Sherbrooke Auto Occasion
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
18°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
ACTUALITÉS / Estrie
Vincent Lambert Par Vincent Lambert
vlambert@estrieplus.com

Mardi, 8 mai 2018

Quatre supers mamans au service des gens dans le besoin



 Imprimer   Envoyer 
Le comité organisateur de la course Unis pour la cause (Janic Mimeault, Isabelle Carbonneau, Véronique Blais et Annie Letendre) en compagnie de Noah Fournier, l'une des personnes qui sera aidée, tout comme Caroline d’Anjou et André Veilleux (photos gracieuseté Facebook).

Il y a cinq ans, Véronique Blais, Isabelle Carbonneau, Annie Letendre et Janic Mimeault lançaient la course Unis pour la cause à Waterville. Ces quatre supers mamans au grand cœur n'auraient jamais imaginé que ce projet serait devenu aussi populaire. En juin prochain, elles reviendront à la charge en aidant trois autres personnes plutôt qu'une dans le besoin.

Même si elles travaillent à plein temps et doivent prendre soin de leurs enfants, Véronique Blais, Isabelle Carbonneau, Annie Letendre et Janic Mimeault trouvent tout de même le moyen de redonner au suivant. Ce n'est pas ce qui les arrête. Huit mois par année, elles préparent la course Unis pour la cause afin de venir en aide à une personne dans le besoin. Le 10 juin prochain, pour célébrer le cinquième anniversaire de l'événement, les organisatrices viendront en aide non pas à une, mais bien à trois personnes.

« Ce n'est pas tout le monde qui veut se mettre en lumière pour demander de l'aide, mais cette année, c'est exceptionnel puisque quatre personnes ont manifesté leur intérêt, indique Véronique Blais, membre du comité organisateur de la course Unis pour la cause. Malheureusement, une personne est décédée cette année et on devait l'aider. Toutefois, on poursuit quand même avec les trois autres pour leur procurer des biens et services qui amélioreront leur qualité de vie. »

Au fil des années, le concept a fait boule de neige et quelque 1760 personnes de la municipalité de Waterville se sont mobilisées. Depuis 2014, plus de 40 000 $ ont été remis en biens et services à quatre personnes avec des besoins spécifiques. Et tout ce projet est venu d'une simple discussion entre amies.

« Une de mes amies et moi pratiquons la course à pied, explique Véronique Blais. Un moment donné, on parlait ensemble et on se disait que ce serait le fun d'organiser un événement à Waterville pour venir en aide à une personne dans le besoin. C'est avec cette idée que deux autres amies se sont jointes à nous. »

Combiner travail, famille et course

Ce n'est pas toujours facile de combiner un tel projet dans un horaire où le travail et la famille occupent une grande place. Pourtant, les quatre amies y arrivent. « À partir du mois de décembre, une à deux fois par mois, on organise des rencontres les vendredis soirs, admet Véronique Blais. On le fait vraiment avec cœur, donc ce n'est pas difficile comme implication. Par contre, c'est certain qu'il faut le concorder dans notre horaire. Jusqu'en juin, tous nos vendredis soirs sont réservés pour des rencontres. »

Chaque année, près de 475 coureurs participent à la course Unis pour la cause. Dans un mois, le comité organisateur souhaite accueillir 500 participants et amasser 15 000 $. « On aimerait atteindre ce nombre de participants, affirme Mme Blais. Ça fait cinq ans qu'on le souhaite. On aimerait recueillir 15 000 $. C'est notre objectif. On a bon espoir d'y arriver. On est sensiblement dans la même lignée que les autres années. On est optimistes. »

Depuis cinq ans, la participation des gens est impressionnante, tout comme la mobilisation autour de cet événement. « Même les tout-petits sont contents de venir aider une personne, remarque Mme Blais. C'est que c'est une course positive pour la personne. » « Ce qu'on aime de ce projet, c'est l'ouverture des gens qu'on côtoie, confie-t-elle. On a touché toute sorte de maladies et ça les met en lumière. Donner au suivant sans rien demander en retour pour faire plaisir à quelqu'un, c'est ce qui démarque beaucoup la course des autres. »

Établir la course comme une tradition

La course Unis pour la cause est presque déjà devenue une tradition à Waterville. Si dans les premières années le comité organisateur ciblait des gens dans le besoin de la municipalité, voilà qu'il a élargi ses horizons.

« On a toujours eu l'idée d'aider quelqu'un de notre municipalité, confirme Mme Blais. Par contre, cette année, on a élargi notre territoire dans la MRC de Coaticook. C'est correct. C'est ce qu'on voulait élargir un peu le périmètre. »

« On n'aurait jamais pensé faire autant de chemin avec ce projet, confie Véronique Blais. Si on n'avait pas poussé notre idée, on aurait jamais vu tout le bien que ça l'a amené. Les gens sont vraiment interpellés par ce qu'on fait et ils ont tissé des liens serrés avec d'autres personnes de la municipalité et des environs. »

La course Unis pour la cause viendra en aide le 10 juin prochain à Caroline d'Anjou, résidente de Waterville atteinte d'un stress post-traumatique sévère, Noah Fournier, adolescent de Waterville atteint de la trisomie 21, et André Veilleux, résident de Compton atteint de paraplégie.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Démystifier la maladie de Crohn sur le vert

Démystifier la maladie de Crohn sur le vert
La Ville réitère son appui à Raif Badawi

La Ville réitère son appui à Raif Badawi
NOS RECOMMANDATIONS
Une relève scientifique assurée au Cégep de Sherbrooke

Une relève scientifique assurée au Cégep de Sherbrooke
La Ville réitère son appui à Raif Badawi

La Ville réitère son appui à Raif Badawi
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

A.R.Turgeon Portes - Fenêtres - Rénovations
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Resto-Brasserie Le Dauphin
 
Caroline Caouette
Jeudi, 16 août 2018
Les bons et mauvais côtés du maternage

Daniel Nadeau
Mercredi, 15 août 2018
Refus global : la honte de l’oubli

Priscilla Boutin
Mercredi, 15 août 2018
Trucs pratiques pour cheveux abîmés

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 14 août 2018
Une relève scientifique assurée au Cégep de Sherbrooke

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Mardi, 14 août 2018
Quoi savoir sur l’alimentation cétogène ou « ketogenic diet »

François Fouquet
Lundi, 13 août 2018
Vacances performantes

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 20 juillet 2018
Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Glissement de terrain: les autorités font le point Par Vincent Lambert Vendredi, 10 août 2018
Glissement de terrain: les autorités font le point
4 auteurs se racontent en 5 questions Par Vincent Lambert Jeudi, 9 août 2018
4 auteurs se racontent en 5 questions
Tatouages sur ados: deux hommes se rendent à la police Par Vincent Lambert Lundi, 13 août 2018
Tatouages sur ados: deux hommes se rendent à la police
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous