Électro-5
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Ecolo Boutique janvier 2018 - 3
ACTUALITÉS / Estrie
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mardi, 25 octobre 2016

Manifestation contre la culture du viol : un micro ouvert face à l'hôtel de ville pour les témoignages



 Imprimer   Envoyer 
La manifestation se terminera à l’hôtel de ville, pour des prises de parole sous forme de micro ouvert.

Une manifestation se tiendra à Sherbrooke, demain, à la suite des récentes agressions survenues à l'Université Laval et des diverses sorties publiques, dont celle d'Alice Paquet, qui accuse le député Gerry Sklavounos d'agression sexuelle.

L'événement prendra son envol au marché de la Gare et se terminera à l'Hôtel de Ville, pour des prises de parole sous forme de micro ouvert.

La porte-parole de cette manifestation contre la culture du viol et le patriarcat, Amira Bensahli, espère l'appui de quelque 200 à 300 manifestants. La manifestation sera précédée d'un discours sur la culture du viol.
Mais est-ce que le concept de la culture du viol s'applique vraiment à notre société? Oui, selon la porte-parole de l'événement.

«Nous banalisons les violences sexuelles. Même que dans certains cas, on les approuve. L'image de la femme objet est toujours présente dans notre société», répond Mme Bensahli, étudiante en sociologie à l'Université Bishop's.

Elle ajoute aussi que les plaintes ne sont souvent pas prises au sérieux par les autorités. Mme Bensahli cite du même coup le nom de Mélanie Lemay, cette étudiante à l'Université de Sherbrooke qui a fait un passage remarqué à l'émission Tout le monde en parle, la semaine dernière, affirmant avoir été agressée sexuellement à l'âge de 17 ans. En entrevue, elle a remis en cause l'attitude des policiers, qui selon elle, ont plutôt tenté de la dissuader de porter plainte. D'ailleurs, aucune plainte n'a encore été portée dans ce dossier.

Du côté du Service de police de Sherbrooke, on indique être prêt à accueillir Mme Lemay. «Nous sommes prêts à l'accueillir et à l'encadrer dans ce processus. Pour ce qui aurait pu se produire dans le passé, Mme Lemay peut porter plainte en déontologie, s'il y a eu un manquement de la part de nos policiers», souligne Martin Carrier, du Service de police de Sherbrooke.
Micro ouvert
Le parcours des manifestants prévoit un arrêt au Palais de justice de Sherbrooke et se terminera par la suite face à l'Hôtel de Ville de Sherbrooke. Là-bas, un micro ouvert sera disponible pour tous ceux et celles qui auront envie de faire un témoignage.

Mais est-ce que des vérifications sur les intentions des personnes qui voudront prendre le micro pour témoigner ou dénoncer seront faites préalablement, question d'éviter des dérapages? «Non», répond Mme Bensahli. «C'est important pour nous de croire toutes les personnes qui se disent victime de viol», précise-t-elle.

Notons que des représentants du CALACS (Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel) seront aussi sur place pour les personnes dans le besoin.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Arrêtés pour des vols dans des boites aux lettres

Arrêtés pour des vols dans des boites aux lettres
Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière

Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière
NOS RECOMMANDATIONS
Vol qualifié sur la Wellington Nord

Vol qualifié sur la Wellington Nord
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Centre de formation professionnelle 24-Juin
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 4 janvier 2018
Domino's Pizza
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2 Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke Par Vincent Lambert Mercredi, 17 janvier 2018
Un nouveau visage à la Fondation Cégep de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous