Matelas Houde - Base
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique novembre 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 1 février 2017

Le sentiment du devoir accompli



 Imprimer   Envoyer 
Le policier-patrouilleur Mario Raymond et la travailleuse sociale Sylvie Desautels sont parmi les intervenants de l'ÉMIP.

C'est confirmé, l'équipe mobile d'interventions psychosociales (ÉMIP) couvrira le territoire de Sherbrooke pour une deuxième année consécutive. Le bilan est satisfaisant jusqu'à maintenant et bon nombre de personnes ont été soutenues et aidées dans des situations de crise.

Assurer un sentiment de sécurité auprès des gens en crise : voilà l'une des missions de l'ÉMIP, qui découle d'une collaboration entre le Service de police de Sherbrooke (SPS) et le CIUSSS de l'Estrie-CHUS. L'ÉMIP est intervenu dans plusieurs situations : problématiques de services généraux psychosociaux, idées suicidaires ou tentatives de suicide et de santé mentale. Ces interventions ont évité 21 transports aux urgences.

L'ÉMIP est composée d'un policier-patrouilleur en uniforme du SPS et d'une travailleuse sociale du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. En tout, elle comporte douze policiers et près de quatre intervenants sociaux du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

L'équipe mixte circule dans les rues de Sherbrooke afin de répondre aux appels d'urgences, et ce, à raison de deux soirs par semaine, soit les mercredis et vendredis. Depuis le 4 mai dernier, l'ÉMIP évalue les personnes en détresse pour les orienter vers une ressource appropriée. Dans les prochaines semaines, il pourrait y avoir une collaboration avec les ambulanciers paramédicaux de la ville de Sherbrooke.

« La présence de l'ÉMIP sur le territoire de Sherbrooke a permis d'aider, de soutenir et d'accompagner rapidement 115 personnes vulnérables, dont la majorité est âgée entre 18 et 64 ans, au cours des six premiers mois. Cette prise en charge personnalisée a répondu dans 75 % des cas aux besoins d'une clientèle qui n'était pas connue de nos services avant l'intervention de l'ÉMIP », fait valoir Lyne Cardinal, directrice des services généraux du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Une approche humaine

L'ÉMIP offre un service personnalisé aux personnes pour désamorcer la crise. Il s'agit là d'une approche humaine. « L'ÉMIP est un franc succès. La présence de cette équipe sur le terrain est essentielle. On apporte un côté humain comparativement à une intervention téléphonique. C'est un contact direct avec la personne. On a l'évaluation juste et précise. Depuis huit mois, je me suis fait dire merci plus souvent comme policier de l'ÉMIP qu'en 15 ans de service comme policier. Mon coffre à outils est plus outillé. », note Mario Raymond, policier-patrouilleur du SPS.

« La région de Sherbrooke est caractérisée par une concentration supérieure à la moyenne québécoise de personne avec un état mental perturbé. Plus de 13 % de la population estrienne possède des symptômes liés à la santé mentale. L'équipe mixte permet d'aller chercher les connaissances nécessaires. C'est une expérience enrichissante pour nos policiers. L'ÉMIP permet de répondre aux besoins d'une clientèle vulnérable », commente Danny McConnell, directeur du SPS.

« Ce qui est intéressant avec l'ÉMIP, c'est qu'on arrive en plein dans l'action. Comme intervenante, quand j'interviens, j'ai vraiment un sentiment du devoir accompli. On arrive à désamorcer des crises. On peut donner des meilleurs services aux personnes qui en ont besoin », souligne Sylvie Desautels, travailleuse sociale du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Attention au stationnement de nuit dès mercredi

Attention au stationnement de nuit dès mercredi
Steve Lussier dévoile son comité exécutif

Steve Lussier dévoile son comité exécutif
NOS RECOMMANDATIONS
Projectiles tirés sur des véhicules : un homme arrêté

Projectiles tirés sur des véhicules : un homme arrêté
Les toutous virevolteront au Palais des sports

Les toutous virevolteront au Palais des sports
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Remise Gagnon
 
Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 17 novembre 2017
Des produits de beauté d’ici

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 16 novembre 2017
Dol, vice caché et copropriété

Bedon & bout'chou
Jeudi, 16 novembre 2017
La magie de l’éveil musical

Alexandre Dagenais
Jeudi, 16 novembre 2017
Récoltes terminées: au tour du bilan de fin de saison

Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 16 novembre 2017
Changer ? Oui, tu as le droit !

Marianne Therriault
Mercredi, 15 novembre 2017
Une inspiration signée Lady Gaga

William Lafleur
Mercredi, 15 novembre 2017
Un hiver sans tapis roulant

Laura Basque
Mardi, 14 novembre 2017
Le combat des librairies indépendantes

Léandre Lachance
Mardi, 14 novembre 2017
Attention au chemin de non-retour

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 8 novembre 2017
LES DENIS DROLET
Attention au stationnement de nuit dès mercredi Par Cynthia Dubé Lundi, 13 novembre 2017
Attention au stationnement de nuit dès mercredi
Se glisser dans l’univers d’Ultra Nan Par Vincent Lambert Vendredi, 10 novembre 2017
Se glisser dans l’univers d’Ultra Nan
Toujours sans nouvelle de Félix Par Cynthia Dubé Mercredi, 15 novembre 2017
Toujours sans nouvelle de Félix
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous