Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Val Estrie Ford
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 13 janvier 2017

La ferme Ölistik lance un appel à la communauté



 Imprimer   Envoyer 
Des vents de près de 80 km/h ont causé plusieurs dommages à la ferme Ölistik.

Après avoir subi d'importants dommages en raison de vents violents, la ferme Ölistik de Sherbrooke lance un appel à la communauté avec une campagne de sociofinancement. L'objectif : amasser 20 000 $.

La ferme Ölistik met sur pied présentement une campagne de financement participative pour surmonter les dégâts occasionnés par Dame nature. « On essaie de mettre sur pied la campagne ce soir. On souhaite amasser 20 000 $, car ça coûte environ 10 000 $ par structure de serre en reconstruisant nous-mêmes. On a annoncé la nouvelle hier à nos clients. Tout le monde était déçu des conséquences de vents violents et plusieurs ont montré leur soutien. Il nous reste encore une partie de nos clients à rencontrer », fait valoir le copropriétaire de la ferme Ölistik, Antoine Doyon.

Rappelons que dans la nuit de mardi à mercredi dernier, des vents de près de 80 km/h ont causé plusieurs dommages à la ferme Ölistik. « On est dans un endroit quand même assez venteux. Nos serres n'ont pas résisté à ça et elles ont été emportées. On a réalisé les dégâts le matin. La structure est vraiment finie et ce n'est pas possible de reconstruire cela l'hiver. Il faut donc arrêter nos opérations jusqu'à ce qu'on puisse reconstruire, replanter et que ça refroidisse à nouveau », souligne le copropriétaire.

Les propriétaires de la ferme n'étaient pas assurés pour ce type de couverture. Une exception était présente pour les dommages causés aux serres par le vent. « On n'est pas couvert pour les structures, et c'est quand même des montants assez élevés. On vient de démarrer et c'est pourquoi on veut faire une campagne de financement participative sur Internet », ajoute M. Doyon.

Une entreprise avec un an et demi d'existence

La ferme Ölistik avait l'appui de bon nombre de clients depuis un an et demi. L'entreprise sherbrookoise fait des cultures toute l'année et l'hiver, elle opte pour des cultures hivernales. « On fournit des clients qui viennent toutes les semaines chercher leur panier de légumes. On fournit aussi les épiceries et les restaurants en légumes », explique M. Doyon.

Depuis un an et demi, tout allait bien pour la ferme de Sherbrooke jusqu'à ce que des vents violents secouent les serres. « On a une partie de nos légumes intacts qui sont cultivés l'été et qui sont en chambre froide. Dans les serres, on a ramassé ce qui n'était pas trop abimé et on peut faire un autre marché pour notre clientèle la semaine prochaine. On a par contre avisé les restaurants et épiceries que c'était terminé jusqu'à ce qu'on puisse reconstruire », illustre M. Doyon.

Lors de la reconstruction des structures au printemps, la ferme Ölistik espère avoir de l'aide des gens. Le 20 000 $ permettrait de mettre sur pied une équipe rapidement.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
NOS RECOMMANDATIONS
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Le projet CLASS : un atout pour la réussite
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
The Barr Brothers
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Briser les barrières culturelles dans trois provinces Par Vincent Lambert Mercredi, 17 janvier 2018
Briser les barrières culturelles dans trois provinces
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS! Vendredi, 19 janvier 2018
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous