Phoenix de Sherbrooke - 21 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La circulation est maintenant rétablie sur l’autoroute 10 Ouest à la hauteur de la sortie 118 à Magog.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Electro-5 Reparation Ecoresponsable
ACTUALITÉS / Estrie
Ségolène Bendo Par Ségolène Bendo

Mardi, 12 mai 2015

Les camps d'été, une option passionnée



 Imprimer   Envoyer 

L'école terminée, ce sont les vacances pour les enfants, mais souvent aussi un casse-tête pour les parents. Gardiennes, grands-parents, voisins; ce n'est pas toujours évident de jumeler travail et congés scolaires. L'option camp de jour ou camp de vacances devient parfois une avenue très intéressante.

Au Québec, selon les données de 2013, 37 % des jeunes de 5 à 15 ans fréquentent les camps de jour et les camps de vacances, ce qui représente près de 371 000 enfants à travers la province.

Pour mieux s'y retrouver, l'Association des camps du Québec met à la disposition des parents plusieurs outils de recherche afin de trouver le bon camp pour son enfant.

« L'Association permet aux parents de choisir un camp certifié qui répond à 60 normes qui touchent, entre autres, la sécurité, l'encadrement et l'alimentation. Pour y arriver, nous publions chaque année un magazine, mais nous avons également un moteur de recherche très précis. Mais il est important de faire la sélection du camp selon l'intérêt de l'enfant », rappelle la coordonnatrice aux communications de l'Association des camps du Québec, Chloé Melançon-Beauséjour.

D'ailleurs, dans les Cantons-de-l'Est, on trouve une dizaine de camps certifiés, qui vont du camp équestre au camp traditionnel, en passant par deux camps spécialisés.

« Le camp Garagona est un endroit adapté pour les enfants qui ont des troubles intellectuels, tandis que le camp Massawippi vient divertir et enrichir les enfants qui ont des handicaps physiques », précise madame Melançon-Beauséjour.

Afin de rendre l'expérience la plus agréable possible, une diversité incroyable de camps existe afin de venir nourrir les intérêts et les goûts de nos rejetons.

De son côté, le camp d'été du Club des Débrouillards offre 72 places chaque semaine pour les enfants de 6 à 12 ans. Toujours dans le but de faciliter l'accessibilité, le camp commence à la fin juin et se termine à la mi-août, pour un total de sept semaines.

« Chaque semaine, les enfants toucheront à une thématique différente. Dans l'ensemble, nous essayons de captiver les enfants en offrant 2/3 des activités en lien avec les sciences et l'autre partie axée sur le sport et les arts », explique la coordonnatrice du Club des Débrouillards, Nathalie Pitre.

La sélection des moniteurs joue un rôle important dans la qualité du service qu'offre le camp de jour.

« Les moniteurs choisis doivent réussir une formation en animation scientifique. Nous recherchons surtout des gens qui ont une formation en sciences au cégep ou à l'université. Mais il est aussi important que les moniteurs aient un intérêt pour les enfants et qu'ils soient passionnés à la base », rappelle Nathalie Pitre, soucieuse de rendre l'été agréable et enrichissant pour les enfants.



Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
«Les absences pour des raisons psychologiques explosent»

«Les absences pour des raisons psychologiques explosent»
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours

Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours
NOS RECOMMANDATIONS
Petit guide pour se composer une garde-robe bien équilibrée!

Petit guide pour se composer une garde-robe bien équilibrée!
Mini-maisons en milieu urbain: Sherbrooke enregistre une 1ère au Canada

Mini-maisons en milieu urbain: Sherbrooke enregistre une 1ère au Canada
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Gestion Financière JLR février mars 2018
 
Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

François Fouquet
Lundi, 19 février 2018
Photo des Jeux

Guillaume Rousseau
Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone

René Dubreuil
Vendredi, 16 février 2018
Les nouvelles rondes de René

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 16 février 2018
Marvel, toujours la même chose? Vraiment?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Hyundai Sherbrooke - fevrier 2018
Saisie de drogue à Coaticook Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 février 2018
Saisie de drogue à Coaticook
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui Par Vincent Lambert Mercredi, 14 février 2018
Jean-Marc Rozon raconte les Olympiques d’hier et d’aujourd’hui
Quoi faire ce week-end! Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 février 2018
Quoi faire ce week-end!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous