Mitsou et jean-philippe
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
CULTURE & ÉVÉNEMENTS
En vedette
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Vendredi, 8 décembre 2017

Un premier album et un rêve qui se réalise



 Imprimer   Envoyer 
Depuis qu’ils ont appris à gratter la guitare ou à jouer de la batterie, les membres de Fable ont toujours rêvé de sortir un album (crédit photos: Maria Rivera Boisvert).

Il n'est pas toujours facile de se démarquer dans le monde de la musique. C'est pourtant ce qu'a réussi à faire le groupe sherbrookois Fable. Son authenticité, son accessibilité et son amour du rock lui auront permis de finalement sortir un premier album depuis sa création en 2006.

Dès qu'ils ont appris à gratter la guitare ou à jouer de la batterie, les membres de Fable ont toujours rêvé de sortir un album. Créé en 2006, le groupe sherbrookois en a fait du chemin pour y arriver et lancer Awaken - réalisé avec Albert Chambers, producteur de Montréal qui a travaillé avec Simple Plan et David Usher - en novembre dernier. Si ce lancement a été long à se concrétiser, c'est que «le monde de la musique est dispendieux pour réaliser un tel projet», explique Paco, le chanteur et guitariste de Fable.

Pour le groupe rock alternatif, c'est un rêve devenu réalité. « On a travaillé tellement fort, indique Paco. Il y a trois ans, on s'est dit que c'était le moment de sortir un album. On est extrêmement content et satisfait du résultat. On a appris beaucoup dans ce processus. On est maintenant beaucoup plus prêt et on sait comment s'y rendre plus facilement en réalisant moins de détours. » Au moment d'écrire ces lignes, un deuxième album est déjà en cours de réalisation.

Dans les dernières années, les quatre membres du groupe - Rem, Paco, Mark et Maz - avaient sorti quelques singles coproduits avec John Nathaniel, qui a produit entre autres le récent album de Marc Dupré. Parmi les pièces musicales qui ont connu du succès, notons Killing Our Memories et La Conquête en 2012, chanson thème à l'époque du Phoenix de Sherbrooke.

« À Sherbrooke, la chanson La Conquête a été l'élément déclencheur, admet Paco. Les gens nous reconnaissaient et on avait leur support. Ce projet était vraiment intéressant. Il illustrait directement notre style de musique. On est bien content que ç'ait été bien accueilli par le Phoenix. »

Un groupe aux inspirations multiples

L'aventure du groupe sherbrookois aux inspirations multiples, dont AC/DC, Pearl Jam ou Bryan Adams, a débuté en 2006 lorsqu'il a remporté l'édition canadienne du Global Battle of the Bands. C'est ce qui lui a permis de lancer sa carrière.

« Ça nous a aidés à partir en feu et on ne s'attendait vraiment pas à ça, confie Paco. Cette expérience nous a permis de voir qu'on avait quelque chose d'intéressant à offrir dans notre style. Depuis ce temps, on a continué de composer. On a travaillé fort et on a participé à plusieurs événements. On a donc pu ouvrir les spectacles de notamment Rick Hughes et Jonas. »

Aujourd'hui, Fable peut se dire fier du chemin parcouru. Ce qui l'a propulsé, c'est son accessibilité, son amour pour le rock et son authenticité, souligne le chanteur et guitariste. Tout ça mélangé à des inspirations multiples. « On vient tous de background musical différent, note-t-il. On crée donc une chimie avec ça. Je compose les chansons, mais les gars mettent évidemment leur touche musicale pour avoir le style de chacun dans le groupe. »

Le premier album Awaken présente dix chansons pour créer quelque chose d'homogène avec un côté rock et acoustique. Cela permet donc de rejoindre le plus de gens possible, avec entre autres, la chanson « Want You Now », et « Set Me Free », qui est la plus significative pour le groupe.

« Pour nous, c'était vraiment intéressant comme projet, car on voyait que les gens du milieu voulaient travailler avec nous, remarque Paco. On a présenté une cinquantaine de chansons de notre répertoire à Albert Chambers et dix ont été retenues. »

Un lancement à saveur sherbrookoise

Même si l'album de Fable a été lancé en novembre dernier du côté de Montréal, le groupe a tenu à présenter son projet musical à Sherbrooke. C'est donc dire que le 15 décembre prochain, le Boquébière vibrera au son de Fable.

« Ce sera sous forme de 5 à 7 et on va présenter nos quatre vidéoclips ainsi que performer l'album complètement, indique Paco. C'est une opportunité pour les gens de venir nous encourager et nous supporter. On a une bonne réponse et il devrait y avoir beaucoup de gens. On invite tout le monde à venir nous voir. Ce sera un grand événement pour nous après plusieurs années de travail. »

Les ambitions de Fable sont nombreuses comme jouer sur une grande scène. Par contre, une chose est certaine : la priorité est de continuer de propulser le groupe et d'établir un lien fort avec les Sherbrookois. « On veut continuer de développer notre relation avec le public sherbrookois sans aucun doute, commente Paco. On est très fier et on porte notre ville dans l'âme. »


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
« Donner une chance égale à tous les enfants »

« Donner une chance égale à tous les enfants »
Starmania tout l’été : la distribution dévoilée

Starmania tout l’été : la distribution dévoilée
NOS RECOMMANDATIONS
Renversement d’un poids lourd sur l’autoroute 10

Renversement d’un poids lourd sur l’autoroute 10
Famille d’accueil pour ados: la situation est plus criante cette année

Famille d’accueil pour ados: la situation est plus criante cette année
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hits dans l’trafic
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 16 février 2018
Marvel, toujours la même chose? Vraiment?

Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt Par Cégep de Sherbrooke Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes Par William Lafleur Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes
Les commerçants en colère Par Cynthia Dubé Lundi, 19 février 2018
Les commerçants en colère
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous