Collège Champlain de Lennoxville - Comptabilité
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
-8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
CAHIERS
Automobiles
Habitation
Mode-Santé-Beauté
Voyages & Gastronomie
Affaires & Juridique
Famille
Style de vie
Éducation
Blogue
JOURNAUX LOCAUX
Le Papotin
Radioactif - sept 2017
ACTUALITÉS / Estrie
Elizabeth Nadeau Par Elizabeth Nadeau
enadeau@estrieplus.com

Lundi, 20 juin 2016

Chirurgies et scans : troquer l’attente contre des km



 Imprimer   Envoyer 
Le Dr. Stéphane Tremblay, directeur général adjoint aux programmes de santé physique générale et spécialisée au CIUSSS de l'Estrie - CHUS.

Depuis quelques jours, des patients se font offrir par le CIUSSS de l'Estrie - CHUS de faire leurs examens et de recevoir leurs soins ailleurs qu'à Sherbrooke. La manœuvre vise notamment à désengorger le point de services sherbrookois, de même qu'à optimiser l'utilisation des infrastructures et du personnel sur tout le territoire de l'établissement.

Aux yeux de l'établissement, cette collaboration des patients ainsi sollicitée est essentielle pour arriver à utiliser de la façon la plus efficace possible toutes les ressources dont le réseau s'est doté avec les années.

« Les blocs opératoires, les appareils à la fine pointe de la technologie, les infrastructures... Tout cela doit servir! », affirmait le directeur adjoint aux services de santé de l'établissement, Dr. Stéphane Tremblay.

« Les coûts d'acquisition et d'entretien de ces appareils sont les mêmes, utilisés ou non. Ça ne fait pas de sens qu'un CT-scan soit fermé toute une journée par semaine quelque part et qu'il y ait une liste pour le même test ailleurs! »

Pour réduire l'attente en vue de certaines interventions, consultations ou examens, le CIUSSS de l'Estrie - CHUS s'est engagé dans une importante démarche pour demander aux gens d'accepter de se déplacer. Cependant, même si la qualité des soins est reconnue dans ses 14 établissements, seulement une personne sur cinq accepte une deuxième offre de services à l'heure actuelle.

« Tous les autres préfèrent attendre des mois et des mois sur une liste d'attente à Sherbrooke alors qu'ils pourraient passer en quelques semaines seulement à Magog, par exemple », déplore le Dr. Tremblay, qui invite la population à sérieusement prendre en considération la deuxième option qui sera offert à une clientèle ciblée en attente de tests aussi ciblés.

Du travail à faire pour convaincre
« Nous avons un travail de communication à faire pour rassurer les gens sur le fait que l'information les suivra d'un établissement à un autre et que si la résonnance magnétique s'est faite à Lac-Mégantic, que le suivi pourra se faire à Sherbrooke. Accepter une deuxième offre de soins accélèrera la suite des choses pour les patients et ils obtiendront une réponse plus rapide que ce que Sherbrooke peut offrir actuellement », estime le Dr. Tremblay.

Cette invitation à collaborer avec le réseau pourrait notamment se traduire par le fait d'accepter d'aller faire réaliser sa chirurgie pour un pied à Granby ou à Magog, au lieu de poiroter des mois durant dans l'attente que l'intervention ne puisse avoir lieu à Sherbrooke.

Ou encore, d'aller passer une résonnance magnétique à Lac-Mégantic, par exemple, pour éviter, encore une fois, d'attendre des mois sur une liste d'attente à Sherbrooke.

Optimiser le milliard
En tout, 14 établissements ont été fusionnés pour créer le CIUSSS de l'Estrie - CHUS, le 1er avril 2015 et sont devenus les « points de services » d'un territoire de plus de 13 000 kilomètres carrés.

Sur les 1,2G $ du budget 2016-2017 du CIUSSS de l'Estrie - CHUS, une part de 84,5 % sera dédiée aux soins et aux services directs à la population, soit un peu plus d'un milliard de dollars.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Accident chez AFT: la CNESST conclut son enquête

Accident chez AFT: la CNESST conclut son enquête
Arrestations pour agression armée et production de stupéfiants

Arrestations pour agression armée et production de stupéfiants
NOS RECOMMANDATIONS
Interdiction d’animaux dans les logements et zoothérapie: qu’en est-il exactement?

Interdiction d’animaux dans les logements et zoothérapie: qu’en est-il exactement?
Quoi faire ce week-end!

Quoi faire ce week-end!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Noël au marché de la Gare de Sherbrooke
 
Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 15 décembre 2017
5 façons de profiter de la neige ce week-end!

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 14 décembre 2017
Interdiction d’animaux dans les logements et zoothérapie: qu’en est-il exactement?

Bedon & bout'chou
Jeudi, 14 décembre 2017
Rituels et souvenirs familiaux

Alexandre Dagenais
Jeudi, 14 décembre 2017
Offrez-vous la permaculture pour Noël!

Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 14 décembre 2017
Je te lève mon verre, année 2017 !

Daniel Nadeau
Mercredi, 13 décembre 2017
La fin de la lune de miel de Justin

Marianne Therriault
Mercredi, 13 décembre 2017
Au secours! J’ai raté mes cheveux!

William Lafleur
Mercredi, 13 décembre 2017
Construire ou brûler?

Royal Lepage Jacinthe Dubé - 13 decembre 2017
Jean Coutu - Sylvie Lussier & François Maltais
Sherbrooke et Magog : une seule voix pour l’économie de la région Par Cynthia Dubé Lundi, 11 décembre 2017
Sherbrooke et Magog : une seule voix pour l’économie de la région
Construire ou brûler? Par William Lafleur Mercredi, 13 décembre 2017
Construire ou brûler?
Le gâchis… Par François Fouquet Lundi, 11 décembre 2017
Le gâchis…
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous