Radio-Canada - Par Ici l'info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
CULTURE & ÉVÉNEMENTS
En vedette
El Tabernaco-Taco shop
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Jeudi, 9 novembre 2017

Les Ballets jazz de Montréal en résidence à Sherbrooke



 Imprimer   Envoyer 
Sous l’œil attentif de leur directeur artistique Louis Robitaille, les artistes des Ballets de jazz de Montréal répètent leurs chorégraphies, sur des airs du grand Leonard Cohen.

Dans le cadre de la création du spectacle hommage à Leonard Cohen Dance Me, la troupe des Ballets Jazz de Montréal est à Sherbrooke depuis déjà dix jours, dans le cadre d'une résidence au Théâtre Centennial. EstriePlus.com est allé à la rencontre des artistes.

Sous l'œil attentif de leur directeur artistique Louis Robitaille, les artistes des Ballets de jazz de Montréal répètent leurs chorégraphies, sur des airs du grand Leonard Cohen. À un mois de la grande première à Montréal, les artistes sont fébriles.

« Nous avons trois résidences avant la grande première à Montréal, indique le directeur artistique Louis Robitaille. On a fait une première résidence à la Place des arts, à Montréal, mais ici, à Lennoxville, c'est la première fois que tous les éléments du spectacle sont en place; lumières, vidéos, projections, scénographies, musique, ainsi que tous les artistes, concepteurs et collaborateurs sont ici avec nous, pour voir ce qui a été imaginé. »

C'est un peu par hasard que les Ballets jazz se retrouvent en résidence à Lennoxville, mais l'expérience est enrichissante, indique le directeur artistique.

« Le Centennial avait une plage horaire libre pour nous. Toute l'équipe nous a ouvert les bras. Cet environnement agréable et cette hospitalité hors du commun est comme un baume, qui nous aide à équilibrer tout ce qui surgit. C'est pour nous une période extrêmement fébrile, qui amène son lot de frustrations et de tensions, puisque c'est une production complexe et que nous sommes à un mois de la première mondiale. »

Les Ballets jazz de Montréal se dirigeront par la suite au Théâtre Saputo à Montréal, pour une dernière résidence, avant la grande première qui aura lieu à la Place des arts.

La carrière de Cohen, imaginée par Louis Robitaille

Louis Robitaille a imaginé ce spectacle il y a plus de trois ans. Il a d'ailleurs eu l'approbation de Leonard Cohen avant sa mort. Pour la conception du spectacle, il a fait appel au metteur en scène et dramaturge Éric Jean. Ensemble, ils ont réussi à marier de façon unique la musique d'une légende à la danse.

« Les chansons choisies ne sont pas toutes du répertoire classique de Leonard Cohen, explique M. Robitaille. C'était d'ailleurs le désir de M. Cohen; ne pas seulement choisir ses grands classiques. Il voulait qu'on survole aussi ses dernières oeuvres. Ce spectacle n'est pas sur la vie de Leonard Cohen m ais sur son œuvre. On couvre sa carrière au complet. M. Cohen a travaillé jusqu'à la fin de sa vie, c'était quelqu'un d'exceptionnel, un géant! On a associé son œuvre à l'existence même, à la durée d'une vie. »

Au Québec, le spectacle Dance Me ne sera présenté qu'à Montréal et à Sherbrooke. Le public pourra prendre part à ce spectacle hommage le 17 avril, au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke.

« Mario Trépanier, directeur du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, a été l'un de nos premiers supporters, et je tiens à le remercier », conclut M. Robitaille.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La culture, sous toutes ses formes

La culture, sous toutes ses formes
Des œuvres à la rescousse d’étudiants

Des œuvres à la rescousse d’étudiants
NOS RECOMMANDATIONS
Voter autrement pour gouverner autrement…

Voter autrement pour gouverner autrement…
Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne

Le Comptoir gourmand du centro maintenant en ligne
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme FM C’est Isabelle qui paye
 
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Le hockey, de père en fils Par Vincent Lambert Jeudi, 20 septembre 2018
Le hockey, de père en fils
Citoyen de demain du Salésien Lundi, 17 septembre 2018
Citoyen de demain du Salésien
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 septembre 2018
Un homme qui souffre de schizophrénie manque à l’appel
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous