Rythme - Travail - oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
6°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Travaux: Portland complètement fermée entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier Nord pour environ 3 semaines (31 octobre).
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Sherbrooke met la table 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 1 février 2017

Le sentiment du devoir accompli



 Imprimer   Envoyer 
Le policier-patrouilleur Mario Raymond et la travailleuse sociale Sylvie Desautels sont parmi les intervenants de l'ÉMIP.

C'est confirmé, l'équipe mobile d'interventions psychosociales (ÉMIP) couvrira le territoire de Sherbrooke pour une deuxième année consécutive. Le bilan est satisfaisant jusqu'à maintenant et bon nombre de personnes ont été soutenues et aidées dans des situations de crise.

Assurer un sentiment de sécurité auprès des gens en crise : voilà l'une des missions de l'ÉMIP, qui découle d'une collaboration entre le Service de police de Sherbrooke (SPS) et le CIUSSS de l'Estrie-CHUS. L'ÉMIP est intervenu dans plusieurs situations : problématiques de services généraux psychosociaux, idées suicidaires ou tentatives de suicide et de santé mentale. Ces interventions ont évité 21 transports aux urgences.

L'ÉMIP est composée d'un policier-patrouilleur en uniforme du SPS et d'une travailleuse sociale du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. En tout, elle comporte douze policiers et près de quatre intervenants sociaux du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

L'équipe mixte circule dans les rues de Sherbrooke afin de répondre aux appels d'urgences, et ce, à raison de deux soirs par semaine, soit les mercredis et vendredis. Depuis le 4 mai dernier, l'ÉMIP évalue les personnes en détresse pour les orienter vers une ressource appropriée. Dans les prochaines semaines, il pourrait y avoir une collaboration avec les ambulanciers paramédicaux de la ville de Sherbrooke.

« La présence de l'ÉMIP sur le territoire de Sherbrooke a permis d'aider, de soutenir et d'accompagner rapidement 115 personnes vulnérables, dont la majorité est âgée entre 18 et 64 ans, au cours des six premiers mois. Cette prise en charge personnalisée a répondu dans 75 % des cas aux besoins d'une clientèle qui n'était pas connue de nos services avant l'intervention de l'ÉMIP », fait valoir Lyne Cardinal, directrice des services généraux du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Une approche humaine

L'ÉMIP offre un service personnalisé aux personnes pour désamorcer la crise. Il s'agit là d'une approche humaine. « L'ÉMIP est un franc succès. La présence de cette équipe sur le terrain est essentielle. On apporte un côté humain comparativement à une intervention téléphonique. C'est un contact direct avec la personne. On a l'évaluation juste et précise. Depuis huit mois, je me suis fait dire merci plus souvent comme policier de l'ÉMIP qu'en 15 ans de service comme policier. Mon coffre à outils est plus outillé. », note Mario Raymond, policier-patrouilleur du SPS.

« La région de Sherbrooke est caractérisée par une concentration supérieure à la moyenne québécoise de personne avec un état mental perturbé. Plus de 13 % de la population estrienne possède des symptômes liés à la santé mentale. L'équipe mixte permet d'aller chercher les connaissances nécessaires. C'est une expérience enrichissante pour nos policiers. L'ÉMIP permet de répondre aux besoins d'une clientèle vulnérable », commente Danny McConnell, directeur du SPS.

« Ce qui est intéressant avec l'ÉMIP, c'est qu'on arrive en plein dans l'action. Comme intervenante, quand j'interviens, j'ai vraiment un sentiment du devoir accompli. On arrive à désamorcer des crises. On peut donner des meilleurs services aux personnes qui en ont besoin », souligne Sylvie Desautels, travailleuse sociale du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.


Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest

Feu vert pour le réaménagement de la rue Galt Ouest
Légalisation du cannabis: le SPS s’attaquera plus férocement à la vente illégale

Légalisation du cannabis: le SPS s’attaquera plus férocement à la vente illégale
NOS RECOMMANDATIONS
Un peuple de chiffonniers?

Un peuple de chiffonniers?
Les "lundis mieux-être" au Strom spa

Les "lundis mieux-être" au Strom spa
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Remise Gagnon
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui

Alexis Jacques
Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute

François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Jacinthe Dubé
Coopérative funéraire de l'Estrie 21 oct 2018
Sons de vieux, sons de jeunes, sons d’âge Par François Fouquet Mardi, 9 octobre 2018
Sons de vieux, sons de jeunes, sons d’âge
Dessine-moi un toutou! Par Sylvie Roy Jeudi, 11 octobre 2018
Dessine-moi un toutou!
Un peuple de chiffonniers? Par Daniel Nadeau Mercredi, 10 octobre 2018
Un peuple de chiffonniers?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous