1077_QESL oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
1°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
J & M Grégoire
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Lundi, 17 août 2015

Campagne « Faut s’en parler » : faire obstacle au décrochage scolaire



 Imprimer   Envoyer 

À l'occasion d'un point de presse à l'école Le Goéland, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) lance sa campagne annuelle « Faut s'en parler! » pour contrer le décrochage scolaire. Secondée par de multiples actions, la campagne vise à rejoindre les jeunes à risque de décrocher et à les motiver à retourner sur les bancs d'école en septembre.

L'an dernier, 87 % des jeunes contactés ont complété leur inscription à l'école. En sept ans d'existence, les actions qui ont été réalisées dans le cadre de la campagne semblent porter leurs fruits puisque le taux de décrochage à la CSRS est passé de 38 % à 19,5 %.

« Même si on a vu une légère remontée en 2012 du taux de décrochage, on constate que la tendance est à la baisse depuis plusieurs années », affirme le président de la CSRS, Gilles Normand.

Environ 150 élèves de la 3e à la 5e secondaire bénéficient d'un suivi personnalisé. On les relance s'ils ne se sont pas présentés à l'accueil administratif de leur école à la fin de la campagne.

Des messages de persévérance d'enseignants s'adressent directement aux jeunes et sont diffusés sur les réseaux sociaux...et même au cinéma! Plusieurs publicités sont d'ailleurs visibles à l'intérieur et à l'extérieur des autobus de la Société de transport de Sherbrooke (STS).

« Un élément clé est de trouver ce qui préoccupe le jeune, qu'est-ce qui fait en sorte qu'il ne voudrait pas retourner à l'école, souligne M. Normand. Le décrochage arrive souvent l'été, après une période un peu plus difficile avec les amis ou une fin d'année difficile au niveau académique. Ces épreuves peuvent les amener à ne pas vouloir recommencer. »

Selon M. Normand, le suivi téléphonique et personnalisé de ces jeunes à risque crée un lien de confiance entre le jeune, ses parents et l'école. En personnalisant le processus, on trouve des éléments motivants propres au jeune et le pousser à retourner aux études.

Le lancement à l'école Le Goéland n'est pas non plus le fruit du hasard.

« Le Goéland image que l'institution peut aider ceux qui ont eu de la difficulté, qu'il est possible de poursuivre et d'arriver à décrocher son diplôme », de dire Gilles Normand.

Depuis la mise sur pied de la campagne, 85 % des élèves considérés comme à risque de décrocher qui ont poursuivi leurs études. Le taux de diplomation actuel de 77,5 % se rapproche de plus en plus de la cible ministérielle de 80 %, établie pour 2020.


Lebeau Vitres d’Autos
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
La police met fin à une série de vols qualifiés

La police met fin à une série de vols qualifiés
NOS RECOMMANDATIONS
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog

Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog
Sommes-nous si différents?

Sommes-nous si différents?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Electro-5 Recyclage Ecoresponsable
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Coopérative funéraire de l'Estrie 21 oct 2018
Omniprésente religion… Par François Fouquet Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…
Partenariat unique entre l’OSS et le Salésien Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
Partenariat unique entre l’OSS et le Salésien
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir Par Cynthia Dubé Lundi, 15 octobre 2018
Gala rock symphonique: mélanger les deux mondes pour le plaisir
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous