magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 28 janvier 2015

Trois ajouts à la Fromagerie P'tit Plaisir



 Imprimer   Envoyer 

À la Fromagerie P'tit Plaisir de Weedon, secteur St-Gérard, la famille Grenier crée des produits laitiers à partir du lait de son troupeau. Outre le cheddar frais, affiné médium ou fort, aux fines herbes et fumé, le sans sel, le fromage râpé ou en meule, les tortillons et le beurre, l'entreprise a mis au point, il y a plus d'un an, trois nouveaux produits: le gelato, les fromages fermiers La Fleur de Weedon et le P'tit délice. La certification ISO 9001 garantit la qualité de leur production.

En pleine saison, une quinzaine de personnes y travaille.

La famille Grenier ne dort pas pour autant sur ses lauriers. Gaétan, cultivateur et fondateur du commerce en 2002, a lancé la fromagerie telle qu'on la connaît aujourd'hui. Il souhaitait transformer lui-même son lait. Près de 80 % de la traite se  convertit en différents produits laitiers. Il est fier du chemin parcouru depuis. Avec Mélanie, sa fille, ces maîtres fromagers viennent d'ajouter à leur production La Fleur de Weedon, le P'tit délice et le gelato. Ils annoncent, pour bientôt, l'ajout d'un «p'tit» nouveau. « Il faut innover pour être dans la compétition », avance celle qui craint les conséquences fâcheuses des accords de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada.

La Fleur de Weedon, fromage fabriqué à partir de lait entier pasteurisé, prend la forme d'une pâte demi-ferme. Son goût unique rappelle le beurre. Enrobé dans une cire alimentaire, il se présente en meules de deux à trois kilos dans lesquelles on prélève des portions pour le commerce de détail. Il a fallu plus d'un an pour en arriver à sa production. Le P'tit délice, pour sa part, est un fromage à pâte molle à croûte fleurie. Il est issu d'une coagulation mixte avec égouttage lent. Mme Grenier l'ensemence avec des «moisissures» particulières, comme c'est le cas pour les camemberts. On le reconnaît à son duvet blanc.

La ferme produit aussi le gelato. Il s'agit d'un genre de crème glacée dont la recette provient d'Italie. Riche en fruits choisis par Mélanie, cette glace est appréciée pour sa faible teneur en matières grasses, son goût prononcé et sa texture onctueuse. La Fromagerie P'tit Plaisir, c'est aussi la restauration. Pouvant accommoder 90 personnes, on y sert des plats traditionnels, mais la poutine déclinée en 10 variétés plaît aux amateurs de fromage en grains frais du jour. Enfin, le petit lait, résidu de la fabrication, retourne en partie dans l'alimentation du bétail.

Mme Grenier craint l'entente de libre-échange Canada, Europe. À son avis, « l'importante importation de fromage d'outremer va faire baisser la production des artisans du pays. »  Au Québec, les maîtres-fromagers créent d'excellents produits, reconnaît d'emblée Mélanie. Leur lait, en France, coûterait, selon elle, de 3 à 4 fois moins cher qu'au Canada. Il serait à 0,28 $ le litre contre 0,78 $ ici. En plus, nos normes de salubrité s'avèrent plus sévères qu'ailleurs. Ces contraintes et une forte importation pourraient compromettre la survie de maîtres fromagers du Québec, particulièrement.

 « Ça a été dur de lancer la fromagerie », confiait M. Grenier qui supervise et participe à tous les aspects de l'entreprise. Avec l'aide de son épouse Céline, qui s'occupe de la gestion, l'implication de leurs garçons, Dany et Rémy, à la ferme et au troupeau, de Mélanie, au fromage et de Maggy à la restauration, le tout a pris de l'expansion.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les Cantonniers viendront en aide aux sinistrés

Les Cantonniers viendront en aide aux sinistrés
Six questions à Adam Karch

Six questions à Adam Karch
NOS RECOMMANDATIONS
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog

Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants

Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir Par Cynthia Dubé Lundi, 15 octobre 2018
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir
Incendie ravageur rue Principale Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
Incendie ravageur rue Principale
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants Par Vincent Lambert Jeudi, 18 octobre 2018
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous