magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-16°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 6 avril 2016

Coeur Villageois à Cookshire-Eaton



 Imprimer   Envoyer 

Les principaux commerçants de la rue Principale, en quelque sorte l'artère du projet Coeur Villageois (CV) à Cookshire-Eaton démontrent un intérêt certain envers la démarche en cours. Si la forme d'implication reste à déterminer, ils ont convenu d'établir une ligne de communication avec le comité CV afin de participer sous une forme ou une autre au suivi de gestes concrets.

Voilà ce qui ressort de la rencontre sollicitée par la municipalité et le comité CV de Cookshire-Eaton à laquelle participaient une vingtaine de personnes dont la moitié étaient des commerçants. Karine Demarchi, directrice développement, communication, loisir à la ville, a présenté l'ensemble du concept qui avait fait l'objet d'une séance publique d'information en novembre dernier.

Rappelons que le projet Coeur Villageois vise à maximiser le potentiel touristique tout en misant sur l'aspect patrimonial et authentique d'un secteur défini de Cookshire, soit à partir de la maison Pope en passant par le parc des Braves jusqu'au bas de la côte de la rue Principale, après la rivière Eaton.

L'essence du concept, appuyé par Tourisme Cantons-de-l'Est, est de développer une place publique animée, offrir des produits régionaux et le savoir-faire local, de développer une stratégie d'accueil touristique, avoir des histoires à raconter et de relier le tout par des corridors d'interconnexion avec le reste du territoire estrien. De tout cela, on a dégagé une personnalité touristique basée sur le patrimoine. Cookshire-Eaton fait partie du berceau des Cantons-de-l'Est et on y retrouve les communautés francophones et anglophones qui cohabitent en harmonie sans compter le patrimoine bâti qui ne fait aucun doute. Le parc des Braves pourrait devenir un lieu de rassemblement populaire et la côte représente un aspect important à développer. Tout cela sera enjolivé par la participation de la municipalité et des citoyens au concours Les Fleurons du Québec.

Commerçants
Invités à commenter le projet, les commerçants ont démontré leur intérêt tout en soulignant l'importance de dynamiser l'artère de la rue Principale et de faire de petites choses. Me Patrick Guilbeault, notaire ayant pignon au centre de la côte, mentionne « j'ai des clients de l'extérieur et des gens de Montréal qui viennent au bureau. Les gens arrivent à l'avance, parce qu'ils ne savent pas trop où c'est Cookshire. Quand ils arrivent, ils ne veulent pas s'asseoir et attendre dans le bureau. Les clients vont prendre une marche en attendant. » D'où l'importance de prévoir quelque chose à faire, laisse-t-il entendre. Gaétan Grenier, propriétaire du Subway à Cookshire-Eaton, mentionne que les principales activités de rassemblement populaire se déroulent présentement sur le site de l'Exposition agricole et non au centre-ville. Il faudrait développer une activité au centre-ville et sur quatre saisons, mentionne-t-il. Satisfaits du projet, Yves et Berthier Martel, propriétaires du dépanneur Boni-Soir, se sont montrés intéressés à une formation d'accueil touristique. « C'est intéressant de savoir quoi leur dire et ce qui se passe. Ça sera le fun », d'exprimer Yves Martel. Parmi les projets concrets, le conseiller Yvan Tremblay suggère d'installer une borne pour les véhicules électriques. « Pendant qu'ils rechargent, ils doivent attendre 20 minutes », une façon de les retenir et leur faire découvrir les attraits, laisse-t-il entendre.

Concret
Le comité CV avec le concours de la municipalité fera des choses concrètes dès l'été prochain, explique Karine Demarchi. D'abord, on mettra sur pied un bureau touristique à l'intérieur de la Maison de la culture John-Henry-Pope, soit l'ancien presbytère situé juste à côté de l'église St-Peters, sur la rue Principale Ouest. On prévoit également faire de l'animation au parc des Braves et redonner vie au circuit patrimonial au centre-ville. Les intervenants sont à faire l'inventaire des panneaux d'interprétation et voir ce qui devrait être rafraîchi, d'ajouter Mme Demarchi. Rappelons que le projet de Coeur Villageois en est un d'envergure dont sa réalisation, en continu, s'échelonne sur un horizon de trois à cinq ans. Selon les statistiques, il est démontré que la présence d'un beau village influence la destination, le parcours des touristes pour 9 personnes sur 10, indique Mme Demarchi.

Bien qu'il soit satisfait du nombre de participants et du déroulement de la rencontre, le maire de Cookshire-Eaton, Noël Landry, aurait aimé davantage de commerçants. « Ceux qui étaient présents ont un intérêt et je suis satisfait de l'enlignement, c'est de bon augure.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Démarrer l’année en force !

Démarrer l’année en force !
Le phénomène OD jusqu’à Sherbrooke!

Le phénomène OD jusqu’à Sherbrooke!
NOS RECOMMANDATIONS
La culture et la confiture

La culture et la confiture
Va jouer…  à l’intérieur!

Va jouer… à l’intérieur!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !

Bedon & bout'chou
Deux Sherbrookois à l’émission Face au mur Par Cynthia Dubé Mardi, 9 janvier 2018
Deux Sherbrookois à l’émission Face au mur
Il agresse son père de 71 ans Par Cynthia Dubé Mardi, 9 janvier 2018
Il agresse son père de 71 ans
Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science Par Cynthia Dubé Mardi, 9 janvier 2018
Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous