magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 26 mars 2014

Un débat respectueux



 Imprimer   Envoyer 

Même s'il n'y a pas eu de K.-O. lors du récent débat mettant en présence les cinq candidats dans la circonscription de Mégantic, cela n'a pas empêché les principaux opposants Isabelle Hallé du Parti Québécois et Ghislain Bolduc du Parti libéral du Québec de s'appliquer quelques «jabs» au cours de la soirée.

Plus de 80 personnes provenant des divers secteurs du territoire ont semblé satisfaites de leur soirée organisée, la semaine dernière, par la Chambre de commerce du Haut-Saint-François, au Club de golf East Angus. La candidate péquiste a été la première à ouvrir les hostilités, mais le député sortant n'a pas tardé à répliquer. Toutefois, le ton est demeuré respectueux de part et d'autre.

Au sujet du développement de l'aéroport de Sherbrooke situé dans le Haut-Saint-François, le candidat de Québec solidaire, Ludovick Nadeau en a surpris plusieurs en demandant s'il n'existerait pas d'autre moyen pour éviter la pollution et sur la pertinence de prendre l'avion à Sherbrooke pour se rendre à Montréal par exemple. On peut développer des moyens plus écologiques de transport, de soutenir l'intervenant. Le candidat de la Coalition Avenir Québec, Pierre-Luc Boulanger, rappelle que Bromont, Drummondville et Sherbrooke se font la lutte pour obtenir l'accréditation nécessaire. Il suggère que les divers intervenants s'assoient ensemble pour trouver une solution. La représentante de l'Option nationale, Évelyne Beaudin, s'interroge sur la pertinence d'un aéroport en ajoutant que celui de Sherbrooke était peut-être mal situé. Le candidat libéral maintient « c'est fondamentalement cette infrastructure qui va nous permettre de faire du développement économique de façon substantielle en nous permettant d'attirer beaucoup d'industries, beaucoup d'infrastructures. » M. Bolduc prévient que l'aéroport de Burlington se prépare à faire un agrandissement dans le but de venir chercher le secteur sud du Québec pour faire du développement économique chez eux. Mme Hallé insiste sur la nécessité de l'aéroport comme levier économique dans la région. Tout en  affirmant son intention de travailler avec le milieu, la candidate péquiste y va d'un premier «jab» à l'endroit de M. Bolduc en mentionnant « étrangement dans leur dernier mandat, les libéraux ont carrément abandonné le dossier. On me raconte que même le député sortant n'a pas interpellé le ministre des Transports du Québec, ni même son cabinet pour les sensibiliser sur le dossier. »

M. Bolduc a tôt fait de répliquer sur la question abordant le programme d'infrastructures et notamment la route 257. « Il est très clair que la priorité de la route 257 pour la région du Haut-Saint-François est une priorité très importante et il est très clair que le Parti Québécois en coupant dans les infrastructures a décidé d'abandonner nos régions. Dans le nouveau cadre de financement qui a été émis hier par M. Couillard on remet en place le 1,5 milliard $ d'infrastructures annuellement pour justement remettre en état les infrastructures qui vont permettre à notre milieu d'avoir des conditions d'infrastructures acceptables. » Mme Hallé s'engage à faire une priorité de la route 257. Elle précise avoir étudié le dossier, qu'il était complexe et que c'était une route à rehausser et que le gouvernement ne voulait pas créer de précédent. Elle mentionne que les maires ont fait des représentations importantes au ministre des Transports et elle en fait un enjeu.

Interrogé sur la taille de l'État, chaque candidat avait sa petite idée. Mme Hallé soutient qu'il faut réduire la paperasse  et la bureaucratie. « On doit gérer l'État comme nos entreprises. Faut éviter les dédoublements.» Mme Beaudin est d'avis qu'en réduisant un palier de gouvernement cela contribuera à réduire considérablement la taille de l'État. Elle a d'ailleurs  martelé régulièrement sur les avantages d'un Québec indépendant.  M. Boulanger parle du courage et de la détermination manifestés par sa formation politique pour réduire substantiellement la taille de l'État en coupant notamment dans les agences de santé et les commissions scolaires. M. Bolduc admet que l'État est trop lourd, mais propose des moyens réalistes sans nécessairement couper dans les emplois comme instaurer une puce dans la carte d'assurance maladie qui serait bonne pour tous les hôpitaux, donc éliminerait des procédures.

Lors d'une période de questions accordée à chaque candidat, M. Bolduc a sommé Mme Hallé de s'engager sur le dossier de regrouper le CLSC avec le CHSLD à Weedon. La candidate péquiste a refusé de prendre position mentionnant qu'elle avait rencontré les membres du Comité de citoyens et qu'elle attendait de rencontrer les autres intervenants pour obtenir une information complète avant de se prononcer. Lors de la période de questions au public, la présidente de l'UPA du Haut-Saint-François, Lynne Martel-Bégin, a demandé au candidat libéral comment sa formation politique allait contribuer au développement agricole sachant qu'il y aura une crise mondiale de l'alimentation d'ici 2050. M. Bolduc réplique qu'il faudra accroître l'autosuffisance de 35 % à 55 % d'ici 2020. « Il faudra revoir les besoins en agriculture et permettre un accroissement des terres agricoles notamment dans Mégantic. Il faudra permettre de nouvelles fermes », ajoute-t-il, et cesser de vendre les bonnes terres agricoles pour permettre des projets immobiliers ou industriels.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Sortir de sa zone de confort pour une bonne cause

Sortir de sa zone de confort pour une bonne cause
Les journées sont longues et les push-up sont durs

Les journées sont longues et les push-up sont durs
NOS RECOMMANDATIONS
Tu veux perdre du poids? Lèves-en

Tu veux perdre du poids? Lèves-en
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour

Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Mardi, 20 novembre 2018
Guide de survie pour les fameux partys de Noël

François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Température hors norme pour l’Estrie Par Cynthia Dubé Mercredi, 14 novembre 2018
Température hors norme pour l’Estrie
L'entretien d'une vieille cheminée Par APCHQ Estrie Lundi, 12 novembre 2018
L'entretien d'une vieille cheminée
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour Par Cynthia Dubé Mardi, 13 novembre 2018
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous