Téléjournal Estrie 8 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Jeudi, 14 janvier 2016

La FSSS-CSN rejette l’entente de principe



 Imprimer   Envoyer 
Josée Marcotte, Jeff Begley et Nadine Lambert, respectivement vice-présidente, président et vice-présidente de la FSSS-CSN.

Les 110 000 membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) seront invités à rejeter l'entente de principe conclue en décembre 2015 avec le gouvernement du Québec dans le cadre des négociations quant au renouvellement de la convention collective des employés de l'État.

Réunis à Sherbrooke en congrès fédéral, les délégués seront aussi invités par le président de la FSSS-CSN, Jeff Begley à poursuivre la mobilisation.

« En juin 2013, le Conseil du trésor avait entamé une démarche de conciliation sur l'équité salariale et il avait exigé de l'ensemble des associations syndicales que tout le monde participe. L'ensemble des organisations avaient répondu favorablement à cette demande. Cette démarche qui concerne plus de 700 types d'emplois s'est poursuivie jusqu'en novembre 2015. »

Ce que Jeff Begley déplore, c'est que malgré sa propre exigence, le Conseil du trésor a mené une démarche unilatérale avec les emplois de catégorie 1, qui représente les infirmières, les infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes pour en arriver à une entente avec la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ), sans consulter les autres associations.

« Cette entente est arrivée sur la table centrale de négociation avec l'affirmation qu'il n'y aurait pas d'avancement salarial pour les autres associations syndicales tant qu'elle ne serait pas acceptée telle quel. Autrement dit, c'était un à prendre ou à laisser. C'est un processus inacceptable et il n'y a pas de place à changer ne serait-ce qu'une virgule dans le texte. Nous avons été mis devant le fait accompli », affirme M. Begley.

Compte tenu de la pression que le gouvernement a mise sur la FSSS-CSN avant le congé des Fêtes, Jeff Begley concède que ses mandataires avaient reçu l'ordre d'accepter l'entente de principe si celle-ci répondait à leurs trois conditions essentielles au niveau des offres salariales. Ce qui ne s'est pas avéré être le cas.

Ces conditions dépendaient d'une hausse salariale de 4,5 % par année pour les trois prochaines années, pour un total de 13,5 %. Cette première condition visait notamment à contrer l'appauvrissement des travailleurs du secteur public. La deuxième condition était de pouvoir rattraper les retards salariaux avec le secteur privé et finalement, permettre aux syndiqués de s'enrichir. L'entente de principe conclue en décembre affiche une hausse salariale de 10,5 % sur cinq ans.

La FSSS-CSN n'est toutefois pas fermée aux discussions. Selon son président, les représentants seront disponibles pour participer à tous les forums pour régler la chose.

« On recommandera à nos membres de faire des observations sur les lacunes d'évaluation et d'application de l'entente pour que nous puissions les transmettre au Conseil du trésor. Nous voulons poursuivre les discussions, mais nous voulons être entendus », conclut M. Begley.

Une vaste tournée de consultation des membres de la FSSS-CSN débutera dès la fin du conseil fédéral et les résultats du vote des membres sera connu d'ici la fin de février.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers

Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers
Une nouvelle école primaire sur les terrains de  l’école Du Phare

Une nouvelle école primaire sur les terrains de l’école Du Phare
NOS RECOMMANDATIONS
Cruauté envers les animaux: où en sont les dossiers?

Cruauté envers les animaux: où en sont les dossiers?
Un homme arrêté dans le bunker des Hells à Lennox

Un homme arrêté dans le bunker des Hells à Lennox
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - février 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 22 fevrier 2018
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
Le legs de Justin Par Daniel Nadeau Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin
Jouvence : un employé agressé physiquement par un client Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Jouvence : un employé agressé physiquement par un client
Photo des Jeux Par François Fouquet Lundi, 19 février 2018
Photo des Jeux
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous