Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Affaires & Juridique
Automobiles
Découvertes
Éducation
Famille
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Style de vie
Voyages & Gastronomie
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Electro-5 Reparation Ecoresponsable
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mercredi, 26 juillet 2017

Diminution du taux de la criminalité globale en région



 Imprimer   Envoyer 
La criminalité globale dans la Région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke est en baisse depuis les dernières années.

Des statistiques sur les crimes déclarés par la police au Canada ont récemment été dévoilées. Si dans certains cas on dénombre une augmentation, globalement, dans la Région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, on remarque que la tendance des dernières années est en baisse pour la criminalité globale.

La criminalité globale dans la Région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, qui comprend plusieurs municipalités (Magog, Stoke, Ascot Corner, etc.) autour de Sherbrooke et plus d'un service de police, est en baisse depuis les dernières années.

« Bien que Statistique Canada enregistre une légère hausse de 2 % du taux de crimes par 100 000 habitants déclarés à la police dans la RMR de Sherbrooke par rapport à 2015, il est important de préciser que la tendance des dernières années est à la baisse, indique Philippe Paultre, chef de section des données, pratiques et systèmes opérationnels du Service de police de Sherbrooke (SPS). Le taux de crimes par 100 000 habitants a en effet diminué de 36 % en 10 ans. »

Une diminution est aussi enregistrée par la RMR de Sherbrooke concernant les crimes contre la propriété, c'est-à-dire les introductions par effraction, le vol de véhicule, la fraude et les méfaits. «La RMR de Sherbrooke enregistre une diminution de 6 % du taux de crimes contre la propriété, commente M. Paultre. Cette diminution suit la tendance générale pour ce type de crime, où l'on constate une diminution de 50 % du taux par 100 000 habitants depuis 10 ans», ajoute-t-il.

Les crimes contre la personne récemment en hausse

Depuis les dix dernières années, les crimes contre la personne (homicides, tentatives de meurtre, agressions de nature sexuelle, etc.) illustrent une diminution. Par contre, récemment, la RMR de Sherbrooke enregistre une hausse dans cette catégorie.

« La RMR de Sherbrooke enregistre une augmentation de 12 % du taux de crimes contre la personne, fait valoir M. Paultre. Malgré cette augmentation, cette catégorie de crime suit une tendance générale à la baisse. En effet, il est possible de constater une diminution de 23 % du taux par 100 000 habitants depuis 10 ans », soutient-il.

Dans le dossier des agressions sexuelles, on dénote une augmentation 18,75 % du taux de déclarations à la police en date de 2016. Il s'agit d'un taux de 57,19 par 100 000 habitants comparativement à 48,16 en 2015. « La population est de plus en plus sensibilisée à l'éventail des comportements pouvant être considérés comme une agression sexuelle et les différents événements médiatiques de 2016 ont pu encourager la population à dénoncer, fait valoir M. Paultre. On dénombre d'ailleurs une augmentation des cas où les victimes souhaitent transmettre des informations de nature sexuelle à la police sans toutefois déclarer des agressions proprement dites ou porter plainte. »

« Les statistiques nous permettent enfin de constater que dans environ 13 % des cas, il existe un délai de plus de cinq ans entre l'agression sexuelle et la dénonciation à la police, poursuit-il. Les infractions sexuelles ne sont donc pas toutes commises dans l'année courante. Lorsque l'on analyse les statistiques sur une plus longue période, il est possible de remarquer une certaine stabilité dans le taux de crimes pour agression sexuelle, variant entre 45 et 65 cas déclarés par 100 000 habitants. »

Lorsqu'on regarde les statistiques, on remarque aussi que le nombre d'infractions d'ordre sexuel contre les enfants est en hausse en 2016 sur le territoire de la RMR de Sherbrooke. «Alors qu'on dénombrait 29,40 cas par 100 000 habitants en 2015, la RMR de Sherbrooke enregistre un taux de 56,69 en 2016, illustre M. Paultre. Le nombre de crimes dans cette catégorie impliquant les technologies, notamment le leurre au moyen d'un ordinateur, est en augmentation. Les enfants sont de plus en plus conscientisés à déclarer ces événements à leurs proches, ce qui a pour effet d'augmenter le nombre de dénonciations à la police. Les parents n'hésitent plus à contacter la police si leurs enfants reçoivent des propos de nature sexuelle par Internet.»

Une hausse du taux de voies de fait simples est aussi enregistrée par le Service de police de Sherbrooke par rapport à 2015. Le taux pour 2016 était de 230,26 par 100 000 habitants comparativement à 195,67 en 2015. « Ce type de crime regroupe les cas de voies de fait dans un contexte de conflits interpersonnels, conflits conjugaux et conflits de voisinage, note M. Paultre. L'analyse des données sur une plus longue période indique que le taux de 2016 est comparable au taux de 2013 et 2014. Globalement, sur une période de 10 ans, il est possible de constater une diminution progressive du taux de voies de fait simples », conclut-il.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers

Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers
Un autre millionnaire en Estrie!

Un autre millionnaire en Estrie!
NOS RECOMMANDATIONS
Mini Cooper 2019

Mini Cooper 2019
Les nouvelles rondes de René

Les nouvelles rondes de René
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Phoenix de Sherbrooke - 25 février 2018
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Léandre Lachance
Mardi, 20 février 2018
La table à cinq pattes

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 22 fevrier 2018
Domino's Pizza
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours Par Vincent Lambert Lundi, 19 février 2018
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours
Un homme arrêté dans le bunker des Hells à Lennox Par Cynthia Dubé Jeudi, 22 février 2018
Un homme arrêté dans le bunker des Hells à Lennox
Un autre millionnaire en Estrie! Par Cynthia Dubé Jeudi, 22 février 2018
Un autre millionnaire en Estrie!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous