Centre de formation professionnelle 24-Juin
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique janvier 2018 - 3
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mardi, 19 septembre 2017

La négligence en haut de la liste des cas de la DPJ



 Imprimer   Envoyer 
Dans notre région, la DPJ-DP du CIUSSS de l’Estrie a traité 4 473 signalements cette année.

Dans le cadre de leur 14e bilan annuel, la direction de la DPJ du Québec souhaite sensibiliser la population aux réalités reliées à l'adolescence. C'est que la DPJ constate que pas moins de 24 % des signalements  (à la hausse cette année) concernent des jeunes âgés de 13 à 17 ans.

Pour bien comprendre la situation, voici d'abord quelques chiffres. Pour l'année 2016-2017, 91 191 signalements ont été traités par les DPJ du Québec, soit environ 250 par jour. Il s'agit d'une augmentation de 4 % (10 situations de plus par jour) par rapport à l'an dernier. Parmi les signalements retenus, soit 36 002, 8 562 (24 %) concernaient des adolescents âgés de 13 à 17 ans.

Dans notre région, la DPJ-DP du CIUSSS de l'Estrie a traité 4 473 signalements cette année. Sur le lot, 1 615 ont été retenus et 384 concernaient des adolescents (13 à 17 ans). Ce groupe d'âge représente près de 24 % des signalements totaux retenus en Estrie.

La cause la plus fréquente; trouble de comportement sérieux, en raison de négligence. L'abus physique est aussi en haut de la liste des causes de signalements à la DPJ. Notons que 30 % des cas sont signalés par des employés de différents organismes, 20,7 % par des membres de la famille, 17,5 % par le milieu policier, 14,5 % par le milieu scolaire et 13 % par la communauté.

Les autres causes fréquentent qui amènent les adolescents à être confié à la DPJ sont les problèmes de santé mentale, les problèmes de toxicomanie et l'exploitation. Notons que dans 80 % des cas, il s'agit de garçons.

Protéger nos adolescents

Lors du dévoilement de son bilan, ce matin à Sherbrooke, la direction de la DPJ du Québec soulignait aussi que le parcours de ces adolescents est souvent marqué par « un manque de soins, d'encadrement, d'affection, de stabilité relationnelle et de modèles inspirants. Les effets de ces manques additionnés les uns aux autres pavent la voie à une adolescence plus sombre et souvent plus tumultueuse. »

Afin de diminuer les chiffres concernant les signalements, la DPJ mobilise la population autour des adolescents les plus vulnérables pour mieux les connaître, les soutenir, les encourager et les protéger.

Selon la DPJ, les études et recherches cliniques réalisées démontrent que l'adolescence est un âge exigeant et complexe en raison des nombreux changements qui se manifestent, tant sur le plan physique que sur le plan psychologique.

Certains indices d'adolescents vulnérables doivent être pris au sérieux. Par exemple, le fait de ne pas réussir à se faire des amis, une baisse significative des résultats scolaires, des problèmes de consommation ou de l'absentéisme scolaire.

 


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect

Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière

Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière
NOS RECOMMANDATIONS
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose

Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail

L’encadrement du cannabis récréatif dans les milieux de travail
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Coopérative Funéraire de l'Estrie - 24 janvier
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Skier pour persévérer et ne pas décrocher Par Vincent Lambert Mardi, 16 janvier 2018
Skier pour persévérer et ne pas décrocher
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2 Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog Par Cynthia Dubé Jeudi, 11 janvier 2018
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous