Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Basta Communication novembre 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Vendredi, 14 août 2015

CSI : 3,9 M$ pour la santé maternelle au Mali et au Pérou



 Imprimer   Envoyer 
Crédit photo: Jocelyn Riendeau

Le Carrefour de solidarité internationale (CSI) reçoit 3,9 millions de dollars pour réaliser des activités de promotion de la santé maternelle et infantile au Mali et au Pérou. Les fonds proviennent du ministère des Affaires étrangères, commerce et développement du Canada (MAECD) et seront versés sur une période de cinq ans. Le CSI pourra également stabiliser son équipe après trois ans de précarité.

Le projet vise à réduire la mortalité maternelle et périnatale dans 12 communes rurales du Mali et dans un district du département de Cusco, au Pérou. On vise à mieux équiper les centres de santé, à renforcer les compétences du personnel médical et à sensibiliser les populations locales sur l'importance d'une alimentation saine et nutritive pour les mères et les nouveau-nés.

C'est dans le cadre du Partenariat pour la santé des mères, des enfants et des nouveau-nés que le CSI travaille en partenariat avec des acteurs-clé sur le terrain, autant au Pérou qu'au Mali.

540 mères maliennes sur 100 000 décèdent à la suite d'un accouchement. À ce nombre s'ajoutent 125 nouveau-nés sur mille qui meurent dans les jours suivant leur naissance. Au Pérou, 273 enfants sur mille qui n'atteignent pas 28 jours de vie.

Intervenir sur plusieurs fronts

« Le projet a deux volets, explique l'agent de projets et de stages au CSI, Daniel Vanoverschelde. On veut premièrement améliorer l'équipement médical et les compétences du personnel des centres de santé. À cela s'ajoute la promotion des soins et l'établissement d'un lien de confiance entre les mères et les centres. »

Du personnel médical du CIUSSS de l'Estrie - CHUS sera appelé à partager son expertise, notamment dans la formation du personnel.

Pour établir cette confiance, on dotera les centres d'infrastructures qui permettront d'accueillir des femmes sur le point d'accoucher. Si elles ne sont pas assez avancées, elles sont actuellement renvoyées chez elles, à plusieurs kilomètres de marche. Souvent, ces femmes ne reviennent pas au centre. On souhaite aussi sensibiliser le personnel médical aux pratiques culturelles des communautés autochtones sur le territoire péruvien.

« On souhaite former des sages-femmes pour promouvoir la santé maternelle dans ces régions souvent très éloignées des grands centres et veiller au bon déroulement des accouchements », souligne M. Vanoverschelde.

Le deuxième volet concerne l'aide à la production des aliments. Sous forme de coopératives, les communautés locales seront appelées à apprendre à produire des aliments sains.

Stabiliser les ressources

Depuis l'abolition du financement de l'Agence canadienne de développement international (ACDI) en 2012, le CSI s'est retrouvé dans une situation financière précaire.

Comme plusieurs organismes de coopération internationale dont le financement fédéral a été entièrement amputé, le CSI a du se tourner vers sa communauté pour poursuivre certaines de ses activités.

Avant l'appel de propositions par lequel le CSI reçoit la subvention de 3,9 millions de dollars, aucun appel de projet de coopération internationale n'avait été lancé depuis trois ans.

À Sherbrooke, trois postes avaient été abolis, faute de financement.


Entrepôt Chaussures Prix 15 oct 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Sept arrestations pour alcool au volant

Sept arrestations pour alcool au volant
15 des 71 patinoires de Sherbrooke ouvertes!

15 des 71 patinoires de Sherbrooke ouvertes!
NOS RECOMMANDATIONS
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans

Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke decembre 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Ameublement Brand Source Gilles Boisvert dec 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous