Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
15°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Basta Communication sept 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Jeudi, 26 février 2015

Yves Bolduc victime d’attaques personnelles, selon Luc Fortin



 Imprimer   Envoyer 

Le député de Sherbrooke, Luc Fortin, se dit inquiet des débordements qu'il y a eu dans l'arène politique depuis les dernières semaines.

Appelé à réagir quant à la démission de son collègue Yves Bolduc, le député de Sherbrooke déplore que l'ex-ministre de l'Éducation ait été lourdement victime d'attaques personnelles : « Je pense que collectivement on va devoir tirer des leçons de cet épisode et de rehausser le niveau du débat », a-t-il avisé.

Visiblement attristé, M. Fortin accepte la décision d'Yves Bolduc qu'il qualifie d'allié : « C'est une décision qui lui appartient, que j'accepte, mais qui m'attriste beaucoup. Au-delà d'être un collègue pour moi, c'est un ami, c'est quelqu'un que je côtoie depuis de nombreuses années. Depuis que je suis élu, c'est quelqu'un qui m'a soutenu dans les projets que je lui ai présentés, dans les enjeux auxquels j'ai été confronté. Sa décision de quitter la vie politique m'attriste, mais en même temps, je suis certain qu'il sera très heureux et serein dans son retour à la pratique [médicale] », a-t-il témoigné.

« On a beau être des politiciens, mais derrière ça, il y a des êtres humains »

Le député de Sherbrooke n'est pas étonné par la décision de M. Bolduc : « Évidemment, c'est un gars qui aime beaucoup la politique, il adorait le métier qu'il faisait. En même temps, j'ai bien vu qu'au courant des dernières semaines, il était personnellement atteint. Je l'ai senti touché. Quand on fait de la politique, on entre dans une atmosphère qui est assez rude, on doit s'attendre à la critique. Habituellement, la critique se limite au niveau des idées ou à la façon dont on gère nos dossiers. Dans son cas, je trouve personnellement qu'il y a eu beaucoup de débordements, d'attaques personnelles. On a beau être des politiciens, mais derrière ça, il y a des êtres humains.

Le député de Québec solidaire Amir Khadir exhorte Yves Bolduc de renoncer à son indemnité de départ de 155 000 $. Accepter cette prime démontrerait un « mauvais jugement terrible» de l'ex-ministre, soutient M. Khadir.

« Ce sont des attaques personnelles», lance le député de Sherbrooke. « M. Kadhir parle du jugement de quelqu'un qui s'est dévoué pour le Québec pendant de nombreuses années. On voit que les partis d'opposition poursuivent les attaques personnelles et c'est déplorable», a ajouté M. Fortin. « M. Bolduc n'est plus membre du conseil des ministres, il n'est plus membre du caucus libéral, alors c'est une décision qui lui appartient», a-t-il conclu.

Des tempêtes médiatiques d'envergure

Le docteur Yves Bolduc a été mêlé à plusieurs controverses depuis qu'il a été nommé ministre de l'Éducation, le 23 avril dernier.

En début de mandat, le ministre a semé la controverse après qu'il ait affirmé avoir reçu 215 000 $ en primes pour avoir pris soin de patients alors qu'il était à l'opposition. Patients qu'il a d'ailleurs abandonnés une fois nommé ministre.

Il a une nouvelle fois déclenché une tempête médiatique après avoir déclaré au quotidien Le Devoir, que les commissions scolaires pouvaient faire le choix de couper dans l'achat de livres pour faire face aux compressions puisque les écoles du Québec ont suffisamment de livres, avait-il lancé.

Le 17 février dernier, il a suscité de vives réactions après avoir affirmé qu'il était permis de procéder à des fouilles à nu dans les écoles secondaires pourvu que ce soit fait de manière « respectueuse». Il s'est promptement rétracté le lendemain en commandant une enquête indépendante sur les cas de fouilles à nu d'élèves.

Photo: Archive


Basta Communication sept 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Agrile du frêne: Sherbrooke plus touchée que prévu

Agrile du frêne: Sherbrooke plus touchée que prévu
Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée

Cannabis: la lutte contre la contrebande sera intensifiée
NOS RECOMMANDATIONS
Pas de cannabis au lac des Nations

Pas de cannabis au lac des Nations
Ils volent et prennent la fuite

Ils volent et prennent la fuite
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Me Michel Joncas
Jeudi, 20 septembre 2018
Bière et tout-terrain

Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Jacinthe Dubé
Hyundai Sherbrooke
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway ! Par Isabelle Perron Jeudi, 13 septembre 2018
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway !
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux Par Cynthia Dubé Jeudi, 13 septembre 2018
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne Par Cynthia Dubé Mardi, 18 septembre 2018
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous