Les spécialistes de l'électroménager decembre 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
L'actualité en vidéos
Affaires & juridique
L'actualité en photos
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Blogue
Basta Communication novembre 2018
ACTUALITÉS / Estrie
Sarah Pomar Chiquette Par Sarah Pomar Chiquette
spomarchiquette@estrieplus.com

Mardi, 24 mars 2015

Des défis majeurs pour les femmes en agriculture



 Imprimer   Envoyer 

Les agricultrices doivent relever d'importants défis pour se tailler une place dans le milieu agricole. Un groupe de femmes ont ainsi décidé de se réunir pour améliorer leur condition.

26 % des femmes copropriétaires

Ce n'est pas toujours facile d'œuvrer dans un milieu d'hommes comme en témoigne Monia Grenier qui travaille depuis une vingtaine d'années sur sa ferme laitière : « Je suis copropriétaire avec mon conjoint. Les décisions se prennent à deux, mais la réalité des femmes ce n'est pas ça, lance-t-elle. La plupart d'entre elles n'ont pas de parts dans leur entreprise. Advenant qu'il y ait une séparation, la femme n'a plus rien », explique Mme Grenier.

En Estrie, 26 % des femmes ont des parts sur leur entreprise. Un chiffre préoccupant selon le Comité Agricultrices des Sources.

Trois enjeux ciblés

Outre cette problématique, Julie Boisvert, chargée du projet « Femmes et Collectivités rurales » du Centre d'intégration au marché de l'emploi (CIME), présentent trois enjeux que les femmes ont ciblés. D'abord, la reconnaissance des femmes en agriculture et de leur profession.

« Souvent, les tâches domestiques reposent sur les épaules des femmes et ça fait en sorte qu'elles n'ont plus le temps ou l'espace pour réaliser leur profession d'agricultrice », indique Mme Boisvert. Le travail des femmes est également moins reconnu, notamment les tâches administratives et domestiques », poursuit-elle.

La conciliation famille-travail est également un enjeu considérable pour les mères agricultrices qui doivent pour certaines respecter des horaires particuliers, notamment pour la traite des vaches, précise Mme Monia Grenier.

Il a toujours été important pour Mme Grenier de s'impliquer dans diverses organisations. Aujourd'hui, elle est présidente du syndicat local des Sources. « J'ai toujours eu à cœur l'avancement pour les agricultrices et mon métier. Je ne me suis jamais empêchée de m'impliquer parce qu'il y avait des hommes. Je ne me gêne pas pour donner mon opinion. Mais ce n'est pas comme ça pour toutes les femmes », soutient-elle.

En effet, une préoccupation qui a été soulevée par le comité de femmes est le rôle de celles-ci dans les lieux décisionnels. Les femmes en agriculture seraient trop peu présentes dans les différentes structures décisionnelles, selon le comité.

Rencontre des femmes le 1er avril

Les agricultrices de l'Estrie sont invitées le 1er avril prochain à l'événement « Femmes en agriculture : Quand la terre rime avec affaires » à Saint-Camille de 9 h 30 à 15 h 30.

Cette rencontre permettra aux agricultrices d'échanger et d'agir sur les réalités spécifiques que les femmes rencontrent en agriculture, d'y découvrir des pratiques innovantes et d'inspirer leur leadership.

La journée commencera par l'activité « Impossible de tout faire » où quatre invités viendront ouvrir les échanges en présentant des projets en matière de conciliation travail-famille.

Pour de plus amples informations sur l'événement ou pour vous inscrire, cliquez ici.

Comité agricultrices des Sources

Le Comité agricultrices des Sources est né en 2014 à la suite de l'adoption du Plan de développement de la zone agricole de la MRC des Sources. Celui-ci s'est rencontré à quelques reprises en 2014 afin de partager sur les préoccupations que les femmes partagent et pour agir localement sur la situation des femmes en agriculture.


Lebeau Vitres d’Autos
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke

Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
Groupe Custeau remet 50 000$ à l’école Larocque

Groupe Custeau remet 50 000$ à l’école Larocque
NOS RECOMMANDATIONS
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur

L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans

Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Sherbrooke Auto Occasion
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Jacinthe Dubé 29 nov 2018
Les spécialistes de l'électroménager decembre 2018
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Quoi faire ce week-end
Nouvelle expérience immersive pour le vélo Par Vincent Lambert Vendredi, 7 décembre 2018
Nouvelle expérience immersive pour le vélo
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous