Matelas Houde - janvier 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Novus Vitres Sherbrooke Coaticook
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Samedi, 18 juillet 2015

Fête du Lac des Nations: une fourmilière de bénévoles



 Imprimer   Envoyer 

Chaque année, le parc Jacques-Cartier se transforme en véritable fourmilière de générosité en raison des centaines de bénévoles qui travaillent d'arrache-pied partout sur le site pour assurer le plaisir des festivaliers. Caroline Glaude coordonne ces fourmis de la Fête du Lac depuis 12 ans. Estrieplus.com est allé à sa rencontre.

Si elle gérait 50 bénévoles à ses débuts, Caroline Glaude coordonne aujourd'hui plus de 300 personnes. Des équipes de bénévoles sont présentes aux bars, auprès des artificiers, à la billetterie et à la Place de la famille. Il y en a aussi assignées à la surveillance du site.

Gros site, gros festival, grosse gestion

« Coordonner les bénévoles représente tout un travail, affirme Mme Glaude. Je commence à 6 heures du matin en mettant en marche les réchauds et la cafetière. Les premières équipes arrivent à 6 h 30 et on débute notre journée en plaçant la surveillance partout sur le site. Et je suis encore sur le site à la fermeture du parc. »

Caroline peut compter sur trois responsables de la surveillance qui assument chacun un quart de travail entre le matin, l'après-midi et la soirée. Une autre responsable s'occupe de la Place de la famille.

« La billetterie, c'est un peu plus difficile à gérer à cause de la manipulation d'argent, mais j'ai quelqu'un qui m'aide dans ce volet. Et j'ai toujours deux personnes qui s'occupent de l'entrée et de la sortie de chaque bénévole. »

« C'est une tâche gigantesque, mais j'ai une belle équipe de travail. Dans la vie, on doit apprendre à déléguer et à demander de l'aide aux gens. Si j'ai un besoin quelconque, j'ai toujours quelqu'un prêt à me donner un coup de main. C'est pour ça que tout se déroule bien chaque année, explique la coordonnatrice, sourire aux lèvres. J'en ai des frissons juste à y penser! »

Les fourmis reviennent, année après année

Une dame en serait à sa 33e année d'implication à la Fête du Lac des Nations. D'autres sont là depuis 10, 20 ans. Caroline adore son travail et est convaincue que c'est pour cette raison qu'elle revoit les mêmes visages chaque année.

« Les gens s'impliquent entre autres à cause du sentiment d'appartenance à l'événement, mais aussi parce que c'est une grande famille. Je les croise au centre commercial en décembre et ils sont tout contents, ils me demandent s'ils pourront travailler l'an prochain. C'est quelque chose. »

Chaque bénévole a trois repas par jour, au moins trois collations et après trois jours de travail, on lui offre des billets pour profiter du site le restant de la semaine. Si elle ne demande pas un minimum de temps à donner, Caroline priorise les personnes qui sont prêtes à travailler au moins jours pour simplifier sa gestion.

« Je peux plus facilement coordonner les horaires, explique-t-elle. Je donne trois à quatre jours de travail par personne, histoire de ne pas les brûler. Ce sont de longues journées, souvent au soleil. »

Cette année, le recrutement s'est majoritairement fait par les réseaux sociaux et les inscriptions en ligne. À sa grande surprise, Caroline a vu beaucoup de nouveaux visages lors des formations pour les bénévoles, notamment en raison du bouche-à-oreille de ceux qui ont vécu de bons moments. Gageons qu'ils reviendront!

Des fourmis trouvent leur place

La majorité des bénévoles de Caroline Glaude sont Monsieur et Madame Tout-le-monde. Ce que le public ignore souvent, c'est que Caroline et son équipe intègrent aussi des gens aux prises avec des déficiences intellectuelles. Ces fourmis souvent laissées à l'écart ont beaucoup à offrir et la Fête du Lac des Nations les accueille à bras ouverts.

« J'aime donner l'exemple d'un des bénévoles au stationnement. Il est là depuis une dizaine d'années. Aucune entreprise ne veut l'engager parce que sa déficience est trop sévère, mais ici, c'est la personne qui arrive à l'heure, qui est disponible et pour qui c'est vraiment important de faire le travail. »

Pour Caroline, il suffit simplement de composer ses équipes en conséquence. Parce que les gens se fient souvent à ce qu'ils voient, ils oublient que tout le monde a quelque chose à offrir.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière

Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière
Des projets d'amélioration, mais aucun nouveau service

Des projets d'amélioration, mais aucun nouveau service
NOS RECOMMANDATIONS
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect

Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog

Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
The Barr Brothers
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant Par Bedon & bout'chou Jeudi, 11 janvier 2018
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant
D’une pierre deux coups: rentabilise ton temps avec des exercices complets Par William Lafleur Mercredi, 10 janvier 2018
D’une pierre deux coups: rentabilise ton temps avec des exercices complets
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous