Électro-5
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mercredi, 6 avril 2016

La Grande Course contre la sclérose en plaques revient en juillet!



 Imprimer   Envoyer 
Quelques participantes de la première édition de La Grande Course, le 12 juillet 2015.

Forte du succès de sa première édition l'an dernier, La Grande Course au profit de la recherche sur la sclérose en plaques reviendra le 10 juillet prochain à Sherbrooke. Des centaines de coureurs sont attendus pour prendre part à l'une ou l'autre des sept épreuves de l'événement.

Le comité organisateur de La Grande Course promet une version améliorée des parcours, accessibles à tous les types de coureurs : 1km marche, 5 km marche, 1 km enfant, 5 km course, 10 km course, 21km challenge et le relais 4 x 400 m.

Le relais comprend trois volets : un premier volet entreprise, un volet familial et le volet Kartus, un projet pilote de la Faculté de génie de l'Université de Sherbrooke qui permettra à des participants atteints de sclérose en plaque de vivre l'exaltation de la course sur piste grâce à un fauteuil spécialement adapté.

Les parcours utiliseront les sentiers du Mont-Bellevue et le stade d'athlétisme de l'UdeS pour offrir trois types de surface aux coureurs : une piste, la route et des sentiers.

Tous les profits de l'événement serviront à des projets de recherche d'étudiants de plusieurs facultés de l'institution.

Les jeunes chercheurs s'intéressent à la SP
Alex Bourque, kinésiologue, s'intéresse aux effets du stress sur les symptômes perçus de la SP chez les personnes qui en sont atteintes.

Le deuxième projet qui sera soutenu sera celui de Philippe Oligny, entrepreneur, et de René Mackay de l'Association de la sclérose en plaque de l'Estrie (ASPE). Avec le concours de neuf étudiants en génie mécanique, le projet vise à mettre au point un dispositif d'entraînement destiné aux personnes à mobilité réduire. Plus précisément, on vise à reproduire le patron de marche, mais en contrôlant la charge des muscles pour faciliter le processus de réadaptation.

Le troisième projet est celui de Marjan Gharagozloo, qui étudie la protéine NLRP 12, une protéine qui aurait rôle important à jouer dans la diminution de l'inflammation de certaines cellules pouvant causer des plaques dans le système nerveux central.

Le quatrième, celui d'Ann-Marie Beaudoin, étudiante au département de neurologie de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Au cours des prochaines années, elle sera de l'équipe de recherche de Maxime Descôteaux, qui travaille sur une nouvelle technique d'imagerie des connexions neurologiques dans le cerveau. Cette nouvelle technique rend le docteur Albert Lamontagne, neurologue spécialisé en sclérose en plaques, très enthousiaste.

De l'espoir pour le pourquoi du comment
L'entrave majeure à l'avancement de la science en ce qui a trait à la sclérose en plaques concerne l'impossibilité actuelle, pour la médecine, de déterminer ce qui cause la terrible maladie. On sait toutefois que la SP est une condition dégénérative qui affecte le système nerveux.

« Le projet de Maxime Descôteaux porte beaucoup d'espoir parce que la technique permet d'étudier de façon plus précise les connexions entre les milliards de neurones du cerveau. Elle donne des images extraordinaires!, affirme le Dr. Lamontagne. Les recherches nous apporteront peut-être des connaissances nouvelles sur les types de lésions que cause la sclérose en plaque et sur comment de nouvelles façons d'évaluer l'efficacité d'un traitement. Cette simple avancée causerait tout un boom! dans la recherche et l'amélioration des soins. »

La cause précise est encore inconnue des chercheurs. Toutefois, on sait que le système immunitaire est touché par la maladie, tout comme pour l'arthrite rhumatoïde et les troubles affectant les glandes.

« Le mécanisme de défense du corps humain est mal dirigé chez les personnes souffrant de sclérose en plaques. L'organisme, en voulant se défendre contre les virus par exemple, attaque les bonnes cellules. Actuellement, nous ne disposons pas de molécule pour l'empêcher de faire ainsi et guérir la maladie. Si plusieurs traitements agissent sur le système immunitaire, ils n'agissent que sur une facette seulement », explique le neurologue.

Autre difficulté : pour des raisons inconnues, certaines personnes vont souffrir de poussées de la maladie lorsqu'elles sont atteintes de certaines formes de SP. Elles vivront normalement pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, puis vivront une poussée de SP.

« Il y de l'espoir, affirme cependant le Dr. Lamontagne. Il y a tellement eu d'évolution au cours des ans avec la recherche sur la SP. En regardant dans de vieux dossiers, on constate que la sclérose en plaques a été confondue avec des troubles psychologiques lorsque la médecine ne savait pas ce que c'était. Aujourd'hui, on peut établir des diagnostics et tenter des traitements qui, même s'ils ne sont pas optimaux, peuvent s'avérer être une solution. »


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Opération Boules de Noël : une 16e édition lancée

Opération Boules de Noël : une 16e édition lancée
Tentative de meurtre pour une histoire de séparation

Tentative de meurtre pour une histoire de séparation
NOS RECOMMANDATIONS
Un hiver sans tapis roulant

Un hiver sans tapis roulant
Un Frigo Free pour sensibiliser la communauté universitaire

Un Frigo Free pour sensibiliser la communauté universitaire
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Gestion Financière JLR
 
Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 17 novembre 2017
Des produits de beauté d’ici

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 16 novembre 2017
Dol, vice caché et copropriété

Bedon & bout'chou
Jeudi, 16 novembre 2017
La magie de l’éveil musical

Alexandre Dagenais
Jeudi, 16 novembre 2017
Récoltes terminées: au tour du bilan de fin de saison

Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 16 novembre 2017
Changer ? Oui, tu as le droit !

Marianne Therriault
Mercredi, 15 novembre 2017
Une inspiration signée Lady Gaga

William Lafleur
Mercredi, 15 novembre 2017
Un hiver sans tapis roulant

Laura Basque
Mardi, 14 novembre 2017
Le combat des librairies indépendantes

Léandre Lachance
Mardi, 14 novembre 2017
Attention au chemin de non-retour

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 8 novembre 2017
Bedon & bout'chou
Se glisser dans l’univers d’Ultra Nan Par Vincent Lambert Vendredi, 10 novembre 2017
Se glisser dans l’univers d’Ultra Nan
Attention au stationnement de nuit dès mercredi Par Cynthia Dubé Lundi, 13 novembre 2017
Attention au stationnement de nuit dès mercredi
Un hiver sans tapis roulant Par William Lafleur Mercredi, 15 novembre 2017
Un hiver sans tapis roulant
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous