Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Sherbrooke met la table 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Vendredi, 4 août 2017

Le nombre de francophones en baisse à Sherbrooke?



 Imprimer   Envoyer 
Selon les chiffres de ce recensement, à Sherbrooke, le pourcentage de francophones serait passé de 89,4 % en 2011 à 88,1% en 2016.

Les résultats linguistiques du recensement 2016 au pays, qui démontrent que l'usage du français recule dans la sphère privée, ont fait réagir hier le vice-président de la Société nationale de l'Estrie, Guillaume Rousseau. Selon les chiffres de ce recensement, à Sherbrooke, le pourcentage de francophones serait passé de 89,4 % en 2011 à 88,1% en 2016. Le ministre libéral Luc Fortin a lui aussi réagi.

En plus du pourcentage de francophones à la baisse, Guillaume Rousseau note également qu'en ce qui a trait à la croissance, l'augmentation chez les francophones à Sherbrooke ne serait que de 3,6%, alors que les anglophones auraient connu une hausse de 15,5%, donc de quatre fois supérieure.

«Nous demandons au ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française et député de Sherbrooke, M. Luc Fortin, qu'il prenne acte de ces chiffres afin de mettre sur pied des mesures concrètes pour contrer cette tendance au Québec et à Sherbrooke», indique M. Rousseau.

Le ministre Luc Fortin a réagi face à ces statistiques. Il tenait à préciser certains points.

«Les statistiques publiées concernent la langue maternelle, la langue utilisée dans une sphère privée. On ne peut pas mesurer la vitalité du français à partir de statistiques comme celles-là. La responsabilité du gouvernement est dans la sphère publique, que ce soit dans l'administration publique, le travail, l'enseignement ou les affaires. Ce n'est pas la responsabilité de l'État de légiférer ou de s'immiscer dans la façon dont les gens s'expriment dans leur salon.»

M. Fortin souligne du même coup être conscient de la fragilité de la langue française.

«Il faut demeurer vigilant, nous serons toujours le seul état uniquement francophone d'Amérique du Nord. Le gouvernement a des responsabilités à cet égard-là. Nous remplissons notre mission, justement parce que nous sommes vigilants. Le budget consacré à la Protection et à la Promotion de la langue est à un sommet historique, il a augmenté de 11,5 % l'an dernier et les sommes sont reconduites cette année. Nous avons renforcé la Loi 101 avec le règlement sur l'affichage des marques de commerce et nous avons mis en place la Stratégie partenariale pour le français. Dans le projet de politique culturelle dévoilé en juin, nous avons placé le français au centre de l'identité québécoise et de notre culture. Nous posons aussi des gestes en francisation des nouveaux arrivants en ajoutant, dans le dernier budget, 104 millions $ sur 5 ans qui s'ajoutent aux 170 millions $ que nous investissions annuellement. Il ne faut pas confondre langue maternelle et langue d'usage, le gouvernement prend ses responsabilités afin d'assurer la place du français dans l'espace public», conclut M. Fortin.

 


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Une dizaine de chantiers de plus cette semaine

Une dizaine de chantiers de plus cette semaine
NOS RECOMMANDATIONS
Incendie ravageur rue Principale

Incendie ravageur rue Principale
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog

Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Basta Communication oct 2018
 
Sylvie L. Bergeron
Mardi, 23 octobre 2018
Sortir de sa zone de confort pour une bonne cause

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 23 octobre 2018
Le Cégep et l’éveil d’André Bernier

François Fouquet
Lundi, 22 octobre 2018
Joins-toi à moi !

René Dubreuil
Lundi, 22 octobre 2018
Les nouvelles rondes de René

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert 23 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui Par Cégep de Sherbrooke Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants Par Vincent Lambert Jeudi, 18 octobre 2018
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 octobre 2018
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous