Remises Gagnon
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe en Estrie
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Restaurant Auguste
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Jeudi, 19 octobre 2017

Les candidats s’affrontent sur le développement social et communautaire



 Imprimer   Envoyer 
Le maire sortant Bernard Sévigny et les candidats Hélène Pigot, Steve Lussier, Denis Pellerin et Patrick Tétreault ont eu à répondre à des questions (qu’ils ne connaissaient pas d’avance) sur les thèmes du développement social et communautaire, choisis au préalable par différents groupes concernés.

Les cinq candidats à la mairie de Sherbrooke ont pris part à un débat, hier soir, sur le développement social et communautaire. Des questions sur cinq thèmes choisis par des organismes ont été posées à tous les candidats.

Une centaine de personnes ont assisté au débat qui se déroulait au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. Le maire sortant Bernard Sévigny et les candidats Hélène Pigot, Steve Lussier, Denis Pellerin et Patrick Tétreault ont eu à répondre à des questions (qu'ils ne connaissaient pas d'avance) sur les thèmes du développement social et communautaire, choisis au préalable par différents groupes concernés.

Les candidats ont eu à répondre ou à défendre leurs projets sur des thèmes tels que la revitalisation du centre-ville et le projet Well inc, l'hébergement touristique, le logement social, la gratuité du transport en commun, le développement et le financement des groupes communautaires et les référendums municipaux.

À l'exception de quelques flèches envers le maire sortant Bernard Sévigny, surtout en ce qui a trait au projet Well inc, le débat s'est déroulé sans enflammement. C'est un maire confiant et solide dans la maitrise des sujets qui a répondu aux questions, défendant du même coup les projets et les réalisations de son parti. Parmi les autres candidats, seule Hélène Pigot, de Sherbrooke citoyen, semblait mieux maitriser les dossiers, capable du même coup d'offrir des réponses un peu plus concrètes. C'est qu'à plusieurs questions, les candidats qui se présentent contre Bernard Sévigny ont répondu qu'ils devaient d'abord en apprendre davantage sur le sujet avant de se prononcer.

Le débat

Concernant le logement social, Bernard Sévigny a pu rappeler avoir construit en huit ans 800 unités de logements sociaux, soit 100 par année, comme il s'était engagé à le faire en 2009 et 2013. L'Association des locataires de Sherbrooke demande au candidat qui sera élu de s'engager à construire 100 unités de logements de 2019 à 2024. L'Association a aussi demandé aux candidats de s'engager à interdire l'hébergement touristique. Un engagement qu'aucun candidat n'a pris.

«L'interdire, non, mais l'encadrer oui», a répondu Bernard Sévigny. Pour sa part, Hélène Pigot a indiqué ne pas être certaine qu'il s'agisse d'un véritable problème à Sherbrooke. «J'aimerais voir plus d'études à ce sujet pour me faire une meilleure idée et mieux comprendre.» Steve Lussier croit, tout comme le maire sortant, que l'hébergement touristique doit être mieux encadré.

Dans le volet lutte contre la pauvreté, on demandait aux candidats de prendre un engagement concernant la gratuité du transport en commun. Aucun candidat n'a pris d'engagement sur cette question. «J'ai lu la proposition, indique M. Sévigny, c'est intéressant, mais on gère un compte de taxes.»

«On va laisser les gens qui n'ont pas d'argent marcher? a questionné le candidat indépendant Steve Lussier, avant de répondre lui-même à sa question. Non, je suis persuadé qu'on peut en venir à une entente pour certains et faire des exceptions.»

Denis Pellerin a proposé les tarifs à un dollars les samedis et dimanches, ainsi que les jours fériés, et Hélène Pigot, pour sa part, a souligné que son objectif est la gratuité mais que pour le moment, l'important était l'amélioration et l'accessibilité du service.

Quant au soutien des organismes communautaires, les candidats se disent prêts à se pencher sur la question, sans avoir de solutions concrètes pour l'instant. Le maire sortant a tenu à rappeler que Sherbrooke comptait 64 organismes reconnus et que la ville a des ententes avec certains d'entre eux.

Concernant la revitalisation du centre-ville et Well inc, la question posée aux candidats était celle-ci : «Le centre-ville de Sherbrooke est en pleine période de revitalisation... À votre avis, quelle est la clé pour assurer le succès de ses projets?»

Patrick Tétreault a répondu qu'il trouvait «le projet Well inc. intéressant, mais qu'on aurait pu développer quelque chose de plus modeste.» Pour Hélène Pigot, la demande de parcs dans ce secteur est bien présente et pourrait aider à la revitalisation. Quant au projet Well inc, elle a exprimé son désaccord en indiquant que le centre-ville de Sherbrooke n'était pas à vendre aux entrepreneurs. Steve Lussier a lui aussi laissé savoir son mécontentement face à ce projet, reprochant au Renouveau sherbrookois le manque de transparence et de ne pas avoir de plan d'affaires précis dans ce dossier. Mais avant de se prononcer, il compte «faire une demande de moratoire pour voir les chiffres». Denis Pellerin, candidat indépendant, a proposé de ramener la gratuité du stationnement au centre-ville.

Le maire sortant a défendu son projet avouant du même coup qu'il s'agissait d'un projet ambitieux. «Oui, c'est un projet ambitieux! Mais la rue Wellington Sud est une zone dévitalisée depuis trop longtemps. Nous avons essayé à maintes reprises, mais sans succès. Là, nous avons une occasion de revitaliser cette zone.»

Vous voulez entendre le débat intégralement? Il sera diffusé en entier le lundi 30 octobre, dès 13 h, sur les ondes de la radio communautaire CFLX. Le prochain débat, organisé par Odace (Organisme de développement d'affaires commerciales et économiques), aura lieu le 24 octobre.

 


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Distraction au volant : principale cause de collisions

Distraction au volant : principale cause de collisions
Caché près d’une caisse, deux sabres à la main

Caché près d’une caisse, deux sabres à la main
NOS RECOMMANDATIONS
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne

Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne
Jacques Rougeau et les élections…

Jacques Rougeau et les élections…
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Electro-5 Recyclage Ecoresponsable
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Mardi, 25 septembre 2018
Top 3 des raisons pour aller voter aux élections provinciales

APCHQ Estrie
Lundi, 24 septembre 2018
Vieilles fenêtres : on les change ou on les répare?

François Fouquet
Lundi, 24 septembre 2018
Et si Gatineau marquait l’histoire?

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 24 septembre 2018
Chantier de la création du Cégep : René Aubry se souvient

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 21 septembre 2018
Mythes et réalités (partie 2)

Jacinthe Dubé
Hyundai Sherbrooke
La communauté derrière Èva Par Vincent Lambert Mercredi, 19 septembre 2018
La communauté derrière Èva
Citoyen de demain du Salésien Lundi, 17 septembre 2018
Citoyen de demain du Salésien
Le hockey, de père en fils Par Vincent Lambert Jeudi, 20 septembre 2018
Le hockey, de père en fils
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous