Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mardi, 23 mai 2017

Grève ou non, les locataires devront quitter le logement à la fin du bail



 Imprimer   Envoyer 
Les personnes concernées doivent donc trouver un plan B, indique Martin Messier, président du RPHL.

Malgré la menace de grève illimitée dans le secteur de la construction, dès demain, le Regroupement des Propriétaires d'habitations locatives (RPHL) tient à aviser les locataires qui ont donné leur avis de départ qu'ils doivent avoir libéré le logement à la date de fin du bail, et ce, même si leur nouvelle maison ou leur nouveau condo n'est pas prêt à temps.

Les personnes concernées doivent donc trouver un plan B, indique Martin Messier, président du RPHL.

«L'un des pires cas qui peut arriver le 1er juillet, ou à n'importe quelle date de fin du bail, c'est que le locataire décide de rester dans le logement. Votre ancien (en théorie) locataire ne veut plus partir et votre nouveau est à la porte d'entrée. Si vous n'arrivez pas à lui faire entendre raison, vous devrez ouvrir un dossier à la régie du logement pour Éviction d'un occupant sans droit. Cette demande est traitée en priorité», explique M. Messier.

Du même coup, le président du RPHL met en garde les propriétaires qui pourraient être tentés de signer une entente de prolongement du bail.

«Un propriétaire qui prolonge un bail se retrouve avec un nouveau bail en vigueur, qui peut être prolongé au seul gré du locataire, souligne M. Messier. Dans le contexte actuel où les taux d'inoccupation sont très élevés (4.4% en moyenne au Québec 6,4 % à Sherbrooke), en plus d'un grand nombre de logements encore non loués, les propriétaires peuvent être tentés de signer une entente prolongeant le bail avec les locataires qui seront dans cette situation. Les lois actuelles font en sorte que même si un bail d'une durée d'un mois est signé, ou bien si une entente verbale à durée indéterminée a été conclue, ces derniers ne se terminent pas automatiquement. Les locataires peuvent réclamer le droit d'être maintenus dans les lieux.»


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
NOS RECOMMANDATIONS
Va jouer…  à l’intérieur!

Va jouer… à l’intérieur!
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Démarrer l’année en force ! Par Alexandre Hurtubise Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !
24 heures pour se découvrir! Par Sarah-Eve Desruisseaux Jeudi, 11 janvier 2018
24 heures pour se découvrir!
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous