. Elles se rendront aussi à Myrtle Beach, aux États-Unis, afin de participer à un tournoi international.

Évidemment, afin de pouvoir jouer à un tel niveau, les deux athlètes doivent faire de grands sacrifices. Elles doivent aussi recevoir de l'aide financière. Heureusement, elles reçoivent des bourses d' Excellence Sportive Sherbrooke de même que du Québec. Plusieurs compagnies canadiennes aident les athlètes de haut niveau. Emily se mérite entre autres une bourse de La Capitale.

Pour ce qui est d'Audrey, c'est René Couture de l'épicerie IGA Couture de Fleurimont qui est son mentor (et employeur). Il la guide dans ses actions et lui permet de travailler avec un horaire adapté à ses joutes et ses entrainements. Les deux jeunes femmes sont aussi grandement aidées par Excellence Sportive Sherbrooke en ce qui concerne l'aide thérapeutique.

Lors du Mérite sportif de Sherbrooke, la semaine passée, Audrey était en nomination comme Athlète de niveau canadien. Il y a quatre ans, elle avait été finaliste comme athlète féminin de l'année et avait remporté une bourse.

Leur rêve ultime ; participer aux prochains Jeux olympiques. Mais d'ici là, elles souhaitent participer aux Jeux panaméricain qui se dérouleront au Pérou en 2019.Elles devront donc continuer à faire de grands sacrifices et à s'entrainer environ six jours par semaine.

Bonne chance les filles et j'espère e qu'un jour nous aurons la chance de vous regarder au JO.

Dan Bigras, 24 ans plus tard

Samedi dernier, je me suis rendu avec ma conjointe au Vieux Clocher de Magog pour assister au spectacle de Dan Bigras. Quel beau spectacle intime et d'une tendresse attachante. Sur scène, il était accompagné de trois musiciens, dont une violoniste. Il nous a parlé de sa maladie (cancer colorectal), qu'il a vaincu, même s'il reste prudent. Il nous a confié des histoires sur sa famille, son fils et ses parents. Il nous a joué quelques bons vieux succès dont Les trois petits cochons et Tue-Moi.

Après le spectacle, comme toujours, Dan se fait un devoir de rencontrer ses fans. La plupart des gens lui demandent de faire autographier un album. Pour ma part, je lui ai remis une photo de lui prise à Sherbrooke en 1994, lors d'un souper bénéfice des policiers de Sherbrooke. Dan avait été à cette occasion notre président d'honneur. Nous nous souvenons tous de ses fameuses camisoles qu'il portait à l'époque ; nous lui en avions donc remis une avec la mention Support Big Blue Machine. À ma grande surprise, il se souvenait de cette soirée.

Je vous invite grandement à assister à son prochain spectacle qui se tiendra le 9 mars au Théâtre Granada de Sherbrooke.

René

Photo d'archives de 1994: Dan Bigras entouré entre autres de René Dubreuil et du regretté journaliste Bertrand Gosselin.   


Basta Communication sept 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke

Un circuit à vélo de niveau international entre Montréal et Sherbrooke
299 constats d’infraction en zone scolaire!

299 constats d’infraction en zone scolaire!
NOS RECOMMANDATIONS
Citoyen de demain du Salésien

Citoyen de demain du Salésien
Des centaines d’enfants stimulés par la bibliothèque de quartier Jardins-Fleuris

Des centaines d’enfants stimulés par la bibliothèque de quartier Jardins-Fleuris
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Basta Communication sept 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway ! Par Isabelle Perron Jeudi, 13 septembre 2018
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway !
L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne? Par Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A. Jeudi, 13 septembre 2018
L’inflammation chronique, c’est quoi ça et en quoi ça nous concerne?
Félix Potvin: portrait d'un entraîneur passionné Par Vincent Lambert Jeudi, 13 septembre 2018
Félix Potvin: portrait d'un entraîneur passionné
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous