Théâtre des employés du CHUS
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 9 septembre 2015

Exposition de Cookshire-Eaton



 Imprimer   Envoyer 

L’édition de l’Exposition de Cookshire-Eaton 2015 s’est encore démarquée des années précédentes tant son succès a rempli de satisfaction ses organisateurs. Manon Corbeil, secrétaire de l’évènement, exprimait son contentement sur cette édition-ci. « La température nous a beaucoup aidés », reconnaissait-elle.

Plus de 11 600 visiteurs ont franchi les guérites de l’Exposition. Les tirs de tracteurs et de camionnettes ont satisfait les quelque 8 000 amateurs qui s’y sont amusés. Les férus de performance équestre sont restés jusqu’à la fin pour voir les chevaux s’acharner sur leur charge.

De tous les jugements d’animaux qui ont mis en vedette tant de jeunes éleveurs que des participants aguerris, il faut remarquer les succès remportés par Laurie Pépin, de la ferme P. L. Clydes. Pour une première présentation à l’Exposition de Cookshire, Laurie toute menue devant ses immenses Clydes est arrivée deux fois en deuxième place au licou et en deuxième position pour ses chevaux de tête, ceux qui mènent le convoi dans les tirs de chariot avec quatre bêtes.

Cette année, avec l’aide du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, l’Association du marché agricole de Lennoxville a invité des producteurs locaux à présenter les résultats de leur travail. Robert Addis, président, en avait fait un des projets de l’Exposition de Cookshire. Miel, légumes, petits fruits, conserves, fromages fins garnissaient les tables montées sous le chapiteau de l’encan d’animaux, un peu éloigné de la grande circulation cependant.

Darren Bardati, responsable de l’activité, s’est dit satisfait du contact avec les visiteurs. « Nous avons eu de bonnes discussions avec les gens, nous avions beaucoup de temps à leur consacrer », déclarait-il. L’objectif de l’organisme, appuyé en cela par l’Université Bishop’s de Lennoxville, visait à éduquer la population à la production maraîchère et de transformation de proximité dans un rayon maximum de 50 km.

Vincent Landry, juge officiel pour Holstein Québec, présentait les 55 vaches que des agriculteurs de la région et de l’Abitibi-Témiscamingue voulaient vendre à l’encan qui se tenait à l’Exposition. Celui qui décrivait la généalogie de chacune des bêtes s’est dit satisfait des résultats de l’activité. Malgré l’insécurité causée par les variations des prix du lait sur le marché et de l’incertitude des acheteurs inquiets des négociations entreprises lors des accords transpacifiques. Il considérait que les producteurs laitiers y trouvaient leur compte.

Pendant leurs déambulations, les visiteurs ont pu rencontrer de jeunes éleveurs qui présentaient des animaux plus rares. Cochons miniatures, variété surprenante de lapins et de volaille les ont intéressés. Marie-Anne Blais et ses enfants y avaient apporté quelque 32 poulets et 5 lapins, dont des géants des Flandres. La petite ferme aussi a remporté un vif succès. De nombreux jeunes se sont assis pour prendre dans leurs mains, canetons, lapereaux, tout en prenant contact avec l’âne, les alpagas, lamas et autre gentil bétail.

Présenter des animaux aux expositions n’est pas de tout repos. En témoignait Annie Larose, de la Ferme Larose de Saint-Isidore-de-Clifton, qui, depuis quelques années, déplace les meilleurs prospects de leur troupeau d’Angus. Pour une quatrième année, elle passe quatre jours dans une roulotte pour être proche de ses bêtes et leur prodiguer toutes les attentions pour qu’ils soient les plus propres et les plus présentables possible. Tous les points comptent pour le classement. La preuve en est que Mme Larose repartait avec les bannières Grand champion Angus et Grande championne, réserve 2015. « C’est épuisant, ajoutait-elle, mais on aime ça. »

Cette année, les organisateurs ont remis un peu plus de 19 000 $ en prix. Retenons principalement les secteurs artisanat, cuisine, horticulture, légumes, fleurs, plantes, céréales et les productions des enfants qui se sont partagé 2 400 $ en bourse. Souvent peu visités dans l’édifice principal, ces secteurs d’activités méritent d’être promus.

Les plus jeunes et les grands se sont bien amusés dans les manèges. Certains parents se sont plu à étourdir les leurs dans des modules à révolution giratoire. Les autos tamponneuses, le palais des glaces et le trajet à obstacles pour les enfants ont été fort fréquentés. Même sur le merry-go-round, des mères ont initié leur poupon à la valse des carrousels.

Clou de l’organisation, la grande parade ! Fiers de leur participation, les exposants ont présenté à la file toutes leur bêtes. Les charretiers guidant leurs chevaux qui tiraient leur chariot, des enfants promenant leurs chevreaux et chèvres et ces plus petits poussant un «carrosse» dans lequel se trouvaient des lapins ou des poules en ont ému plusieurs. Veaux, génisses, vaches et bovins ont suivi docilement, témoignage de l’art de dresser ces bêtes puissantes et d’en faire des animaux de haut standard pour la génétique.


  CONSULTER L'ALBUM PHOTO
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Plus de 20 000 personnes privées d’électricité en Estrie

Plus de 20 000 personnes privées d’électricité en Estrie
Rencontre cordiale à l’hôtel de ville

Rencontre cordiale à l’hôtel de ville
NOS RECOMMANDATIONS
Les toutous virevolteront au Palais des sports

Les toutous virevolteront au Palais des sports
Juvénal contre César… ou google-moi la vie

Juvénal contre César… ou google-moi la vie
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie
 
Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 17 novembre 2017
Des produits de beauté d’ici

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 16 novembre 2017
Dol, vice caché et copropriété

Bedon & bout'chou
Jeudi, 16 novembre 2017
La magie de l’éveil musical

Alexandre Dagenais
Jeudi, 16 novembre 2017
Récoltes terminées: au tour du bilan de fin de saison

Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 16 novembre 2017
Changer ? Oui, tu as le droit !

Marianne Therriault
Mercredi, 15 novembre 2017
Une inspiration signée Lady Gaga

William Lafleur
Mercredi, 15 novembre 2017
Un hiver sans tapis roulant

Laura Basque
Mardi, 14 novembre 2017
Le combat des librairies indépendantes

Léandre Lachance
Mardi, 14 novembre 2017
Attention au chemin de non-retour

Centre 24-Juin
Lundi, 13 novembre 2017
Être au cœur de l'action : le DEP en secrétariat

François Fouquet
Lundi, 13 novembre 2017
Juvénal contre César… ou google-moi la vie

Bedon & bout'chou
Toujours sans nouvelle de Félix Par Cynthia Dubé Mercredi, 15 novembre 2017
Toujours sans nouvelle de Félix
Passage obligé, passage allégé Par Daphné Huppé Jeudi, 9 novembre 2017
Passage obligé, passage allégé
Un hiver sans tapis roulant Par William Lafleur Mercredi, 15 novembre 2017
Un hiver sans tapis roulant
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous