magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Étude sur la Rivière Saint-François: le couvert de glace ne devrait pas causer de problème, advenant une crue des eaux.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 22 avril 2015

Bilan des 13 ans de Cookshire-Eaton fusionnée



 Imprimer   Envoyer 

Noël Landry, maire de Cookshire-Eaton, se réjouit du bilan positif de la fusion des municipalités de Cookshire, Eaton-Corner, Johnville et Sawyerville. « Cookshire-Eaton est la ville du Haut-Saint-François qui a le meilleur système de sécurité civile et d'incendie. On a engagé un préventionniste à plein temps et un assistant au directeur », se plaît-il à rappeler. L'état des finances de la Ville qui engrange de légers surplus depuis 2009 et le nombre de permis de construction, qui totalisait entre 2011 et 2014 quelque 39 M$, témoignent, selon lui, des bienfaits de leur regroupement.

Pour la petite histoire, M. Landry soulignait que la fusion s'est conclue en 2002-2003. À l'époque, Newport faisait partie du lot, mais une décision du premier ministre du Québec, Jean Charest, a permis à certaines localités de revenir sur leurs pas. Bien que séparée, Newport reste une agglomération qui doit être desservie en sécurité civile et incendie par Cookshire-Eaton, rappelle le maire.

De 2004 à 2010, ce furent des années de rodage des services et de la gestion des entités réunies, dirigées par un seul conseil municipal. « Il a fallu apprendre à travailler ensemble et à adapter les deux conventions syndicales », explique M. Landry, heureux que tout se soit exécuté sans mise à pied. Les services dans Eaton étaient désuets, même si les meilleurs équipements s'y trouvaient.

En 2008, les élus ont décidé de bâtir la nouvelle caserne à l'entrée du secteur Cookshire et, en 2010, il a fallu rebâtir le garage dans Eaton qui avait brûlé. Pendant ce temps, le personnel de la sécurité civile et des incendies a suivi la formation nécessaire pour être à jour, ce qui n'a pas toujours été de tout repos. « Malgré toute cette restructuration, la Ville n'a jamais fait de déficit depuis 2009, affirme M. Landry, même qu'on a réalisé de légers surplus annuels depuis. Les budgets ont toujours été équilibrés. »

Le territoire est grand. La Ville s'étend entre les frontières qui joignent Sherbrooke, secteur Lennoxville, à l'ouest, Newport, à l'est, Westbury et Ascot Corner, au nord et les villages de Martinville, Compton et Saint-Isidore-de-Clifton, au sud. La Ville occupe une superficie totale de près de 300 km2. Le service d'émission des permis a enregistré entre 2011 et 2014 des demandes pour quelque 39 M$. La construction du Manoir de l'Eau Vive représentait à lui seul tout près de 8 M$. Le domaine de la rénovation, d'entretien des bâtiments de production agricole, de sucreries et porcherie y était pour beaucoup aussi.

« En 2015, on est sur une bonne lancée », indique le premier magistrat. Un des défis qu'il entend réaliser avec l'appui du conseil, c'est la révision du périmètre urbain pour permettre de nouvelles constructions domiciliaires. « On voit avec la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) la possibilité d'ajouter des zones où pourront se construire de nouvelles résidences », suggère le maire. Dans le secteur de Sawyerville, il y aurait une possibilité de construire de 15 à 20 maisons. Dans Cookshire même, sur la rue Boisé, il y existe aussi un tel potentiel. Enfin, dans l'environnement de Johnville, M. Landry estime à 70 le nombre de nouvelles familles qui pourrait s'y établir.

« Quand la fusion s'est effectuée, les élus ont pris les villes telles quelles sans extension du périmètre urbain », déplore le maire. « Ce manque de vision à long terme, on en a pour longtemps à vivre avec en attendant que ça soit dézoné », ajoute-t-il. « On a beaucoup de demandes, mais peu d'espace à offrir pour l'instant », conclut-il.

Malgré cet écueil, M. Landry est très satisfait de ce qui a été fait depuis qu'il est en poste. Il mise maintenant sur une campagne de charme pour inciter les gens à venir s'installer en région, confiant que les négociations autour du dézonage vont porter du fruit. L'installation de 6 modules de signalisation aux entrées de la Ville, outre le fait qu'ils soient attrayants, informeront les passants des principales caractéristiques des chefs-lieux, comme la réserve écoforestière de Johnville, les parcs de loisirs et autres.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Salaire minimum à 15 $ de l’heure: plus de pour que de contre

Salaire minimum à 15 $ de l’heure: plus de pour que de contre
Sept Estriennes illustreront leur talent à Québec

Sept Estriennes illustreront leur talent à Québec
NOS RECOMMANDATIONS
Mille mots d’amour signés par des artistes

Mille mots d’amour signés par des artistes
Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS!

Des possibilités de carrière stimulantes à la CSRS!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 22 janvier 2018
La vie, la scène

Econosports
Lundi, 22 janvier 2018
Les nombreux avantages du ski de fond

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Dan Bigras
Arrêtés pour des vols dans des boites aux lettres Par Cynthia Dubé Vendredi, 19 janvier 2018
Arrêtés pour des vols dans des boites aux lettres
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2 Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Un objectif de 60 000$ pour Démystik 2
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous