La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Novus Vitres Sherbrooke
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Mercredi, 15 juillet 2015

Fête du Lac des Nations : comment juger des feux d'artifice



 Imprimer   Envoyer 

Chaque année, une vingtaine de Sherbrookois et de Sherbrookoises deviennent des juges pyrotechniques à la Fête du Lac des Nations. Ils sont triés sur le volet, doivent suivre une formation rigoureuse et respecter des règles bien établies. Estrieplus.com a rencontré le président du jury, Jean-Marc Bénard, qui nous explique comment juger et noter des feux d'artifice.

Des spectacles conçus pour le public et évalués par le public

Ils sont 20 personnes à être choisies pour composer le jury des feux parmi quelque 120 candidatures reçues. Par une série de questions bien précises, des artificiers déterminent lesquelles sont les mieux habilitées à noter les spectacles.

Cette année, l'âge de l'échantillon va de 20 à 70 ans, soit trois générations d'amateurs de feux d'artifice.

« Avoir un éventail aussi large permet de normaliser les notes puisque chaque personne a des préférences visuelles et musicales différentes, explique le président du jury des Grands feux Matelas Houde 2015, Jean-Marc Bénard. La Fête du Lac, c'est une compétition internationale, mais jugée par ceux qui l'apprécient! »

Pyrotechnie 101

Comme les juges sont des Monsieurs et Madames Tout-le-monde, ils doivent suivre une formation d'une demi-journée pour devenir de vrais experts des feux d'artifice. La formation vise à les conscientiser à la complexité d'un spectacle pyrotechnique et à le regarder avec un œil plus critique que le seul émerveillement.

« Les jurés sont amenés à découvrir tout le travail qu'il y a derrière un feu, à connaître les pièces pyrotechniques et de quoi elles sont composées, explique M. Bénard. La formation permet aussi d'apprécier l'accompagnement musical, les transitions entre les tableaux, la disposition des bombes dans le ciel et si les agencements de couleurs sont intéressants. Les jurés sont aussi en mesure d'évaluer la relation et la communication entre le visuel et l'auditif du spectacle. »

La confidentialité est la reine des feux

Les jurés sont assermentés et la plus grande confidentialité est exigée pendant toute la durée de leur mandat. Ils n'ont pas le droit de parler de leur appréciation des spectacles pyrotechniques à leurs conjoints ni à leur entourage, et ne peuvent pas non plus accorder d'entrevues aux médias. Les notes attribuées par chacun des juges ne sont connues que de Jean-Marc Bénard.

« On exige cette confidentialité en respect au travail des artificiers, parce qu'ils investissent beaucoup de temps et d'argent dans les spectacles. Une fois le gagnant de la Coupe des dieux dévoilé le dimanche, les jurés auront toute la liberté de parler de leur expérience, de leur appréciation des feux et de discuter entre eux », explique M. Bénard.

Jean-Marc Bénard concède que la tâche de juré est un travail rigoureux. Les exigences ne semblent toutefois pas effrayer les candidats, puisque 120 personnes avaient signifié leur intérêt à réaliser le mandat.

« En cinq ans à la présidence du jury, je n'ai pas eu de mauvais commentaires de mes jurés. En devenant juge de compétition, ils vivent une expérience sensorielle hors du commun! », affirme M. Bénard.


Vieuc Clocher 10 decembre 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
On laisse tomber l’uniforme en échange de denrées

On laisse tomber l’uniforme en échange de denrées
Granby fait un «clin d'oeil» à Sherbrooke

Granby fait un «clin d'oeil» à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Sept arrestations pour alcool au volant

Sept arrestations pour alcool au volant
Toyota Rav4 2019

Toyota Rav4 2019
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert dec 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert dec 2018
Groupe Custeau remet 50 000$ à l’école Larocque Par Cynthia Dubé Mardi, 11 décembre 2018
Groupe Custeau remet 50 000$ à l’école Larocque
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi! Par Cynthia Dubé Mardi, 11 décembre 2018
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
OTL Gouverneur Sherbrooke classé dans le top 3 des hôtels 5 étoiles au Québec Par Cynthia Dubé Jeudi, 13 décembre 2018
OTL Gouverneur Sherbrooke classé dans le top 3 des hôtels 5 étoiles au Québec
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous