Matelas Houde - janvier 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Dimanche, 29 novembre 2015

31 850 $ amassés pour la Fondation Rock-Guertin



 Imprimer   Envoyer 

Il y a 19 ans, Jean-Charles Doyon a rassemblé quelques chums et a organisé sa première collecte de denrées pour la Fondation Rock-Guertin. Ils étaient 25 bénévoles à sillonner une dizaine de rues pour remplir une cinquantaine de boîtes. Samedi, c'est 350 boîtes qui ont pris le chemin de la Fondation.

Ils étaient 80 bénévoles à avoir cogné à 3000 portes. Selon Jean-Charles, il s'agit de la meilleure année de sa collecte. En tout, les bénévoles ont ramassé pour plus de 28 475$ en denrées et 3375 $ en argent. Son garage était une vraie fourmilière, samedi matin!

De génération en génération
Pour plusieurs, collecter des denrées est une histoire de famille, comme celle de la famille Grégoire, dont la 5e génération fait ses débuts dans l'aide aux plus démunis.

Xavier, 11 ans, aide son papa, Jean-François, à faire des paniers de Noël depuis quelques années. « C'est le bonheur de partager, la joie d'aider », répond-il lorsqu'on lui demande qu'est-ce qu'il retient le plus de l'expérience.

Cette année, ce sera le tour de Laurence, dix ans, d'accompagner son papa pour confectionner les paniers. Puis viendra le tour de Zachary, huit ans, et de Chloé, âgée de six ans. Leur papa s'implique dans la Fondation depuis plus de 25 ans.

« Ils sont fier de participer, affirme la maman, Michelle, elle aussi bénévole toute l'année. Ça leur montre qu'il y a des gens dans le besoin. Pour nous, le partage est valeur familiale. Il y a une vingtaine de Grégoire qui chaque année, s'impliquent dans la Fondation Rock-Guertin. »

Louis-Charles doit faire du bénévolat pour l'école et c'est la Fondation Rock-Guertin qu'il a choisie. Sa maman, Linda, est enseignante et a tenu à accompagner son garçon dans l'expérience.

« Il y a des gens plus pauvres que nous et s'impliquer nous le fait constater. Nous l'avons vu au premier chef puisque nous avons fait la collecte sur une rue très défavorisée et d'autres plus nanties », commente la maman. Louis-Charles reviendra assurément l'an prochain.

« Des opérations comme celle de Jean-Charles, c'est unique! affirme le président de la Fondation Rock-Guertin, Sylvain Guertin. Les petites familles viennent contribuer, les gens reviennent d'année en année et amènent des nouveaux. Et c'est en plus des collectes organisées par les entreprises et les écoles. »

La conjointe de Jean-Charles Doyon, Lynda, affirme quant à elle que la collecte de son mari est une tradition familiale bien ancrée : « La cause est tellement bonne! Ça a toujours été une implication familiale, les enfants amènent leurs amis, ce sont souvent les mêmes bénévoles qui reviennent d'année en année et tout le monde est toujours content d'aider. Les gens sont généreux de leur temps et nous en sommes reconnaissants, souligne-t-elle. Voir tous ces jeunes qui sont là démontre aussi leur ouverture à aider les autres. La générosité des gens est grandissante. Il y a même une dame qui tricote toute l'année pour offrir pantoufles et foulards pour les plus démunis! »

Annabelle est la conjointe de Jean-François, un ami d'enfance de Jérôme, un des trois fils du couple Doyon. « C'est tellement enrichissant, les gens donnent beaucoup, même que j'ai été surprise de voir qu'ils donnaient autant! Je reviendrai l'an prochain », affirme-t-elle.

Une initiative personnelle
Jean-Charles Doyon connaissait bien la Fondation Rock-Guertin à l'époque où il était conseiller municipal. Pompier de carrière, il siégait sur le comité social des pompiers de Sherbrooke et par la bande, dans la Campagne des jouets. Rock Guertin y participait aussi, et c'est de là que l'idée est venue d'organiser cette collecte de denrée dans son district. Des histoires, il en a à raconter. Une l'a toutefois particulièrement marqué.

« Une dame était venue nous aider parce qu'elle avait reçu un panier l'année précédente. Elle s'était aussi adressée aux bénévoles dans le garage. Le soir-même, elle est décédée, avec son conjoint, dans un accident de voiture. Le lendemain, elle était censée faire la première page du journal en raison de la collecte. Elle a fait la une, mais parce qu'elle était décédée. C'est pour dire que la vie ne tient pas à grand-chose. Elle était ici à midi et à minuit, elle n'était plus là. Ses enfants sont venus nous aider l'année suivante. »

Ses propres enfants avaient-ils été difficiles à convaincre de s'impliquer dans la grande collecte de leur père? « Pas du tout! Je suis content de voir qu'ils sont tous là. Un de mes fils vit à Montréal et il a passé la semaine à Sherbrooke. Et ce n'est pas juste mes enfants, c'est leurs chums qui sont là aussi et qui le sont depuis qu'ils sont tous jeunes! Quand ils ont eu 16 ans, ils ont commencé à faire la collecte avec leurs propres voitures. C'était le fun pour eux! »

Jean-Charles Doyon est plus que reconnaissant de toutes ses personnes qui donnent de leur temps et de toutes celles qui répondent à l'appel depuis 19 ans. Selon lui, les impacts de son initiative sont très nombreux.

« D'année en année, on se dit qu'on ne peut pas arrêter. C'est tout ça de plus qui va à la Fondation Rock-Guertin. Les gens sont habitués et ils nous attendent. Les gens sont là, les bénévoles aussi. C'est aussi tout ce que ça génère et le fait qu'on pense aux autres dans l'année. J'ai toujours été chanceux dans la vie, alors pourquoi pas ne pas en redonner un peu aux autres? »


  CONSULTER L'ALBUM PHOTO
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
La culture et la confiture

La culture et la confiture
Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science

Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Bedon & bout'chou
Il agresse son père de 71 ans Par Cynthia Dubé Mardi, 9 janvier 2018
Il agresse son père de 71 ans
Vol qualifié sur la Wellington Nord Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Vol qualifié sur la Wellington Nord
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous