Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Bingo Abénaquis fêtes 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Lundi, 6 juillet 2015

Un nouveau modèle de transport pour les élèves du privé



 Imprimer   Envoyer 

L'Association des écoles privées de l'Estrie (AEPE) a dû faire preuve de créativité pour assurer un transport à ses élèves. Ce dossier est problématique depuis plusieurs mois en raison des compressions exigées aux commissions scolaires par le gouvernement du Québec.

Cette nouvelle solution de l'AEPE consiste en une entente tripartite entre la Société de transport de Sherbrooke (STS), un transporteur privé dont le nom sera bientôt dévoilé et la Commission Scolaire Eastern Townships.

La dernière facture envoyée aux parents pour le transport de leur marmaille avait grimpé de quelques 200 $ à l'automne 2014. En 2015, la facture augmentera de nouveau.

Les parents paieront le tarif étudiant pour les enfants qui utiliseront la STS, un tarif actuellement établi à 56,20 $ par mois. Pour les familles qui résident dans les secteurs moins bien desservi par le service municipal, le montant total à payer sera de 400 $ par enfant pour l'année. Pour ceux qui résident carrément en dehors du territoire habituel de la CSRS, 745 $.

Selon l'AEPE, il en coûte réellement entre 1200 $ et 1500 $ par enfant et la différence est assumée par l'école, à même son budget de fonctionnement.

Des 1,5 million de dollars que recevait annuellement la CSRS pour le transport des élèves fréquentant un établissement privé, le tiers de la subvention devait être amputé chaque année pendant trois ans, jusqu'en 2016-2017. Quelques 2027 élèves du privé étaient transportés par la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) en vertu d'une entente historique datant de 2004-2005.

« 676 élèves de nos écoles seront toujours transportés par la CSRS, explique le président de l'AEPE et directeur général du Salésien, Raymond Lepage. Pour les autres, le transport sera assuré par nos partenaires. Nous sommes extrêmement contents de cette entente puisqu'elle nous permettra d'améliorer la qualité du service à un coût raisonnable pour les parents. Nous sommes aussi satisfaits de voir que le gouvernement a entendu notre appel et qu'il renonce à retrancher le dernier 386 000$. »

Cette décision de suspendre cette dernière ponction serait due à l'étendue du territoire ainsi qu'au nombre d'élèves inscrits au privé dans la région. En effet, l'Estrie est la deuxième en importance au Québec en termes de nombre d'élèves fréquentant un établissement privé.

Ce nouveau modèle serait plus intéressant pour l'AEPE d'un point de vue financier. Sans pouvoir chiffrer exactement la différence puisque l'année scolaire n'est pas encore commencée, la nouvelle entente coûterait moins cher que le transport des années précédentes.

L'AEPE prend le pari que les parents adhèreront à ce nouveau modèle qui est complexe, notamment en raison du calendrier scolaire différent d'Eastern Townships. Toutefois, il s'agissait d'un partenaire naturel de l'AEPE puisqu'elle dessert déjà un territoire très vaste.

En raison du petit nombre d'élèves concernés, l'école secondaire de Bromptonville et le Collège François-Delaplace de Waterville ne font pas partie de cette entente, préférant faire cavaliers seuls dans l'organisation du transport.


A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Des voleurs recherchés à Magog récidivent

Des voleurs recherchés à Magog récidivent
Nez Rouge, à l’approche du week-end le plus occupé

Nez Rouge, à l’approche du week-end le plus occupé
NOS RECOMMANDATIONS
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel

Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke

Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Remise Gagnon décembre 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Les spécialistes de l'électroménager decembre 2018
Des immigrants de Montréal accueillis à Sherbrooke pour de l'emploi Par Cynthia Dubé Jeudi, 6 décembre 2018
Des immigrants de Montréal accueillis à Sherbrooke pour de l'emploi
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $ Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous