La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 12 mars 2014

Un petit déjeuner pour continuer à se motiver



 Imprimer   Envoyer 

Les journées de la persévérance, ça ne se passait pas essentiellement du côté régulier de la Cité-école Louis-Saint-Laurent.

La Formation générale et professionnelle aux adultes ainsi que le groupe d'insertion sociale soulignaient à leur façon la persévérance en partageant un déjeuner auquel se sont joints les membres du personnel, l'humoriste Adam Desmarais et l'enseignant Charles Labrie.

Édith Letendre avec l'aide d'un groupe d'élèves en formation générale ont travaillé fort pour solliciter des commanditaires permettant de partager un succulent déjeuner servi par nul autre que les enseignants, ce qui devait certainement ajouter à la saveur.

Benoit Rousseau, directeur à la Formation professionnelle, rappelle aux étudiants l'importance de persévérer et de compléter son cheminement académique. L'intervenant appuie son affirmation sur une statistique voulant que la différence salariale d'un diplômé et non-diplômé sur une vie de travail représente 1 million $. Patricia Richer, directrice du FGA au Centre d'éducation aux adultes des Hauts-Cantons, se réjouit de l'initiative et formule à voix haute son souhait de partage et d'échange entre les groupes. « Les gens se connaissent à l'extérieur, mais à l'intérieur, ils ne se parlent pas. Les étudiants au FGA sont là pour avoir des acquis et ceux en FP sont déjà dans leur rêve. On pourrait échanger et se donner un coup de main, s'aider mutuellement, travailler sur le sentiment d'appartenance. On est une grande famille à l'Éducation aux adultes. »

Invité à prendre la parole, Charles Labrie, en a surpris quelques-uns par son introduction. « Je n'aime pas la semaine de la persévérance, la semaine du suicide, la Saint-Valentin parce que ça se passe tous les jours. La vie, c'est une lutte de chaque jour. » Pionnier des bourses de persévérance, l'enseignant lauréat du Grand prix de la ruralité au Québec souligne l'importance de persévérer en insistant sur le fait que chacun forme un maillon utile du grand chaînon de la société.

D'autre part, l'humoriste Adam Desmarais a fait une petite prestation de son savoir-faire tout en abordant le thème de la persévérance. Originaire de Weedon, le jeune homme répondait à l'invitation d'un ami, Éric Thibault, également enseignant en opération d'équipement de production à l'école, à raconter son cheminement. M. Desmarais est un ancien étudiant de la Polyvalente Louis-Saint-Laurent. Il mentionne y avoir vécu ses premiers moments comme humoriste, en plus d'avoir décroché le titre de  M. Polyvalente. Si cette expérience lui a donné le goût d'en faire son métier, il a rapidement constaté qu'il était difficile d'en vivre. Il a donc complété un Diplôme d'études professionnelles en cuisine. Toutefois, le conférencier caressait toujours son rêve de devenir humoriste. Après une prestation peu convaincante, un certain soir, il décida de mettre sa carrière en veilleuse. « Mon show à la Maison des jeunes n'avait pas marché, je me sentais détruit. J'ai été cinq ans à ne rien faire en humour. J'ai rencontré un psy qui m'a encouragé à poursuivre. Il faut aller vers ce qu'on aime. J'ai fait un show à Granby, ça a bien fonctionné. J'ai fait l'école de l'humour, j'ai fait beaucoup de téléphones, fait quelques show. L'humour, ce n'est pas drôle, c'est difficile. Ça fait 15 ans que j'en fais et je ne fais même pas partie de la relève », d'exprimer  l'invité. Loin d'être découragé, Adam Desmarais persiste et l'avenir s'avère prometteur pour lui. Son discours ponctué de blagues bien placées a fait rire, mais également réfléchir les étudiants présents.

Apprécié

Chantal Auger, étudiante en secrétariat, apprécie ce genre d'initiative. « C'est le fun. Ça nous aide quand on est débinée. Le social ça aide, on se connaît et ça nous donne une tape dans le dos. » Rock Rancourt, étudiant en opération équipement de production, ajoute que « c'est bien pensé. C'est une bonne idée de se voir avec nos amis, c'est motivant. On devrait faire ça chaque année, se retrouver en gang, prendre un bon déjeuner. » Samuel Bergeron, inscrit en formation aux adultes, apprécie l'initiative. « Je suis un gars facile à décrocher. Une activité comme ça, ça encourage. » Au cours de cette journée, certains enseignants remettaient des certificats de persévérance à leurs élèves. 


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Arrêté pour avoir agressé pendant un an des mineurs

Arrêté pour avoir agressé pendant un an des mineurs
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
Le Cégep de Sherbrooke à l'international

Le Cégep de Sherbrooke à l'international
Nouvelle expérience immersive pour le vélo

Nouvelle expérience immersive pour le vélo
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Mort suspecte d'une femme à Brompton Par Vincent Lambert Mardi, 4 décembre 2018
Mort suspecte d'une femme à Brompton
Nouvelle expérience immersive pour le vélo Par Vincent Lambert Vendredi, 7 décembre 2018
Nouvelle expérience immersive pour le vélo
Ils se faufilent pour voler du cuivre Par Vincent Lambert Mardi, 4 décembre 2018
Ils se faufilent pour voler du cuivre
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous