magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 26 août 2015

East Angus effectue une refonte exhaustive de son plan d'urbanisme



 Imprimer   Envoyer 

Depuis avril dernier, le comité consultatif d'urbanisme (CCU) élargi d'East Angus travaille à la refonte exhaustive du plan d'urbanisme. Si tout va bien, les intervenants seront en mesure de présenter une assemblée publique d'information l'automne prochain. Le futur plan d'urbanisme devrait définir davantage sous quelle forme se présentera le East Angus de demain.

Normand Graillon, directeur général de la municipalité, mentionne qu'en moyenne la durée de vie d'un plan d'urbanisme est d'une quinzaine d'années. « Le nôtre datait de 2001. La fermeture de Cascades a été l'élément déclencheur. East Angus doit se réinventer et c'est l'occasion. Le plan d'urbanisme est un outil qui va nous aider à le faire », précise-t-il.

Mentionnons que ce plan est le document de planification qui établit les lignes directrices de l'organisation spatiale et physique d'une municipalité tout en présentant une vision d'ensemble de l'aménagement de son territoire. C'est le document officiel le plus important de la municipalité en matière de planification de l'aménagement de son territoire. Il contient les politiques d'urbanisme arrêtées par le conseil municipal qui guideront sa prise de décision dans le futur.

Un plan d'urbanisme doit comprendre les grandes orientations d'aménagement du territoire de la municipalité lesquelles indiquent le rôle qu'entend jouer la municipalité en cette matière, son engagement et son niveau d'intervention. Cela comprend également les grandes affectations du sol et les densités de son occupation qui précisent la vocation à donner aux différentes parties du territoire comme résidentielle, commerciale, récréative. Enfin, on doit inscrire le tracé projeté et le type des principales voies de circulation et des réseaux de transport comme les infrastructures routières, ferroviaires, les réseaux cyclables, les sentiers pédestres et stationnements. D'autres éléments peuvent s'inscrire à l'intérieur du document.

M. Graillon indique qu'une dizaine de grandes orientations sont présentement à l'étude. À titre d'exemple, il mentionne celle de créer un milieu attrayant et propice pour retenir et attirer les entreprises pour une augmentation de la diversité et vitalité économique. Une autre serait de développer le centre-ville, maintenir et attirer les commerces de détail et de services. À cet effet, M. Graillon mentionne que la municipalité dispose déjà d'un plan implantation et intégration architecturale pour le centre-ville (PIIA), « maison veut agrandir la zone ». On prévoit également toucher à plusieurs secteurs que ce soit les grandes voies de circulation sur le territoire incluant les véhicules, les voies cyclables et piétonnières. Les parcs, espaces verts, améliorer l'esthétique à l'entrée de la municipalité et bien d'autres s'inscrivent parmi les grandes orientations.

Mentionnons que ces dernières sont accompagnées d'affectation, c'est-à-dire celle de donner une vocation à une parcelle de territoire.

Le comité élargi composé d'une douzaine de personnes provenant de divers secteurs d'activités et de groupes d'âge de la communauté travaillent ardemment sur le plan d'urbanisme, d'indiquer M. Graillon. « À la fin de l'été, on aura un projet papier et cartographié. En octobre ou novembre, on fera une consultation publique. Après, le conseil adoptera le plan d'urbanisme modifié ou non. »


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2

Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science

Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science
NOS RECOMMANDATIONS
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Le projet CLASS : un atout pour la réussite
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Bedon & bout'chou
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 janvier 2018
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest
Apprécier quoi, au juste? Par François Fouquet Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant Par Bedon & bout'chou Jeudi, 11 janvier 2018
Rhume: un mal nécessaire pour le système immunitaire de l'enfant
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous