Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Novus Vitres
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Lundi, 30 octobre 2017

« C’est la qualité des services aux enfants qui est carrément visée »



 Imprimer   Envoyer 
Près de 600 travailleuses en CPE ont circulé ce matin dans les rues de Sherbrooke et bravé la pluie en direction du bureau du ministre de la Famille, Luc Fortin.

Près de 600 travailleuses en CPE ont circulé ce matin dans les rues de Sherbrooke et bravé la pluie en direction du bureau du ministre de la Famille, Luc Fortin. Elles souhaitent rétablir les négociations et régler les dossiers monétaires. «Le ministre s'attaque directement à la qualité des services et on lui demande un peu de cohérence», dénonce Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

Une première journée de grève a impliqué près de 11 000 travailleuses en CPE de partout au Québec aujourd'hui. En Estrie, près de 600 ont bravé la pluie avec pancartes et trompettes - 850 avaient voté en faveur de la grève - pour se rendre du parc de la Cité jusqu'au bureau du ministre de la Famille et député de Sherbrooke, Luc Fortin.

« On avait déjà annoncé notre première journée de grève pour faire des pressions à la table nationale, indique Stéphanie Vachon, présidente du Syndicat des travailleuses en CPE-CSN. Il y avait de la négociation les 24 et 25 octobre avec le Ministère. Rendu au 26, il est arrivé avec une condition préalable pour la poursuite des négociations. »

« Il reste une dizaine de clauses encore à négocier, mais le Ministère a précisé que si on voulait continuer de négocier, on devait bouger sur le régime de retraite, poursuit-elle. On n'avait pas de demandes à ce niveau. Le comité de négociation a fait quelques propositions, mais ce n'est pas suffisant aux yeux du Ministère. On veut que les négociations se poursuivent et c'est pourquoi on veut porter un message au ministre Fortin. »

Les dossiers monétaires toujours pas réglés

Si la majorité du côté normatif est réglé, il reste beaucoup de travail à faire pour les dossiers monétaires, explique Jean Lacharité, vice-président de la CSN. « Le gouvernement nous impose les conditions préalables à la poursuite des négociations en attaquant le régime de retraite et en voulant le repousser de 60 à 61 ans, commente-t-il. Si on n'accepte pas ça, on ne parle pas du reste. On doit encore négocier sur tout ce qui est salaire, assurance collective, etc. »

En Estrie, 45 installations sont visées par la grève et cela touche près de 21 000 enfants et parents. « On espère que ça va être la dernière, mais on a une banque de six jours de grève à exercer », fait valoir M. Lacharité.

Ce qui est entre autres inacceptable selon les travailleuses, c'est de voir le ratio du nombre d'enfants par éducatrice augmenter. « Le gouvernement veut éliminer ce ratio, souligne M. Lacharité. Ça, c'est la qualité des services aux enfants qui est carrément visée. Le ministre est en complète contradiction avec son projet de loi 143 qu'il a déposé la semaine dernière. »

« Il veut améliorer la qualité éducative au Québec, mais il vient augmenter le nombre d'enfants par éducatrice dans les groupes, alors il s'attaque directement à la qualité des services et on lui demande un peu de cohérence », ajoute-t-il.

Le ministre Luc Fortin réagit

Le ministre de la Famille Luc Fortin a pris le temps de rencontrer les membres des CPE et il a réitéré la disponibilité de son ministère de poursuivre les négociations intensives dès cette semaine. Il a par ailleurs confié au négociateur du gouvernement de rassembler toutes les parties autour de la table de négociation le plus rapidement possible.

« Je déplore que les enfants et leurs parents soient les premiers touchés par la grève d'aujourd'hui, indique M. Fortin. Plusieurs séances de négociation ont déjà eu lieu et ont permis de régler la grande majorité des clauses. Les parents s'attendent à ce que les parties conviennent d'une entente satisfaisante au bénéfice des familles québécoises. Le gouvernement va continuer de consacrer tous les efforts nécessaires pour qu'une entente intervienne le plus rapidement possible et je convie la partie syndicale à en faire autant. »


Entrepôt Chaussures Prix 15 oct 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Une centaine de frênes seront abattus

Une centaine de frênes seront abattus
Travaux de la rue Portland complétés

Travaux de la rue Portland complétés
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Un marché de Noël pour financer un parc-école

Un marché de Noël pour financer un parc-école
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Défilé du père Noël 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Me Michel Joncas
Jeudi, 15 novembre 2018
Vente du bien d’autrui

William Lafleur
Mercredi, 14 novembre 2018
Tu veux perdre du poids? Lèves-en

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 novembre 2018
Le triomphe pervers de Trump

Alexis Jacques
Mardi, 13 novembre 2018
Maîtres du temps

APCHQ Estrie
Lundi, 12 novembre 2018
L'entretien d'une vieille cheminée

François Fouquet
Lundi, 12 novembre 2018
Une société écartelée

Jacinthe Dubé 29 oct 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Un marché de Noël pour financer un parc-école Par Vincent Lambert Lundi, 12 novembre 2018
Un marché de Noël pour financer un parc-école
Tu veux perdre du poids? Lèves-en Par William Lafleur Mercredi, 14 novembre 2018
Tu veux perdre du poids? Lèves-en
Deux hommes arrêtés à Coaticook pour un vol de tracteur Par Vincent Lambert Mardi, 13 novembre 2018
Deux hommes arrêtés à Coaticook pour un vol de tracteur
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous