magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Plus de 300 fonctionnaires fédéraux manifestent à l'OTL Gouverneur de la rue King Ouest en attendant Justin Trudeau.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 23 mars 2016

Endettés, mais bons gestionnaires


Collaboration spéciale, La Terre de chez nous

 Imprimer   Envoyer 

Les producteurs agricoles québécois sont plus endettés que la moyenne canadienne, mais cela ne fait pas d'eux de mauvais gestionnaires, bien au contraire.

C'est l'un des constats tirés par l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) dans un rapport publié à l'été 2014. François L'Italien, l'un des auteurs du rapport, explique que les producteurs québécois « empruntent pour les bonnes raisons » et, dans la majorité des cas, ils le font pour faire prospérer leur entreprise. « Les emprunts servent à faire des investissements », a-t-il observé dans le cadre de son enquête réalisée à partir d'entretiens avec les principaux acteurs du secteur de la production et du financement agricole.

« Il faudrait cesser de répandre des faussetés à leur endroit, précise le chercheur. Ils ne sont pas imprudents quand il s'agit de gérer leurs exploitations agricoles et ils n'ont pas tendance à trop emprunter sous prétexte qu'ils bénéficient des programmes de soutien du revenu. »

Le chercheur considère avoir réussi à poser un diagnostic à la fois « éclairé et contrasté » pour brosser un portrait réaliste des finances personnelles des agriculteurs d'ici. « Je ne dis pas que tout est beau, que tout est parfait, soumet-il. Il faut voir comment on peut améliorer le taux d'endettement de nos producteurs et tenter de trouver des solutions. Nous ne sommes pas à un feu rouge, mais il est au jaune. Il faut rester vigilant. »


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
« J’ai appris à jouer contre les meilleurs »

« J’ai appris à jouer contre les meilleurs »
Une nouvelle entreprise de jeux vidéo voit grand pour l’Estrie

Une nouvelle entreprise de jeux vidéo voit grand pour l’Estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Loto-Québec: l’année la plus chanceuse de tous les temps

Loto-Québec: l’année la plus chanceuse de tous les temps
Les sentiers ouvriront aujourd’hui

Les sentiers ouvriront aujourd’hui
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
William Lafleur
Mercredi, 16 janvier 2019
Flexibilité ou mobilité ?

Alexis Jacques
Mardi, 15 janvier 2019
L’art du bonheur

François Fouquet
Lundi, 14 janvier 2019
Le goût de l’optimisme

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Les pee-wee du Marquis du Mont Sainte-Anne acumulent les bonnes actions Jeudi, 10 janvier 2019
Les pee-wee du Marquis du Mont Sainte-Anne acumulent les bonnes actions
Les grands changements dans le nouveau Guide alimentaire canadien Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 11 janvier 2019
Les grands changements dans le nouveau Guide alimentaire canadien
Passionné par un sport peu connu, mais en ascension Par Vincent Lambert Mercredi, 9 janvier 2019
Passionné par un sport peu connu, mais en ascension
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous