La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 10 août 2016

Estelle Gobeil s'éteint à 94 ans



 Imprimer   Envoyer 

Le Haut-Saint-François et l'ensemble de l'Estrie ont récemment perdu une bâtisseuse, Estelle Chamberland-Gobeil. Plusieurs centaines de personnes ont récemment rendu un dernier hommage à cette femme de La Patrie, décédée à l'âge de 94 ans. Mme Gobeil s'est impliquée pratiquement tout au long de sa vie dans diverses sphères d'activités que ce soit sur le plan culturel, municipal, communautaire, scolaire, économique et autres. Elle a contribué au développement de sa municipalité, de la MRC du Haut-Saint-François et de l'Estrie.

Cette femme dynamique a l'esprit vif, épouse de Lionel Gobeil et mère de six enfants, a trouvé le temps et l'énergie nécessaire pour développer le milieu et faire sa marque partout où elle passait. Les nombreuses distinctions témoignent de l'importance de sa contribution que ce soit entre autres pour le prix Simone-Monet-Chartrand remis en 2001 par le Centre de femmes de Montréal, le titre de personnalité féminine de l'année 2001 par la Société Saint-Jean-Baptiste, diocèse de Sherbrooke, le prix du bénévolat du Canada en 1998 et celui de Grande Estrienne en 1995.

Soucieuse de bien préparer la jeune relève, Mme Gobeil invitait les aînés à préparer le terrain. Elle mentionnait lors de sa remise de prix de la SSJB « l'individualisme de la société de consommation dans laquelle nous vivons empêche d'avoir et de conserver nos valeurs d'autrefois. Les aînés se doivent d'être des modèles pour la jeunesse. Les générations futures n'ont pas besoin de sermons, mais d'exemples. »

Mme Gobeil a défriché le terrain à plusieurs égards étant notamment la première femme à l'exécutif de la Commission scolaire régionale de l'Estrie. Elle a été présidente de la Fédération des commissions scolaires catholiques du Québec, également présidente du Conseil régional de développement de l'Estrie. À l'échelle du Haut-Saint-François, Mme Gobeil a participé à l'implantation du CLSC sur le territoire en plus d'être membre pendant plusieurs années du conseil d'administration. Elle a également été impliquée sur différents conseils d'administration que ce soit la Société d'histoire et du patrimoine, de la SADC du Haut-Saint-François, de la collection René-Brochu. Cette femme énergique a aussi joué un rôle au poste de conseillère municipale. Elle s'est même présentée, sans succès, candidate conservatrice aux élections fédérales de 1963.

Réactions
Jean-Paul Gendron a côtoyé Mme Gobeil du temps qu'il était directeur général à l'Office de planification et développement du Québec (OPDQ). « Quand je suis arrivé en région en 1986, Mme Gobeil était présidente de l'Association touristique de l'Estrie, maintenant des Cantons de l'Est. C'était une personne articulée qui avait une bonne vision et sensible au potentiel touristique. Elle avait une sensibilité particulière pour le tourisme et un intérêt pour le local. Elle a travaillé pour le développement du parc du Mont-Mégantic et l'ASTROLab. Elle m'a harcelé, dans le bon sens du mot, pour donner un caractère permanent pour la collection Brochu. C'était une femme dévouée et fonceuse. Dans l'ensemble de ses dossiers, elle a laissé une marque dans la région. Mme Gobeil a été une pionnière dans plusieurs secteurs où c'était assez macho. Elle était féministe avant même que le mot devienne à la mode. Ce qu'elle a fait, c'est assez exceptionnel. » M. Gendron a également côtoyé Mme Gobeil en tant que membre du conseil d'administration de la SADC du Haut-Saint-François. « Pour elle, c'était important d'assister à toutes les réunions. Elle était vigilante et présente », de conclure Jean-Paul Gendron.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Elle cause un face-à-face et prend la fuite

Elle cause un face-à-face et prend la fuite
La Maison Aube-Lumière - Michelle Lajoie

La Maison Aube-Lumière - Michelle Lajoie
NOS RECOMMANDATIONS
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans

Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Ils se faufilent pour voler du cuivre Par Vincent Lambert Mardi, 4 décembre 2018
Ils se faufilent pour voler du cuivre
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $ Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous