Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Vendredi, 18 décembre 2015

2190 familles recevront un panier de Noël



 Imprimer   Envoyer 

Le premier camion de livraison des paniers de denrées de la Fondation Rock-Guertin a quitté l'entrepôt à 7h 15 le 18 décembre. Au total, 2190 familles seront visitées par les 270 bénévoles sur la route.

43 camions ont été loués ou prêtés pour le bon déroulement de l'opération. 230 bénévoles étaient à l'œuvre depuis très tôt, vendredi matin, pour remplir de denrées les quelques 13 000 boîtes de carton montées par les équipes de Desjardins, du Phoenix de Sherbrooke et des bénévoles de la Fondation.

Le journaliste et chef de pupitre de TVA Sherbrooke, Raymond Duquette, couvre cette journée depuis une quinzaine d'années. Ce qu'il remarque de l'opération, année après année, c'est « la générosité des gens et l'implication des bénévoles. Je constate aussi qu'après 33 ans, malheureusement, il y a encore un besoin pour une telle opération! »

L'an dernier, 2125 familles avaient bénéficié de la générosité des Sherbrookois.

« Quand on y goûte une fois, on revient! »
Jason a profité de son congé de paternité pour donner un coup de main cette année. « J'ai plusieurs amis qui viennent faire des paniers. S'il y a de place pour moi l'an prochain, je reviendrai. C'est l'fun, on profite aussi du congé des Fêtes pour contribuer à la communauté! »

Son amie Mélissa Roy a été initiée aux paniers de Noël par ses parents, eux-mêmes bénévoles depuis près de dix ans.

« Je suis une vieille de la Fondation, affirme-t-elle en riant. Je viens aussi aider toute l'année, par exemple pour les paniers de la rentrée. Chaque semaine, des camions arrivent ici, ils ont besoin d'aide pour classer les dons pendant toute l'année! »

Carole est quant à elle bénévole depuis sept ans. Au fil du temps, elle a amené ses deux sœurs à donner de leur temps pour la distribution des paniers de Noël. Maryse est bénévole depuis six ans et Line, depuis trois ans.

« Je ne faisais pas de bénévolat entre autres par manque de temps, explique cette dernière. Cette première année-là, il y a trois ans, je me suis dit que ce serait une belle opportunité de donner du temps une fois dans l'année. Je pense même qu'une opération comme celle-ci, c'est une bonne raison de faire manquer de l'école aux jeunes pour qu'ils participent! »

Carole a mis les pieds pour la toute première fois à la Fondation Rock-Guertin dans le cadre d'une activité avec son milieu de travail.

« Toute cette entraide qui est démontrée ici, c'est ça qui donne le goût de revenir. Je suis revenue l'année suivante, encore une fois avec le travail, mais je serais assurément revenue sans. »

Félix fait du transport depuis cinq ans à l'occasion de cette grande journée de livraison des paniers de Noël. Il amène des amis tous les ans, aussi. Tout ce qu'il a à leur dire, c'est « tu ressors de là humain. » Et ses amis reviennent.

Tommy l'accompagne pour une troisième édition. « C'est le plaisir de le faire, le sourire des gens. Je me sentirais même mal de ne pas revenir! Ce n'est qu'une journée dans l'année. »

Une histoire qui l'a marqué? « Une dame s'occupait seule de ses enfants. Elle en avait d'ailleurs beaucoup! Elle est tombée à genoux en pleurant lorsqu'on lui a apporté ses paniers. On ne peut pas oublier ça, ces moments-là! »


  CONSULTER L'ALBUM PHOTO
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Un jeune de 22 ans arrêté pour exploitation sexuelle

Un jeune de 22 ans arrêté pour exploitation sexuelle
NOS RECOMMANDATIONS
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS!

Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS!
Village des Valeurs: plus de 60 nouveaux emplois

Village des Valeurs: plus de 60 nouveaux emplois
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Gestion Financière JLR janvier-Fevrier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2 Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible? Par Alexandre Dagenais Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous